En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 2 min 53 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 46 min 26 sec
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 1 heure 8 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 5 heures 42 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 6 heures 11 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 31 min 3 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 56 min 7 sec
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 1 heure 55 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 4 heures 4 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 5 heures 55 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 20 heures 48 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 21 heures 56 min
© Reuters
Le métro parisien à l'heure de pointe.
© Reuters
Le métro parisien à l'heure de pointe.
Espace réduit

Et si la Terre n'avait plus assez de place pour accueillir tout le monde ?

Publié le 02 septembre 2015
Le monde devrait compter 9,7 milliards d’habitants en 2050 et 11,2 milliards en 2100, contre 7,3 milliards à ce jour, selon le dernier rapport des Nations unies.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le monde devrait compter 9,7 milliards d’habitants en 2050 et 11,2 milliards en 2100, contre 7,3 milliards à ce jour, selon le dernier rapport des Nations unies.

Difficile de penser que la planète puisse encore être plus peuplée qu'aujourd'hui. Ceux qui le vivent tous les jours en ont plus concience, notamment lorsqu'ils se retrouvent dans les embouteillages pour aller travailler le matin et rentrer chez eux le soir ou encore ceux qui se rendent sur leur lieu de travail en transports en commun et se considèrent tels des animaux (sardines ou moutons au choix) tant ils sont serrés les uns contre les autres.

Pourtant, la Terre accueillera bientôt près de 10 milliards de personnes. Les Nations Unies ont effectué des estimations plutôt alarmistes. En effet, il est presque impossible de chiffrer exactement l'augmentation de la population mondiale future. L’ONU a revu à la hausse ses projections et selon un rapport publié ce samedi 29 août, la Terre comptera 8,5 milliards d’habitants en 2030, 9,7 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100, contre 7,3 milliards actuellement. Entre 2015 et 2050, la moitié de la hausse de la population mondiale devrait être attribuée à neuf pays : l'Inde, le Nigéria, le Pakistan, la République démocratique du Congo, l'Ethiopie, la Tanzanie, les États-Unis, l'Indonésie et l'Ouganda.

(photo Wikipedia)

Ainsi, aujourd'hui il est pratiquement impossible de trouver des endroits déserts : la foule envahit même les montagnes et les plages. Certains lieux doivent être fermés quelques heures pour réguler la foule tellement le nombre de visiteurs est élevé. Et pour s'y rendre, il faut s'y prendre à l'avance et réserver. Ceux qui peuvent se le permettre et souhaitent fuir les hommes devront s'envoler vers d'autres cieux et découvrir des lieux de plus ne plus farfelus. Et même dans le désert de Gobi, ils rencontreront des éleveurs. En Antarticque ? Là aussi, ils trouveront des scientifiques en plein travail. 

"L'essentiel de cette augmentation de la population mondiale peut être attribué à une liste réduite de pays à fécondité élevée, principalement situés en Afrique, ou aux pays dont les populations sont déjà importantes", précise le rapport de l'ONU. L’Inde va dépasser la Chine en 2022 et devenir le pays le plus peuplé de la planète en raison notamment du vieillissement accélérée de la population chinoise. Actuellement, la Chine concentre 19% et l’Inde 18% des habitants de la planète. En 2050, le Nigeria sera le troisième pays le plus peuplé du monde, remplaçant les Etats-Unis sur le podium.

(photo Wikimedia)

Mais, alors, le monde est-il si surpeuplé qu'il n'y aura bientôt plus d'espace pour vivre ? Pour répondre à cette question, il faut examiner les lieux où la population est plus susceptible de s'installer dans le futur. Les experts prédisent, au vu des tendances actuelles, un nombre croissant de citadins, comme l'explique Joel Cohen, chef du laboratoire des populations à l'Université Rockefeller de Columbia : "La croissance de la population mondiale se fera en majorité dans les villes. D'ici à 2100, un million de personnes supplémentaires vivront en ville." En 1930, seulement 30% de la population mondiale vivait dans les villes, alors que la proportion est de 55% aujourd'hui. En 2050, environ les deux tiers des habitants seront basés dans les zones urbaines.

