En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 6 min 16 sec
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 1 heure 3 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 4 heures 35 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 18 heures 11 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 18 heures 58 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 20 heures 14 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 21 heures 47 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 1 jour 14 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 12 min 10 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 1 heure 20 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 4 heures 13 min
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 17 heures 47 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 18 heures 36 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 19 heures 21 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 20 heures 48 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 21 heures 7 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 1 jour 32 min
Disponibilités des ressources

Transports du futur : l’enjeu stratégique des terres rares

Publié le 06 octobre 2015
Le salon mondial sur les "transports intelligents" se tient du lundi 5 octobre jusque vendredi à Bordeaux. Indispensables à l'innovation dans ce domaine, les terres rares font l'objet d'une raréfaction qui oblige à trouver des produits de substitution.
Patrick Goudou est le président de l'association Catspaw Group, dont l'objet est de promouvoir l'ensemble des secteurs du transport au niveau européen.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Goudou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Goudou est le président de l'association Catspaw Group, dont l'objet est de promouvoir l'ensemble des secteurs du transport au niveau européen.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le salon mondial sur les "transports intelligents" se tient du lundi 5 octobre jusque vendredi à Bordeaux. Indispensables à l'innovation dans ce domaine, les terres rares font l'objet d'une raréfaction qui oblige à trouver des produits de substitution.

Atlantico : Les terres rares sont donc indispensables au secteur des transports mais alors en quoi peuvent-elles constituer une menace potentielle sur l'ensemble de la filière ?

Patrick Goudou : Comme toutes les ressources faisant l'objet d'un marché, les terres rares sont soumises à la loi de l'offre et de la demande. Elles sont aujourd'hui irremplaçables dans certains processus industriels du secteur des transports ce qui veut dire que, sans elles, des productions devraient être interrompues en l’absence de substitut. Toutefois, de nombreuses recherches sont en cours afin de trouver ces produits de substitution.

Que leur disponibilité soit dégradée ou pire qu'elles ne soient plus disponibles pour une raison ou une autre, que leur prix devienne prohibitif et économiquement insupportable et les processus en question seraient arrêtés. D'où la menace potentielle car nous savons bien que des événements géostratégiques peuvent conduire à l'un ou à l'autre.

Or, de nombreux risques pèsent sur les terres rares qu’il s’agisse de leur production ou de leur commercialisation : intempérie de forte intensité ; hausse des coûts de production (en raison par exemple de législations sur le respect de l’environnement) ; stockage massif ou commercialisation intensive ; fluctuation des marchés ; hausse de la demande des pays émergents ; contrebande et marché noir…

Qu'est-ce que l'on appelle "terres rares"? Quelles sont leurs propriétés, et pourquoi sont-elles utilisées en particulier dans le secteur des transports ?

Les terres rares (1) sont des éléments chimiques que l'on trouve dans la nature et qui, soit entrent dans la composition de certains alliages, soit servent de catalyseur pour l'obtention de ces alliages. Dans le secteur des transports (2), mais pas uniquement dans ce secteur, elles sont utilisés notamment en électronique de pointe dont il n'est pas utile de préciser l'importance.

Légères ou lourdes, les terres rares sont donc des ressources stratégiques et ce, qu’elles soient on-shore ou off-shore.

La demande en terres rares est en augmentation constante et s'accélère au rythme de 10% par an ce qui représente un risque d'interruption de l'offre et de l'approvisionnement. Comment peut-on remédier à ce problème ?

En réalité, la demande en terres rares, qui a atteint des niveaux record avec des hausses très fortes, est en diminution depuis 2011-2012, en raison notamment de l’incidence de la crise financière internationale, mais aussi des politiques stratégiques alternatives mises en place par les États.

Leur intérêt n’a pas diminué pour autant. Plus précisément, il n'existe pas aujourd’hui de produits de substitution ou de contournement qui possèdent les mêmes avantages intrinsèques que les terres rares. Il est évident que l'industrie qui n'aime pas avoir une telle épée de Damoclès au-dessus de la tête travaille à leur obtention. Mais nul ne sait quand cela sera fait.

Les terres rares ne sont bien sûr pas des cas isolés. D'autres produits doivent être remplacés par suite de leur indisponibilité ou parce que leur utilisation est interdite pour répondre en général à des contraintes environnementales. Toutefois, les alternatives impliquent dans tous les cas des coûts très élevés en R&D.

