En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

Patrick Buisson sort du bois

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 20 min 36 sec
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Politique
Lendemains qui déchantent

L’Europe face à une gueule de bois post Brexit

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Santé
Le fugitif

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Société
Inquiiétude

De l’inquiétant au dramatique : ces réalités diverses qui se cachent derrière le chiffre global de la hausse des actes racistes et xénophobes

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit à J-4 : Boris Johnson doit tout changer pour que rien ne bouge

il y a 6 heures 19 min
pépite vidéo > Social
Aucune réponse du gouvernement
Eric Drouet se confie sur sa décision de se retirer du mouvement des Gilets jaunes
il y a 17 heures 28 min
pépites > Politique
Officialisation
Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, s’engage dans la campagne des municipales et sera tête de liste à Tourcoing
il y a 19 heures 14 min
pépites > International
"A Tunisian Girl"
Tunisie : mort de Lina Ben Mhenni, symbole de la révolution de 2011
il y a 22 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Santé
Un nouveau débat ?

Fongicides : ces lanceurs d’alerte qui plombent les débats scientifiques

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 5 heures 19 min
décryptage > High-tech
Adieu l'intimité !

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Economie
Attention !

Alerte au Coronavirus sur l’économie mondiale : une panique planétaire couve sur les marchés

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Politique
Un parti à bout de souffle ?

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

il y a 6 heures 47 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international
il y a 18 heures 9 min
light > Culture
Héritage du Prince Bleu de Montmartre ?
Après la mort de Michou, que va devenir son célèbre cabaret ?
il y a 21 heures 12 min
pépites > Science
Prouesse
Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles
il y a 22 heures 37 min
© Pixabay
Chaque année, dans le monde, environ 5 milllions de personnes sont contaminées par la grippe et près d'un million en meurent.
© Pixabay
Chaque année, dans le monde, environ 5 milllions de personnes sont contaminées par la grippe et près d'un million en meurent.
A vos souhaits !

Pourquoi les germes de la grippe se répandent plus rapidement lorsqu'il fait froid

Publié le 20 octobre 2015
Le virus profiterait de l'air sec pour se développer. Atlantico apporte des précisions et explique comment tenter d'y échapper.
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le virus profiterait de l'air sec pour se développer. Atlantico apporte des précisions et explique comment tenter d'y échapper.

Dès que les feuilles commencent à tomber et que les températures baissent, chaque année, les nez, eux, se mettent à couler... Pour les plus chanceux, ce sont les seuls symptômes, mais, pour d'autres, ils s'accompagnent de fièvre élevée et de grosse fatigue, le tout avec un corps tout entier qui souffre. La grippe est arrivée.

Une rengaine connue de tous puisque la saison des virus arrive de façon systématique avec les premiers froids. Il est ainsi difficile de s'imaginer que les scientifiques n'ont qu'une mince idée des raisons pour lesquelles les germes se répandent dès que le thermomètre indique des températures proches de zéro degré. Stéphane Gayet, médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, apporte son expertise : "La grippe et d'une façon générale les infections respiratoires aiguës (IRA) d'allure grippale sévissent pendant la saison froide. C'est un fait avéré qui se vérifie chaque année. Les explications avancées jusqu'à présent étaient les suivantes : le froid fragilise le corps humain et le rend ainsi plus vulnérable aux infections virales respiratoires ; pendant la saison froide, l'ensoleillement est réduit, ce qui diminue la synthèse de vitamine D par la peau et affaiblit le système immunitaire de ce fait (cette vitamine étant nécessaire à une bonne immunité)."

Et le vice-président de l'Observatoire régional de la santé (ORS) d'Alsace de poursuivre avec une explication physiologique : "Le froid provoque une contraction (resserrement) des petits vaisseaux des fosses nasales et de la gorge, ce qui réduit le débit sanguin et donc l'apport de cellules de défense. Quand il fait froid, on se déplace davantage par transport en commun et on se concentre davantage dans les magasins et les lieux de réunion où il fait bien chaud. Mais ces explications n'emportent pas la conviction, elles manquent de puissance et même de pertinence. Pourtant, on s'en est contenté, faute de mieux. Il y a tellement de phénomènes que l'on n'explique encore pas ou pas bien en médecine…"

Au cours de ces cinq dernières années, les chercheurs ont finalement apporté un début de réponse qui pourrait permettre d'endiguer la vague d'infection. Ces derniers ont, en effet, mis en exergue quelque chose de plutôt étonnant. Lorsque l'on éternue à cette période de l'année, les germes restent en supension dans l'air plus longtemps. Stéphane Gayet explique ce phénomène : "Quand l'air est humide, les microparticules qui véhiculent les virus sont grosses et lourdes et sédimentent rapidement, car leur densité est forte (c'est en effet la teneur en eau qui détermine la densité)." Ainsi, elles tombent par terre et ne se propagent donc pas, limitant les risques de propagation de la maladie.