Environ la moitié de la population mondiale vivra dans des villes de moins 500 000 à trois millions d'habitants. Le reste vivra dans les mégapoles, ou les villes qui abritent 10 millions ou plus, qui seront pour la plupart situées dans les pays aux économies émergentes et en développement comme la Chine, l'Inde et le Nigeria. Les populations des villes ne pourront cependant, de manière générale, pas dépasser 10 millions ou plus. Mais, des "méga-régions" - des lieux où l'étalement urbain se poursuit et englobe plusieurs villes, comme on le voit aujourd'hui à New York et dans le delta de la rivière des Perles en Chine - deviendront la norme.

En outre, vingt-huit pays africains devraient voir leur population doubler entre 2015 et 2050, et même quintupler pour dix d'entre eux d'ici à 2100 (Angola, République démocratique du Congo, Malawi, Mali, Niger, Somalie, Ouganda, Tanzanie, Burundi et Zambie). L'Afrique est le véritable moteur démographique de la planète. "La concentration de la croissance de la population mondiale dans les pays les plus pauvres présente un ensemble de défis et rend plus difficile la lutte contre la pauvreté et l'inégalité, l'éradication de la faim et de la malnutrition, et l'amélioration de la scolarisation et des systèmes de santé, qui sont tous essentiels à la réussite du nouveau programme de développement durable", a déclaré le directeur de la division de la population de l'ONU, John Wilmoth.

(photo Pixabay)

Le rapport annonce également que le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait plus que doubler d'ici 2050. L'Europe sera en tête des régions les plus vieilles, avec plus de 34 % de sa population âgée de 60 ans et plus d'ici le milieu du siècle. "Comprendre les changements démographiques qui sont susceptibles de se dérouler dans les prochaines années, ainsi que les défis et les opportunités qu'ils présentent pour la réalisation du développement durable est capital dans le but de concevoir et mettre en œuvre le nouveau programme de développement", a déclaré le Secrétaire général adjoint de l'ONU pour les affaires économiques et sociales, Wu Hongbo, dont le département a produit le nouveau rapport.

Cette population vieillissante et de plus en plus urbaine se renouvelle moins vite : depuis 2003, plus de la moitié de l'humanité vit dans un pays ou une région du monde, où la fécondité est au-dessous du seuil permettant le renouvellement des générations.

(photo Pixabay)

Selon les chiffres publiés par l'Union européenne, la population du Royaume-Uni devrait augmenter de 20% au cours des trois prochaines décennies. Elle devrait atteindre 76 millions d'habitants d'ici à 2037, passant ainsi devant la France et l'Allemagne. Avec 21 millions d'habitants supplémentaires au cours des 65 prochaines années, le Royaume-Uni devrait connaître, selon Bruxelles, une augmentation deux fois supérieure à celle de l'ensemble des pays de l'Union Européenne réunis.

Sur la même période, la population de l'ensemble des pays de l'Union européenne augmentera de 11 millions, pour atteindre 520 millions d'habitants. La Grande Bretagne sera donc selon toute vraisemblance le pays de plus peuplé d'Europe, devant la France et l'Allemagne. Toujours selon Bruxelles, l'Hexagone devrait compter 78 millions d'habitants d'ici à 2080. 

(photo Reuters)

Ces augmentations de la population posent évidemment de nombreux problèmes. Les gouvernements doivent répondre à la demande et notamment pouvoir offrir des conditions d'hygiène élémentaires. Dans certaines villes, les situations de manque dépassent l’entendement. A Delhi, par exemple, où il n’y avait en 1990 que 160 toilettes publiques pour 480 000 habitants. Deuxième cause de mortalité infantile dans le monde, le manque d’eau potable reste un défi quotidien pour bon nombre d’urbains pauvres. Surtout dans les villes d’Afrique subsaharienne où moins de 40% des ménages disposent d’un accès à l’eau courante. Ici comme ailleurs dans le tiers-monde, le prix élevé de l’eau – surtout depuis la privatisation des réseaux de distribution – est devenu un obstacle presque insurmontable pour de nombreux citadins pauvres.