Face à la demande mondiale de terres rares, des solutions ont été néanmoins recherchées :

- réutilisation, substitution, phytomining, biolixivation, mise en en place de filières de recyclage - ce qui est long, coûteux, non maîtrisable par tous les acteurs car impliquant diverses phases : collecte, démontage, prétraitement, raffinage.

- réactivation de sources d’approvisionnements alternatives : nouveaux projets miniers (par des industriels privés avec le cas échéant des investissements publics), réouverture d’anciennes mines, développement de nouvelles techniques d’extraction.

Sans oublier bien évidemment la réduction de la dépendance européenne par diminution de l’utilisation des terres rares  et le recours à l’économie circulaire.

 Actuellement, il n’existe pas encore de  label "terres rares" spécifique, mais des brevets. Ainsi, certains acteurs ont déposé de nombreux brevets, notamment pour des procédés de récupération et de séparation des terres rares contenus dans les lampes basse consommation, les batteries rechargeables ou ILH, les aimants et les pots catalytiques des véhicules…

De son côté, la Chine dépose des brevets, qui, en général ne concerne que le territoire chinois. Le but recherché est de protéger des innovations mineures afin de permettre de conférer un caractère brevetable aux seules innovations nouvelles et inventives.

Enfin, quel pourrait être l'impact de la problématique des terres rares sur le plan géopolitique et géostratégique lorsque l'on sait notamment que la Chine dispose d'un quasi-monopole ?

Poser la question c'est presque y répondre ! On sait que le développement très rapide de la Chine dont le taux de croissance désormais "ralenti" est encore de 6 à 7% par an a entraîné dans les dernières années des tensions très fortes sur bon nombre de matières premières ou produit de première transformation comme l'acier. La Chine a des besoins considérables en matière de transports (route, rail, aviation). Des tensions sur les terres rares sont donc possibles voire probables.

Cependant, le quasi-monopole de la Chine est remis en question en raison de la diminution des prix des terres rares, dès 2011-2012, consécutivement à la crise économique et financière internationale, conjuguée aux politiques de substitution, entraînant corrélativement une baisse de la demande mondiale. A titre illustratif, la Chine elle-même, a renoncé à sa politique des quotas. Ces derniers sont remplacés par un régime de licences.

Dans le même temps, la Chine, mène une politique de concentration des groupes miniers des terres rares, à l’image de China Rare Earth Group Co. Ltd  depuis décembre 2014 (anciennement Baotang Rare Earth Group).

Dans le même ordre d’idées, la Chine a fusionné, en 2014, les grands producteurs de terres rares avec les petits mineurs.

Dans ce contexte, il convient de se demander si la prochaine bulle ne reposera pas sur les terres rares. En effet, depuis 2012, la chute des prix et celle des cours des terres rares ont entraîné des impacts financiers tels que de nouvelles structures se sont créées afin que Pékin puisse conserver son leadership.

Dès 2012, la Chine a créé la première association de producteurs de terres rares. Le 28 août 2014 la bourse des terres rares de Baotou a fait son apparition. Cette bourse compte amplifier ses activités en instaurant, à terme, un indice du prix des terres rares. De plus, elle se lancera dans le commerce transfrontalier des terres rares.

Enfin, le 7 avril 2014, en Chine, fut créée la première plate-forme d’échanges.

D’autres structures se sont développées aussi sous d’autres cieux. A cet égard, il convient de mentionner les fonds d’investissements se focalisant actuellement sur les terres rares comme le fonds flexible "Orion terres rares et ressources stratégiques".

Plus récemment, en France des sociétés d’investissement se sont lancées dans ce secteur. Toutefois, l’Autorité des Marchés Financier (AMF) a dû, dans le même temps, publier une mise en garde à l’encontre d’une de ces sociétés  "En raison … de l’incertitude quant à la nature de l’activité (de la société), du caractère déséquilibré des communications et de l’absence de mention des risques…" tant ce secteur comprend encore des inconnues et des incertitudes.

(1) Lanthane, prométhium, thulium, cérium, samarium, dysprosium, praséodyme, europium, holmium, lutécium, néodyme, gadolinium, erbium, prométhium, terbium : ces terres rares sont des lanthanides. L’ytterbium et le scandium ne sont pas à proprement parlé des terres rares.

(2) Catalyseurs des véhicules à essence, moteurs électriques des véhicules électrique, batteries pour le transport, moteurs hybrides…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires