En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

02.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

03.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

04.

Bilan post-Covid-19 : les Français totalement déboussolés à l’insu de leur plein gré

05.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

07.

Libye : cette responsabilité française qu’Emmanuel Macron ne doit pas oublier quelles que soient celles de la Turquie aujourd’hui

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

04.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 11 min 29 sec
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La sortie de crise dépend essentiellement des comportements individuels des populations

il y a 3 heures 10 min
pépites > France
Candidature
Défenseur des droits : l'Elysée envisage de remplacer Jacques Toubon par Claire Hédon
il y a 15 heures 47 min
Représailles
L’Inde décide d’interdire 59 applications chinoises, dont TikTok et WeChat, pour raisons de "sécurité"
il y a 17 heures 14 min
pépites > Politique
Fin de la langue de bois
Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel
il y a 18 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La rafle des notables" de Anne Sinclair : magnifique témoignage sur un camp de concentration méconnu, celui de Royallieu, réservé aux Juifs pendant la guerre de 1940

il y a 20 heures 19 min
pépites > Justice
PNF
Affaire des "écoutes" de Nicolas Sarkozy : Nicole Belloubet demande l'ouverture d'une inspection sur les investigations du parquet national financier
il y a 21 heures 22 min
décryptage > Europe
Politique européenne

Election présidentielle en Pologne : l’occasion pour la France d’un nouveau départ avec Varsovie

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 46 min 23 sec
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 1 heure 43 min
décryptage > Europe
Présidence du Conseil de l'Union européenne

Angela Merkel peut-elle sortir de son coma l’Europe ?

il y a 2 heures 53 min
décryptage > International
Fin des haricots occidentaux

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

il y a 3 heures 25 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
L'eau des égouts a été déversée par erreur sur une plage d'Acapulco
il y a 16 heures 28 min
light > Media
Validation de l’offre de reprise
Soulagement pour Presstalis qui va devenir France Messagerie
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les parfums" de Grégory Magne : une comédie dramatique aux fragrances et aux émotions délicates…

il y a 20 heures 2 min
pépites > Economie
Licenciements
Airbus : les aides de l'Etat pourraient sauver 2.000 emplois en France, selon Jean-Baptiste Djebbari
il y a 20 heures 43 min
pépite vidéo > International
Inquiétudes pour les libertés
Loi sur la sécurité : la répression des autorités se poursuit à Hong Kong
il y a 22 heures 5 min
décryptage > Environnement
Du cap Sizun au cap Fréhel

Respecter l’environnement, c’est aussi ne pas massacrer les paysages

il y a 22 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
Machiavéliques

Les bébés, ces petits manipulateurs : voilà la vraie raison pour laquelle ils sourient à leurs parents

Publié le 04 octobre 2015
Les scientifiques américains de l'université de San Diego (Etats-Unis) ont voulu démontrer que le sourire des bébés est avant tout un acte social et relationnel destiné à faire sourire la mère en retour.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les scientifiques américains de l'université de San Diego (Etats-Unis) ont voulu démontrer que le sourire des bébés est avant tout un acte social et relationnel destiné à faire sourire la mère en retour.

Qui n'a pas craqué devant le rire d'un bébé ? Mais sourire n'est pas forcément lié à un comportement émotionnel chez les tout-petits. C'est avant tout un acte social et relationnel destiné à faire sourire la mère en retour, d'après les conclusions d'une étude menée en Californie. Mais, alors les bébés, considérés comme innocents par la plupart des adultes, seraient-ils manipulateurs ?

Les scientifiques américains de l'université de San Diego (Etats-Unis) ont voulu démontrer que lorsque les bébés sourient, ils souhaitent que la personne leur sourit en retour. Pour ce faire, puisque les chercheurs ne peuvent évidemment pas tester de jeunes enfants, ils ont développé un robot capable de se comporter comme un bébé. Ils ont étudié ses réactions et interactions face aux étudiants qui, eux, jouaient le rôle des mères. Leurs conclusions, publiées dans la revue PLOS One du 23 septembre indiquent que le robot a réussi à faire sourire un maximum d'étudiants en souriant peu.

Voici une vidéo où l'on peut voir ce "robot-bébé" :

Plus qu'une simple étude sur le comportement des bébés, ces recherches font autant appel à la psychologie du développement, à des programmes en robotique et à l'informatique. Ainsi, cette étude innovante a utilisé le robot comme outil au service de la recherche scientifique. Des équipes s'en servent déjà pour mieux appréhender la communication non verbale chez les enfants et les adultes, dans des cas d'autisme en particulier. Et les conclusions sont prises au sérieux dans le domaine médical.

"Si vous avez déjà cherché à interagir avec des bébés, vous vous doutez bien qu'ils le font pour quelque chose. Ils ne sourient pas juste au hasard", précise Javier Movellan, coauteur de cette étude. "Mais le prouver s'avère difficile". C'est pour cela que les chercheurs californiens se sont tournés vers la théorie du contrôle optimal. Ce principe, fréquemment utilisé dans le domaine de la robotique, consiste à concevoir et programmer des robots afin qu'ils effectuent des comportements spécifiques suivant des objectifs précis. Mais dans le cadre de cette étude, l'équipe a eu au recours à la méthode en inversant le processus.  

Les scientifiques ont utilisé les données d'une précédente étude basée sur l'observation de visage à visage de treize duos de mères avec leurs nourrissons de moins de 4 mois. Une première équipe a été chargée d’observer ces mères accompagnées de leur progéniture. Ils ont rempli un tableau composé de quatre colonnes. La première correspond au nombre de fois où l’enfant sourit simplement, la deuxième au nombre de fois où la mère sourit, la troisième au moment où les deux sourient en même temps et enfin, lorsqu’aucun des deux ne sourit. Les chercheurs partent du principe que les deux individus s’influencent l’un l’autre. Ils ont même ont été surpris par les résultats obtenus puisque 11 des 13 bébés indiquaient clairement des signes de sourire intentionnel. Machiavéliques ces petits...

"Notre étude est unique, car les approches précédemment menées pour étudier les interactions entre nourrisson et parents décrivaient principalement des schémas", conclut Daniel Messinger, coauteur de cette étude et chercheur en Floride (États-Unis). Les scientifiques admettent pourtant ne pas savoir ce que la mère ou l'enfant cherche à obtenir au travers de cet échange. Mais, le petit enfant ne sait pas parler, pour lui il s'agit peut-être d'un moyen de communication tout comme lorsqu'il pleure pour qu'on le change ou qu'on le nourrisse. Des questions restent donc encore en suspens quant au comportement des bébés.

"Le sourire a longtemps été considéré comme l'expression d'une émotion supposément intégrée" explique Susan Jones, professeur de psychologie de l'université d'Indiana. Mais les recherches des vingt dernières années ont révélé que ce n'était pas si simple. Le sourire se développe en général entre six et huit semaines, alors que le bébé passe son temps à regarder des visages et que son champ de vision s'élargit pour englober le visage entier, plus seulement les yeux. On ne sait pas s'ils signifient quoi que ce soit pour le nourrisson, s'il ressent une quelconque émotion.

Pour Daniel Messinger, professeur de psychologie à l'université de Miami, ces premiers sourires enseignent au bébé les associations positives rattachées aux sourires que les adultes ressentent déjà. Apprendre à sourire-et apprendre ce qu'un sourire veut dire-est un processus, un peu comme apprendre à marcher. "Pour moi, le sourire est un signal social", argumente Messinger. "Je pense vraiment que les bébés apprennent ce qu'est la joie en la partageant avec quelqu'un d'autre."

Alors que le rire des bébés est relativement peu étudié au sein de la recherche, une équipe britannique dirigée par Caspar Addyman, docteur en psychologie du développement, en a fait le sujet central de ses recherches. Selon lui, étudier ces choses qui font rire les bébés et les tout-petits peut nous en apprendre beaucoup sur leur développement cognitif et social.

Michel Dib, neurologue, a expliqué le fonctionnement de ces recherches pour Atlantico : "Globalement, nous utilisons des méthodes non-invasives comme l’imagerie IRM et les travaux neuro-psychologiques. Dans ce dernier cas, nous étudions les différentes émotions liées au stimulus sensoriel ou moteur qui peuvent actionner des zones chez les enfants. Ces tests servent à définir les zones d’activation et les circuits de transmission qu’elles induisent. A titre d’exemple, une émotion comme le rire ou les pleurs induisent une activation dans le centre, et on voit où cette activation se propage et dans quels circuits. S’il y a une différence avec l’adulte, on comprendra mieux le fonctionnement de l’enfant. Son cerveau va ensuite se différencier, se développer pour devenir un cerveau d’adulte."

Réaction émotionnelle ou acte social, au final, peu importe la raison puisque rire est bon pour la santé. 

Voici une vidéo de compilation de rires de bébés :

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
rire, sourire, bébé, mamans, étude, robot
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 04/10/2015 - 15:12
titre aggressif à la limite du cynisme
oui sourire implique d'échanger un sourire. So what?