Dans ces quartiers déshérités, le surpeuplement, la promiscuité, le manque d’eau potable et l’insalubrité, accentuent toujours plus les risques sanitaires et l’impact des maladies infectieuses. Sans parler des effets de la malnutrition, "crise invisible" selon ONU-Habitat, qui fait des ravages en villes. Les taux de malnutrition des enfants en bas âge des bidonvilles du Bangladesh, d’Ethiopie, de Haïti et d’Inde sont ainsi devenus presque identiques à ceux des zones rurales. Au Brésil et en Côte d’Ivoire, ces taux sont même trois à quatre fois plus élevés dans les bidonvilles que dans les zones rurales

(photo Pixabay)

Même dans les pays développés, le niveau de vie ne pourra pas continuer à s'améliorer au même rythme que ces dernières années. "Nous avons eu quelques décennies de croissance économique extraordinairement rapide, la pauvreté a diminué autant dans les pays riches que pauvres", dit Bongaarts." Mais cela va devenir beaucoup plus difficile à l'avenir." La population des pays riches vieillit, ce qui signifie que leur taux de croissance et d'innovation va commencer à ralentir. Deuxièmement, l'homme a déjà utilisé les terres les plus productives, endigué les fleuves les plus rentables énergétiquement et pomper les eaux souterraines les plus faciles à atteindre. 

Les migrations massives de populations conséquentes au réchauffement climatique est d'ores et déjà un élément de tension géopolitique extrêmement préoccupant. Dans de nombreuses régions du monde, des phénomènes liés au réchauffement climatique sont déjà observés : réduction des terres arables, multiplication des coupures d'eau, baisse des réserves alimentaires et poissonnières, augmentation des inondations, allongement des périodes de sécheresse... Un cinquième de la population mondiale vit dans des zones côtières qui sont menacées par la montée du niveau des mers et les inondations. Certains états déjà frappés par le réchauffement climatique demandent que le motif climatique soit reconnu comme valable au plan international pour l'immigration.

Selon une étude de l'association Christian Aid, au moins 1 milliard de personnes vont migrer d'ici à 2050 : 645 millions de personnes à cause de grands projets (15 millions par an actuellement) 250 millions à cause de phénomènes liés aux changements climatiques (inondations, sécheresses, famines) 50 millions à cause de conflits et d'atteintes aux droits de l’homme En s'appuyant sur des données du Groupement d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC), l'étude affirme qu'entre 1,1 et 3,2 milliards de personnes d'ici 2080 manqueront d’eau, et entre 200 et 600 millions souffriront de la faim. Les pays les plus pauvres seront les premiers touchés par les migrations climatiques : les pays du sud de l'Asie, du Moyen-Orient, d'Asie centrale, d'Afrique et d'Amérique latine, et l'Europe par la suite.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Kaliste
- 02/09/2015 - 18:36
Un défi gigantesque
C'est un défi gigantesque qui 'souvre à nous et surtout à nos enfants pour le siècle qui vient. Les solutions malthusiennes souvent avancées et j'en vois dans les commentaires, sont inhumaines et ne sont pas des solutions car elles reportent sur d'autres l'effort à faire. Il va falloir se creuser la tête pour trouver des solutions et sans doute renoncer aux gaspillages voire peut-être à un certain confort... De toute façon, si on ne trouve pas de solution, une régulation naturelle surgira (épidémies et pollutions réduiront l'espérance de vie...). A notre niveau, il faut seulement se poser la question de l'humanité des choix que nous faisons aujourd'hui.
cloette
- 02/09/2015 - 16:24
La terre se défend toute seule
tremblements de terre tsunamis éruptions de volcans cyclones typhons epidemies sécheresse canicules vagues de froid
Anouman
- 02/09/2015 - 11:15
Surpopulation
Ca c'est le vrai problème mais il ne semble pas que les états (et notamment ceux qui contribuent le plus à cette folie) essayent de résoudre le problème.
Croissez et multipliez qu'ils disaient, quand ils n'auront plus que des pierres à manger ils se casseront les dents.