En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 3 min 45 sec
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 15 heures 22 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 16 heures 24 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 17 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 18 heures 6 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 19 heures 50 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 20 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 22 heures 16 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 22 heures 54 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 23 heures 29 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 31 min 36 sec
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 15 heures 46 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 16 heures 50 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 18 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 20 heures 26 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 22 heures 37 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 23 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 1 jour 29 min
© Reuters / Susana Vera
Une épidémie de maladies tropicales menacerait l'Europe du Sud.
© Reuters / Susana Vera
Une épidémie de maladies tropicales menacerait l'Europe du Sud.
Gangrène

Cette nouvelle vague de maladies qui menace l’Europe avec le dérèglement climatique

Publié le 13 novembre 2015
Le Washington Post a annoncé qu'une épidémie de maladies tropicales menaçait le vieux continent, notamment l'Europe du Sud, en raison du réchauffement climatique.
Eric Caumes est Président du Comité des maladies liées aux voyages et des maladies d’importation (CMVI)Dermatologue de formation, Éric Caumes est professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’université Pierre et Marie Curie depuis 2001. Il...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Caumes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Caumes est Président du Comité des maladies liées aux voyages et des maladies d’importation (CMVI)Dermatologue de formation, Éric Caumes est professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’université Pierre et Marie Curie depuis 2001. Il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Washington Post a annoncé qu'une épidémie de maladies tropicales menaçait le vieux continent, notamment l'Europe du Sud, en raison du réchauffement climatique.

Atlantico : Une épidémie de maladies tropicales menacerait l'Europe du Sud. Quels pays sont réellement concernés et par quels type de maladies ?

Eric Caumes : Effectivement, si sous le vocable de maladies tropicales vous faites allusion à des maladies transmises par piqûres de moustiques, comme la dengue et le chikungunya, dans ce cas l’Europe du sud a vu l’émergence de foyers épidémiques au cours des dernières années, presque tous les étés, dans le nord de l’Italie, le sud de la France et plus récemment l’Espagne. Néanmoins il n’y a pas d’épidémie pérenne mais seulement des foyers épidémiques qui restent très circonscrits sur le plan géographique (limité à une région voire une ville voire un quartier), sur le plan épidémiologique (moins d’une dizaine de cas prouvés sauf lors de l’épidémie italienne), et temporel (durée de quelques jours l’été).

Quelles sont les causes de l'arrivée de cette épidémie ?

La survenue de ces cas groupés est due à la combinaison de deux phénomènes. D’une part il existe des voyageurs infectés (et virémiques) qui reviennent de pays d’endémie de dengue ou de chikungunya avec ces maladies. D’autre part un moustique potentiellement transmetteur existe dans certains départements français. Ce moustique, appelé moustique tigre, est arrivé sur le territoire français il y une dizaine d’années, et son territoire s’étend progressivement d’année en année vers le nord du pays et de l’Europe. Il a atteint la banlieue parisienne à l’été 2015.

Quelles actions peuvent être mises en place pour répondre à cette menace ?

La seule chose à faire serait de détruire les gites du moustique tigre ainsi que de ne pas alimenter les réservoirs potentiels d’eau ou le moustique peut pondre et assurer sa descendance. Malheureusement cette lutte est peu efficace au niveau collectif, raison pour laquelle il faut lutter sur le plan individuel, dans les jardins, les maisons, sur les balcons, et les terrasses. 

Que pensez-vous de la manière sont est traitée cette épidémie dans les médias ?

Si je prends l'exemple d'un récent article du Washington Post, je trouve qu'il s'agit surtout de spéculations sur fond de catastrophisme bien à la mode. Cela témoigne avant tout d’une absence de recul scientifique. Comme souvent, les médias pointent des épiphénomènes dont la répétition est effectivement digne d’inquiétude pour l’avenir. Mais nous n’y sommes pas encore.

Selon moi, les médias oublient les véritables problèmes qui, eux, sont déjà là et posent des problèmes quotidiens. Je pense notamment à la résistance aux antibiotiques des bactéries courantes en ville, l’exemple emblématique étant celui  de la résistance de la tuberculose aux antibiotiques. Mais il y en a d’autres – aujourd’hui la principale bactérie responsable d’infection urinaire (Escherichia coli) est de plus en plus résistante aux antibiotiques – c'est la même chose pour d’autres bactéries courantes comme le gonocoque. Je pense aussi à l'indisponibilité de molécules courantes et peu coûteuses pour traiter des maladies ré-émergentes, comme la penicilline pour traiter la syphilis (qui ré-augmente comme aux beaux jours d’avant le sida), ou comme l'Ascabiol (traitement de première intention aujourd’hui non disponible) pour soigner la gale. Je pense enfin à la réapparition de maladies que l’on pensait en voie d’éradication du fait d’une couverture vaccinale médiocre – une médiocrité consécutive à l’abandon d’une politique vaccinale digne de ce nom et à la démission du politique devant des groupes de pression qui n’y connaissent rien : poliomyélite, rougeole, diphtérie,etc.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gwirioné
- 11/11/2015 - 01:34
Troll climatique
Comme d'habitude, le troll réchauffiste d'Atlantico met un chapeau d'article sans rapport avec le contenu.J'ai donc encore plus raison d'être climato-sceptique!
vangog
- 10/11/2015 - 22:39
Quel courage, ce Caumes!
Plutôt que citer les maladies "climatiques" qui font partie de l'arsenal pre-CoP21 des gourous climatiques pour gogos climatisés, ce spécialiste des maladies d'importation ferait mieux de nous dire qui, selon lui, est responsable de ces nouvelles maladies importées? Recrudescence de gale dans les collectivités, les hôpitaux ( sic), les parcs, transmission de maladies cutanées (lèpre), infectieuses ( tuberculose, gonococcies), parasitaires ( syphilis)...ajoutons à cela le découragement de l'offre de soins par les gauchistes, qui maintiennent les prix des médicaments sous leur coût de revient et incitent l'industrie pharmaceutique à se délocaliser dans des pays libéraux non staliniens, et voilà le résultat misérable des politiques gauchistes décroissantes! Si ce President de comité en avait eu le courage, il aurait dénoncé les causes de ces nouveaux risques de santé publique...mais les sans-couilles gauchistes ont tout envahi!
Orchidee31
- 10/11/2015 - 18:06
Et pas seulement les maladies tropicales
D'accord avec vous Texas - ne nous voilons pas la face, l'arrivée massive de migrants en mauvaise santé pour la plupart vont nous apporter de nouvelles maladies, bactéries,virus....