De plus, l'humidité de l'air n'est pas très favorable au maintien de l'intégrité de l'enveloppe du virus grippal. Le spécialiste des virus de préciser : "cette enveloppe virale – indispensable à l'expression du pouvoir pathogène du virus - a tendance à s'altérer et à perdre ainsi son pouvoir infectieux. Au contraire, quand l'air est sec, les microparticules sur lesquelles les virus circulent sont petites et légères – c'est-à-dire que leur densité est faible - et elles restent assez longtemps en suspension dans l'air. Il en résulte que leur concentration dans l'air et leur propagation aérienne sont beaucoup plus importantes. C'est donc une question de physique - ce que l'on appelle la thermodynamique - doublée d'une propriété virologique (moindre persistance du pouvoir infectieux du virus grippal en présence d'humidité)." Ainsi, en hiver, on respire un cocktail de cellules mortes, mucus, et virus provenant de tous ceux qui sont passés dans la pièce dans laquelle on se trouve. 

Un nouvel éclairage sur la grippe pourtant encore insuffisant. En effet, chaque année, dans le monde, environ 5 milllions de personnes sont contaminées par la maladie et près d'un million en meurent. Une partie de la puissance de la grippe s'explique par le fait que le virus évolue sans cesse. Le corps est ainsi rarement préparé à la nouvelle souche. Par conséquent, il est difficile d'adapter des vaccins efficaces pour lutter contre le virus. En outre, les gouvernements échouent souvent à convaincre les populations de se faire vacciner et ne peuvent les forcer. 

Stéphane Gayet explique pourquoi et comment ce virus de la grippe évolue si vite : "Il s'agit d'un virus dont le génome (matériel génétique qui détient l'information fondamentale de la particule virale) est instable. Cette instabilité est essentiellement liée au fait que l'acide nucléique (ARN ou acide ribonucléique) qui constitue le génome du virus est segmenté : les zones entre les segments sont ténues et fragiles ; elles s'altèrent facilement. Il en résulte que l'ARN du virus grippal se modifie beaucoup plus facilement que celui d'un virus à ARN non segmenté, comme celui de la rougeole ou celui de la rubéole." On a donc affaire ici à un virus d'une grande variabilité : il change sans cesse, souvent modérément, parfois énormément. 

Et les conséquences sont immédiates : "Il s'en suit que l'immunité développée à la suite d'une infection ou d'une vaccination grippale est faiblement efficace l'année suivante. Les modifications importantes du virus grippal A s'opèrent chez l'animal (oiseaux et porcs) qui sont ainsi les incubateurs de nouveaux virus grippaux humains de type A. Quand le virus a énormément changé (cassure de son ARN), c'est comme un tout nouveau virus qui sévit et dès lors l'immunité des années précédentes est sans effet. Les épidémies meurtrières et historiques de grippe (pandémies) sont ainsi liées à de très profondes modifications de l'ARN viral de virus grippaux de type A."

Si la grippe se propage plus vite en hiver qu'en été, cela est dû tout simplement à la composition de l'air. En effet, l'air est un mélange gazeux, constitué essentiellement d'azote ou N2 (4/5e) et d'oxygène ou O2 (1/5e). Il véhicule également de nombreux éléments, en particulier de la vapeur d'eau (H2O). Cette vapeur d'eau est donc un gaz, comme N2 et O2. Les gaz sont invisibles, à la différence des brouillards (microgouttelettes) qui, eux, sont visibles, car ce sont des liquides. Stéphane Gayet d'éclairer : "Il est en effet fondamental de bien faire la différence entre la vapeur d'eau (eau gazeuse qui est invisible) et le brouillard d'eau (eau liquide qui est visible). Plus il fait chaud, et plus l'air peut contenir de vapeur d'eau. Ainsi, en été, l'air est riche en vapeur d'eau : il est humide. Alors qu'en hiver, l'air est pauvre en vapeur d'eau : il est sec. Mais pourquoi dit-on donc qu'il fait humide en hiver ? Quand il fait froid, l'air qui se charge en eau ne peut pas la conserver et la dépose sur toutes les surfaces qu'il rencontre (phénomène de condensation). Les murs sont dès lors humides et c'est également le cas de notre peau et de nos muqueuses. Nous avons donc une impression d'humidité de contact, mais l'air est sec, justement parce qu'il rejette très vite l'humidité dont il a pu se charger temporairement. C'est comme une personne ayant de bons revenus, mais qui serait très généreuse et fort dépensière : bien que gagnant correctement sa vie, elle est toujours sans le sou. Mais son entourage s'en trouve bien, car il bénéficie de sa générosité."

Voici quelques conseils pour éviter au maximum la propagation du virus :

- Dans les maisons et appartements, veiller à maintenir l'air intérieur suffisamment chaud et humide, ce qui peut réduire le risque de 30 %.

- Un apport de vitamine D peut être bénéfique en cas de faible exposition aux rayons solaires.

- Dans les transports en commun et les lieux de rencontre, le port d'un masque est une pratique mal vécue en France, alors qu'elle peut réduire le risque de contamination virale de 80 %. Une astuce consiste à porter un masque et à le dissimuler derrière un cache-nez.

- La transmission par contact est au moins aussi importante et souvent plus. On récolte des particules virales en touchant des éléments qu'ont touchés des personnes infectées et sur lesquels elles ont toussé. Il est de ce fait capital de se laver ou de se désinfecter les mains avant de les porter sur une muqueuse (yeux, lèvres, bouches ou nez). Il ne faut jamais toucher sa bouche avec ses mains sans les avoir nettoyées avant. Cette circonstance est très fréquente : aliment, chewing-gum, bonbon, cigarette…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

Patrick Buisson sort du bois

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gayet.stephane@chru-strasbourg.fr
- 20/10/2015 - 20:47
Troisième réponse
Je confirme que, plus l'air est froid, moins sa capacité à se charger en eau est faible ; il est donc naturellement plus sec que l'air chaud. Cette étude montre que l'air sec véhicule plus efficacement les virus que l'air humide. Quant à la susceptibilité individuelle au virus grippal, elle est indéniable, comme du reste celle à d'autres agents infectieux. Certaines personnes sont très réceptives, d'autres moyennement réceptives, d'autres très peu voire pas du tout réceptives. C'est, concernant les virus, une question de récepteurs membranaires de nos cellules, récepteurs eux-mêmes codés par nos gènes sous l'influence de modulateurs géniques. Car un virus ne peut pas exprimer son pouvoir pathogène chez un individu dont les cellules n'ont pas le récepteur membranaire correspondant à ce virus. Ce qui explique que certaines personnes soient naturellement réfractaires à tel ou tel virus.
gayet.stephane@chru-strasbourg.fr
- 20/10/2015 - 20:36
Deuxième réponse
Le vaccin contre la grippe : un attrape-nigaud ? Le virus de la grippe est un agent infectieux complexe, la grippe tue des milliers de personnes fragiles chaque année et l'on ne peut pas ainsi bannir de la pharmacopée le vaccin grippal. Cette affaire n'est pas simple et je comprends que certaines personnes aient de telles réactions. On peut comparer le vaccin grippal à une assurance multirisque habitation. Comme le vaccin, elle a des effets secondaires : elle fait mal au porte-monnaie. Comme le vaccin, elle n'est pas toujours efficace : clauses d'exclusion, franchise, estimation décevante en cas de dommage, etc. Mais elle sauve quand même des ménages de la ruine en cas d'incendie, de dégât des eaux ou de tremblement de terre. Certains peuvent être tentés de s'assurer au minimum en se disant : l'assurance, un attrape-nigaud. Toujours est-il que le vaccin grippal sauve des vies chaque année.
gayet.stephane@chru-strasbourg.fr
- 20/10/2015 - 20:21
Première réponse (2/2)
(Suite) Ne pas se faire vacciner contre la grippe est une option possible chez les personnes qui ne sont pas à risque de grippe sévère. Mais si l'on commence à se faire vacciner une année, il ne faut plus arrêter les années suivantes, car la vaccination immunise moins bien que la maladie. Beaucoup de personnes affirment ne pas contracter la grippe, mais il est fort probable qu'elles développent néanmoins une forme peu apparente de grippe qui les immunise. La vitamine D et le magnésium sont bons pour l'immunité ; quant au pastis, je ne me prononcerai pas… A noter que les Antillais affirment que le rhum est un médicament et ils semblent bien s'en trouver.