En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 16 min 27 sec
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 56 min 35 sec
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 3 heures 20 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 4 heures 34 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 5 heures 36 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 5 heures 52 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 6 heures 13 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 18 heures 57 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 36 min 3 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 3 heures 8 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 3 heures 47 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 5 heures 17 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 5 heures 35 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 5 heures 42 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 6 heures 1 min
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 18 heures 1 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 20 heures 18 min
© Reuters
Les progrès dans la motorisation permettent, une fois la commande lancée, d’avoir un membre actif qui accomplit l’action à la place d’un membre absent.
© Reuters
Les progrès dans la motorisation permettent, une fois la commande lancée, d’avoir un membre actif qui accomplit l’action à la place d’un membre absent.
Homo bionicus

L’homme qui valait trois milliards est déjà dépassé

Publié le 23 septembre 2015
Au regard de toutes les nouvelles possibilités offertes pour "greffer" des membres sur notre corps, la distinction entre l'Homme et la machine n'a jamais été aussi mince. Ces perspectives ouvrent sur ce que l’on qualifie parfois de "trans-humanisme" ou de "post-humanisme".
Jean-Gabriel Ganascia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au regard de toutes les nouvelles possibilités offertes pour "greffer" des membres sur notre corps, la distinction entre l'Homme et la machine n'a jamais été aussi mince. Ces perspectives ouvrent sur ce que l’on qualifie parfois de "trans-humanisme" ou de "post-humanisme".

Atantico : Quelles avancées ont été, selon vous, les plus déterminantes dans ce processus ?

Jean-Gabriel Ganascia : La bionique permet de greffer un membre et de le commander directement par l’entremise de notre volonté. Deux techniques peuvent être utilisées : soit rabouter directement les nerfs à des circuits électroniques, soit utiliser des interfaces cerveau-ordinateur. Dans des deux cas, les signaux internes, signaux nerveux pour la première technique ou signaux électriques corrélés à l’activité cérébrale pour la seconde, servent à commander de la prothèse. Les progrès dans la motorisation permettent, une fois la commande lancée, d’avoir un membre actif qui accomplit l’action à la place d’un membre absent. Enfin, on ajoute maintenant des capteurs à ces membres bioniques. Ils donnent, en retour, une sensation, certes réduite et différente de la sensation initiale, mais fondamentale pour interagir avec sa prothèse dans le monde.

Concrètement, à quelles transformations sommes-nous en train d'assister et où vont-elle nous mener ?

Ces nouveaux dispositifs permettent de remplacer un membre amputé et de continuer à vivre presque normalement. La perte d’un bras n’empêche plus de travailler, du moins pour de nombreux métiers. De même, la perte d’une jambe n’empêche plus de marcher, même si courir devient moins facile et si l’on imagine mal devenir champion sportif. Toutefois, la question se pose lorsque le dispositif permet de surpasser les performances des personnes valides. On se souvient des débats autour d’Oscar Pistorius, cet athlète Sud-Africain qui avait des fines lames de carbone à la place des pieds, ce qui lui a permis de se classer non seulement dans les jeux paralympiques, mais aussi, dans les jeux olympiques. On signale aussi le cas de Mohammed Abad, un homme de 43 ans mutilé dans son enfance après un accident, qui a reçu un pénis bionique qui lui permettrait d’avoir des érections. Nous avons donc la possibilité de restaurer, au moins partiellement, la fonction de membres amputés.

Comme le disait Rabelais, "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Pensez-vous qu'il faille avoir peur de l'Homme bionique ?

Jusqu’où peut-on aller avec les membres bioniques ? Pourquoi ne pas rajouter un bras, voire deux, et nous transformer tous en des dieux hindous comme Shiva ? De la réparation d’une défaillance, on irait alors à l’augmentation et l’on se muerait en hybrides d’hommes et de machines, autrement dit en cyborgs (cyber-organismes). Ces perspectives ouvrent sur ce que l’on qualifie parfois de trans-humanisme ou de post-humanisme. Comment ne pas craindre là un péril pour l’homme ? En effet, l’homme ainsi équipé risquerait de ne plus subsister sans équipement ; il deviendrait dépendant des machines pour sa subsistance et donc esclave... Faut-il en avoir peur ? Je n’en suis pas certain, mais en revanche je crois qu’il faut bien réfléchir aux limites à ne pas franchir. C’est là une question urgent

Face à ces évolutions, quels freins éthiques faudrait-il poser selon vous ?

A la suite d’Oscar Pistorius, une jeune athlète, Danielle Bradshaw, qui souffrait de la même maladie qu’Oscar Pistorius s’était faite amputée d’un pied. Se trouvant déséquilibrée et souhaitant accéder au podium dans des conditions équivalentes à Oscar Pistorius, elle demanda à son médecin qu’on l’ampute du second pied afin d’avoir deux lames de carbone. Sachant qu’il n’y avait pas d’impératif médical pour cela, fallait-il accéder à sa demande ? Cette question est emblématique des problématiques éthiques auxquelles la bionique risque de nous confronter. Je crois que, pour y répondre, il faudrait introduire la notion de réversibilité : l’introduction d’un dispositif matériel ne se justifie que lorsque l’opération inverse demeure possible. Si la personne se trouve déjà amputée, la question ne se pose pas. Si on lui ajoute un dispositif bionique externe comme un exosquelette, cela ne pose pas non plus de problème, à condition que l’on soit en mesure de l’en débarrasser. En revanche, on devrait s’interdire de procéder à des opérations que l’on ne peut annuler, comme supprimer un membre qui fonctionne correctement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires