En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 13 heures 2 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 14 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 15 heures 5 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 16 heures 10 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 17 heures 16 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 18 heures 1 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 18 heures 27 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 20 heures 54 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 21 heures 58 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 13 heures 28 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 14 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 15 heures 56 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 16 heures 43 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 25 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 21 heures 40 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 22 heures 28 min
© Pixabay
Les risques d’AVC et de maladies cardiovasculaires augmentent lorsqu’on travaille plus de 55 heures par semaine.
© Pixabay
Les risques d’AVC et de maladies cardiovasculaires augmentent lorsqu’on travaille plus de 55 heures par semaine.
Travailler plus...

Quand les risques d’AVC et de maladies cardiovasculaires augmentent lorsqu’on travaille plus de 55 heures par semaine

Publié le 21 août 2015
Une vaste étude publiée ce jeudi 20 août dans la revue médicale britannique The Lancet a analysé les données fournies par d'autres recherches portant sur 600 000 personnes originaires d’Europe, des États-Unis et d’Australie.
Le docteur Christophe de Jaeger est chargé d’enseignement à la faculté de médecine de Paris, directeur de l’Institut de médecine et physiologie de la longévité (Paris), directeur de la Chaire de la longévité (John Naisbitt University – Belgrade), et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Jaeger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Christophe de Jaeger est chargé d’enseignement à la faculté de médecine de Paris, directeur de l’Institut de médecine et physiologie de la longévité (Paris), directeur de la Chaire de la longévité (John Naisbitt University – Belgrade), et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une vaste étude publiée ce jeudi 20 août dans la revue médicale britannique The Lancet a analysé les données fournies par d'autres recherches portant sur 600 000 personnes originaires d’Europe, des États-Unis et d’Australie.

Atlantico : Une vaste étude publiée, ce jeudi 20 août dans la revue médicale britannique The Lancet, a analysé les données fournies par des études portant sur 600 000 personnes originaires d’Europe, des États-Unis et d’Australie, des chercheurs ont découvert que travailler plus de 55 heures par semaine augmentait de 33 % le risque de faire un AVC et de 13 % celui de développer une maladie des coronaires (les artères nourricières du cœur) par rapport à un travail hebdomadaire de 35 à 40 heures. Pourquoi ce stade est-il fatidique ?

Christophe de Jaeger : Le premier élément à souligner est l’importance du travail publié. Il repose sur plus de 600000 personnes actives et relie un paramètre simple à mesurer (le temps de travail) et des maladies extrêmement graves que sont les maladies cardio-vasculaires et en particulier les accidents vasculaires cérébraux. Il faut rappeler que les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de morbidité et de mortalité dans nos pays occidentaux. En réalité, pour répondre à votre question, si l’on regarde le détail des chiffres publiés, on se rend compte que le risque minimum d’accidents cardio-vasculaires existe pour une durée de travail de 35-40h et va ensuite progressivement en augmentant jusqu’à atteindre un maximum (et le seuil de significativité statistique) chez les personnes travaillant plus de 55 heures par semaine. Ce risque augmente également pour les personnes travaillant moins de 35h par semaine, mais cette augmentation n’atteint pas le seuil de significativité statistique. En revanche, dès que l’on atteint le seuil des 55 heures hebdomadaires, alors la différence par rapport à une population qui travaille entre 35 et 40 h devient excessivement significative.

En France, seuls 8,7 % d’employés réalisent plus de 50 heures de travail par semaine, selon des chiffres publiés en avril par l’OCDE. Le lien entre heures de travail et maladies cardio-vasculaires n'est-il pas plutôt lié à un rapport au stress, et ainsi être capable de toucher aussi bien une population travaillant moins que 55 heures, mais avec un niveau de stress élevé ?

Le stress, et en particulier lorsqu’il devient chronique, est un authentique facteur de risque favorisant la survenue des maladies cardio-vasculaires (accidents vasculaires cérébraux et maladies coronariennes, des cancers, des maladies neuro dégénératives telle que la maladie d’Alzheimer). Le stress agit par lui-même en modifiant nos équilibres physiologiques, fragilisant l’organisme et en favorisant son vieillissement que l’on peut évaluer objectivement par la mesure de l’âge physiologique. Les personnes stressées chroniquement vont vieillir plus vite et être plus victimes des maladies chroniques menant à terme à la perte d’autonomie. Mais le stress chronique mal géré est également à l’origine, en partie ou totalement, des autres facteurs de risque cardio-vasculaires que sont le tabagisme, le surpoids, l’hypertension artérielle, la sédentarité, le diabète, etc…

La durée du travail n’est pas en soi un facteur de risque cardio-vasculaire. En revanche, il existe des comportements délétères très marqués dans la population travaillant régulièrement plus de 55 heures par semaine et liés au stress : la sédentarité, le surpoids, la consommation en excès de sucres et de boissons alcoolisées, etc… D’autre part, il n’existe pas de différence entre homme et femme. Les risques sont les mêmes. Ce stress aux conséquences si désastreuses sur la santé des gens n’est évidemment pas réservé aux employés travaillant plus de 55 heures par semaines. Le stress peut toucher également des personnes à mi-temps, des personnes au chômage, du fait du risque de précarité. On peut donc dire que dans une situation pathogène donnée (le stress), plus on y est exposé, plus les risques de maladies augmentent.

La vraie nouveauté de cette étude publiée dans le Lancet est de faire apparaitre la durée du travail comme un vrai indicateur de risque d’accident médical devant nécessiter des mesures de dépistages et de prise en charge plus poussée que dans les populations travaillant entre 35 et 40 h par semaine.

Comment peuvent se prémunir les personnes concernées par un telle charge de travail ?

La durée du travail en elle-même n’est pas la cause des maladies. On peut travailler énormément, être en bonne santé et bien vieillir. En revanche, cela implique de ne pas tomber dans les pièges de cet allongement de la durée de travail. Il faut également rappeler que travail, pas plus que durée de travail ne sont synonymes de stress. On peut, faut il encore le rappeler, ne pas travailler, ou travailler peu, et être extrêmement stressé par cette situation, si évidemment, elle n’est pas désirée.

Le stress entraine toute une série de comportements délétères contre lesquels il faut lutter activement. Cette prévention active qui est au cœur de notre métier de médecin physiologiste. Le premier comportement délétère est certainement la sédentarité. Le travail prend du temps et lorsqu’il est stressant, il va devenir obsédant et remplir votre vie de telle façon que vous n’avez plus de temps pour aucune autre activité et en particulier, une activité physique. Parfois, ce n’est pas qu’une question de temps, mais également d’énergie : après une journée de travail, on n’a plus qu’une envie, c’est de prendre un « verre » et tenter d’oublier… Cette sédentarité va conduire au surpoids et ceci d’autant plus facilement qu’avec le stress, on va plus facilement vers des aliments sucrés… et souvent en grignotant, apportant ainsi à l’organisme une importante quantité de calories inutiles. Le cercle vicieux commence. A cela va s’associer des troubles du sommeil, de la sexualité, du couple… qui chacun vont s’aggraver l’un l’autre, menant à terme aux maladies (hypertension artérielle, hypercholestérolémie, diabète…), puis en final, aux accidents de santé.

Les solutions existent, mais nécessitent avant tout une vraie motivation de la personne à aider. Car le plus souvent les simples conseils du genre « faites du sport, mangez moins, ne buvez plus » ne suffisent pas, voire découragent. Avec une prise en charge adaptée, en se fixant des objectifs raisonnables et personnalisés, on peut totalement modifier le profil à risque de ces travailleurs, les rendant le plus souvent plus efficaces. Et n’oublions pas : plus efficace, rime avec une durée de travail nécessaire plus faible.

Il existe plusieurs niveaux de prise en charge : la lutte contre la sédentarité est un élément important du risque. Il faut donc bouger, reprendre ou augmenter une activité physique, et cela, régulièrement. Une activité physique régulière va non seulement diminuer le risque de maladie cardio-vasculaire, mais également avoir un effet anti stress en soi. Il faut savoir diminuer sa prise d’alcool (idéalement l’arrêter). Manger plus sainement… Avoir des pensées positives… Tout cela s’organise et il faut savoir accepter une aide pour évaluer son risque personnel et mettre en place les bonnes stratégies, qui encore une fois, sont toujours très personnelles.

Quels sont les autres principaux facteurs de risques des maladies cardiovasculaires ?

Les grands facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires sont l’hypertension artérielle, la tabac, l’hypercholestérolémie, le diabète, la surcharge pondérale, la sédentarité et comme lien fort et aggravant de ces différents états : le stress. On peut agir sur tous ces facteurs indépendamment, mais agir sur le stress serait de loin la stratégie la plus intéressante, car on le retrouve dans presque tous les autres facteurs de risque. Le stress conduit à l’hypertension artérielle, le stress conduit à la surcharge pondérale, qui favorise l’hypertension, le diabète…

Nous avons médicalement des prises en charge très efficaces contre des maladies telles que l’hypertension artérielle, ou le diabète. Mais le vrai intérêt est d’intervenir avant la survenue de tels troubles. Tenir compte de la durée de travail comme élément de dépistage, par exemple, pour la médecine du travail me parait très important. Mais avant de penser à la médecine, cette durée du travail doit également être un indice pour la personne elle-même. Travailler trop vous prive de nombreux plaisirs de la vie qui contribue à notre bonheur et à notre santé. Chacun doit y penser pour soi.

Pour terminer, cette étude nous confirme très largement l’implication du stress dans les maladies cardio-vasculaires, mais en la liant au temps de travail, elle peut permettre d’utiliser ce paramètre comme signal d’alerte pour la personne elle-même et pour la médecine du travail afin de mettre en place des stratégies de dépistage et d’actions afin de réduire le risque de maladies qui comme je l’ai déjà dit, ne sont pas que cardio-vasculaire, mais également cancéreuse et neurodégénérative (maladie d’Alzheimer).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires