En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 2 heures 27 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 4 heures 5 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 58 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 9 heures 19 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 9 heures 46 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 11 heures 1 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 11 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 11 heures 34 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 3 heures 6 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 7 heures 3 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 8 heures 24 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 56 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 10 heures 44 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 11 heures 9 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 11 heures 35 min
© Reuters
Dès le lendemain de son lancement les critiques sur la pauvreté du catalogue n’ont cessé de pleuvoir sur la firme américaine.
© Reuters
Dès le lendemain de son lancement les critiques sur la pauvreté du catalogue n’ont cessé de pleuvoir sur la firme américaine.
Touche pas à mon poste

Un an après, pas de tsunami Netflix mais vos habitudes de consommation vont pourtant changer

Publié le 14 septembre 2015
Un an après le lancement de la version française de Netflix, le bilan est plutôt mitigé. La firme américaine est, en revanche, devenue le symbole d'un marché audiovisuel en plein bouleversement.
Julien Gagliardi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julien Gagliardi est journaliste pour Atlantico. Il couvre l’actualité des entrepreneurs et des start-up.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un an après le lancement de la version française de Netflix, le bilan est plutôt mitigé. La firme américaine est, en revanche, devenue le symbole d'un marché audiovisuel en plein bouleversement.

Tsunami, tremblement de terre, raz-de-marée… En septembre 2014, aucun mot n’était trop fort pour décrire l’arrivée du géant américain de la SVOD - traduisez vidéo à la demande par inscription - sur le marché audiovisuel français. Un an plus tard, force est de constater que les TF1 et autres M6 sont toujours en place et que l’invasion annoncée ressemble plutôt à une entrée par la petite porte.

Et pour cause, dès le lendemain de son lancement les critiques sur la pauvreté du catalogue n’ont cessé de pleuvoir sur la firme américaine. "La déception était à la hauteur de l’attente" estime Gilles Pezet chez NPA Conseil. "Il y a eu un gros emballement médiatique avant le lancement. Mais un an plus tard, on constate que l’offre du catalogue a été multiplié par trois et qu’il a gagné en qualité. On est à environ 10.000 vidéos, un chiffre similaire à son principal concurrent Canal Play, du groupe Canal Plus", analyse le consultant qui suit de près ce dossier. En parallèle de l’effort sur le catalogue, la firme a surtout intensifié ses campagnes marketing permettant de recruter de nouveaux abonnés. "Aujourd’hui, on peut dire que la première année est globalement sur le scénario positif que l’on avait envisagé même si c’est certainement un peu déceptif pour l’entreprise".

Dans les faits, difficile de dire si la première année française de Netflix est une réussite ou non et pour cause : impossible de connaître le nombre exact d’abonnés puisque l’entreprise ne les communique pas. "De source non-officielle, on était à 250.000 abonnements début 2015" estime Veronique Pellet, consultante Senior Manger Media chez Kurt Salmon. "On sait simplement que le nombre total d’abonnés c’est 65 millions dans le monde, dont 42 millions aux USA. Sur la France, le marché se structure autour d’un duo Canal Play/Netflix dont les hypothèses d’abonnement à fin 2015 sont à environ 2 millions, en répartition quasi égale avec une légère avance pour Netflix. Il faut surtout noter que Canal Play revendique aujourd’hui 700.000 abonnements : c’est 180.000 de plus depuis la date de lancement de Netflix. L’enseignement essentiel de cette première année pour Netflix, il est ici, l’américain dynamise le marché".

Au-delà de son lancement en demi-teinte, Netflix a donc une grande part de responsabilité dans la montée en puissance du marché de la SVOD sur le sol français. "Cela ne veut pas dire que la télévision linéaire est morte. Mais les chaînes historiques ont plutôt de l’avenir sur les grands évènements, les directs, le divertissement, le sport ou l’information. Il est clair que la rediffusion en boucle de séries des années 70 n’a plus grand sens une fois que l’on a testé ces services" estime Gilles Pezet.

Pour Veronique Pellet, "c’est un jeu d’enfant d’utiliser un Canal Play ou un Netflix car l’ergonomie est très bien pensée. Leur astuce, c’est d’avoir emprunté des codes à la télévision dite linéaire. Quand vous regardez une série, le système enchaîne tous les épisodes. Vous avez l’impression de regarder la télévision, mais vous choisissez ce que vous regardez. Idem pour le moteur de recommandation, hyper-puissant, c’est évidemment plus intéressant que de fouiller dans Télérama. On répond clairement à la façon dont les gens regardent la télévision depuis toujours mais en mieux". Un enjeu majeur pour ces firmes puisque la consommation de séries représente 80% des visionnages sur les deux plateformes. On comprend surtout l’intérêt pour Netflix d’augmenter ses investissements dans la production de contenu exclusif.

Des nouveaux usages qui commencent donc à modifier notre consommation de la télévision et vont obliger les grands acteurs des médias à revoir leur stratégie et leur modèle économique. Sur la SVOD, la diversité et la quantité du contenu permet de recruter des abonnés, là où les chaînes doivent arbitrer sur une sélection de contenu pour attirer le plus de téléspectateurs possible s’ils veulent générer des recettes publicitaires.

Le salut de la télévision linéaire viendra en partie de l’internet avec l’utilisation du "deuxième écran", votre smartphone ou une tablette, permettant des interactions lors d’évènements en direct. Le média TV va devoir accélérer sur la manière dont il peut favoriser les échanges avec deux écrans en temps réel et l’expérience live avec les réseaux sociaux comme Twitter, un domaine sur lequel assez logiquement la SVOD aura du mal à se positionner" décrit Thomas Jamet, cofondateur de MediaBrands, une agence média dédiée aux nouvelles technologies.

"On voit bien que le modèle a besoin de se réinventer" estime Gilles Pezet chez NPA Conseil. "Les chaînes ne sont pas assez propriétaires de ce qu’elles diffusent, elles vont donc aussi devoir accentuer la production de contenu sur lesquelles elles ont des droits afin de faire du business à l’international et proposer, au-delà de la diffusion, leur propre offre de télévision délinéarisé, exactement comme Netflix".

Reste à savoir comment les deux acteurs français vont faire évoluer le contenu de leur offre pour rester attractif face à des chaînes linéaires de plus en plus enclines à recentrer leur programmation et développer l’utilisation des nouvelles technologies pour se rapprocher de son sacro-saint téléspectateur. Pour Thomas Jamet, "la vraie piste pour ces acteurs c’est de coller aussi aux usages du mobile avec des formats courts que l’on peut charger dans le métro ou dans le train. Aujourd’hui, consommer 1h30 de vidéo avec son iPhone sur Canal Play c’est assez compliqué."

L’autre piste serait, comme sur la version américaine de Netflix, de proposer au-delà des documentaires et des séries, des émissions sur des thématiques comme la cuisine ou la décoration, présentées par des stars du poste. Valérie Damidot et Cyril Lignac bientôt sur Netflix ou Canal Play ? Les prochains mercato du petit écran pourraient nous offrir quelques surprises.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Bulldozer
- 14/09/2015 - 08:48
Déceptif....
Décevant quoi.