En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© wikipédia
Un chercheur américain affirme que le séisme du siècle aura lieu aux environs de la ville de Seattle.
Massif

Pourquoi le vrai Big One ne serait pas celui qui ravagerait Los Angeles mais Seattle

Publié le 16 juillet 2015
Alors que tous les yeux sont braqués vers la faille de San Andreas, en Californie, un chercheur américain affirme que le séisme du siècle aura lieu bien plus au nord du continent américain.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que tous les yeux sont braqués vers la faille de San Andreas, en Californie, un chercheur américain affirme que le séisme du siècle aura lieu bien plus au nord du continent américain.

Les Californiens le savent. Un jour, la faille de San Andreas qui longe la côte ouest américaine, de San Franscisco au Mexique, va se réveiller et provoquer des dégâts monstrueux. On l'appelle le Big One et même Hollywood s'en est récemment emparé. Chris Goldfinger n'est pas de cet avis. Ce professeur américain de géologie et de géophysique à l'université d'Oregon estime que la communauté scientifique se trompe en visant la faille de San Andreas. Selon lui, le véritable Big One aura lieu plus au nord, face à Vancouver et Seattle.

Et Chris Goldfinger n'a pas peur d'être le seul à le penser. En mars 2011, il donne une conférence de sismologie au Japon. Soudainement, le sol tremble faiblement, comme le raconte le New-Yorker. D'abord amusés, car les séismes sont presque quotidiens dans ce pays, Goldfinger et ses spectateurs observent consciencieusement leur montres. Plus le tremblement de terre est long et plus sa magnitude est élevée. La plupart du temps, cela ne dure que quelques secondes, de petits séismes de magnitude 4 ou 5 qui font vibrer la vaisselle, une habitude pour les Japonais. Mais ce séisme dure. Une minute : séisme de niveau 7. deux minutes : séisme de niveau 8. Trois minutes : séisme de niveau 9. Ce 11 mars 2011, un tremblement de terre d'une magnitude 9 sur l’échelle de Richter va ravager la côte japonaise et provoquer l'accident nucléaire de Fukushima. Pourtant, les scientifiques japonais rejetaient l'idée qu'un tel séisme puisse se produire. "La principale erreur est d’avoir admis que le dernier siècle de sismicité est représentatif du régime permanent de la fosse de subduction" écrit ainsi Xavier Le Pichon, spécialiste de la question, dans un rapport sur la catastrophe de l'Académie des Sciences.


La chaîne montagneuse des Cascades


Un seul chercheur japonais avait prédit, en 2005, une telle catastrophe, sans être pris au sérieux. Chris Goldfinger sera peut-être son équivalant pour le continent nord-américain. Selon ses calculs, la probabilité qu'un séisme touche le nord de la côte ouest américaine dans les 50 prochaines années est de une sur dix, selon une étude de 2013. La faute à une autre faille sismique, plongée dan l'océan pacifique, au doux nom de "Cascadia" qui n'est connue des scientifiques que depuis les années 1990. Un véritable mystère qui n'attend que de libérer son énergie, comparable à celle qui a dévasté le Japon en 2011. D'ailleurs un tel scénario s'est déjà déroulé, en 1700, provoquant un tremblement de terre d'une magnitude estimée aujourd'hui à 9 sur l'échelle de Richter, entrainant un tsunami qui toucha même les côtes du Japon. Les études montrent qu'un séisme en Californie ne dépasserait pas 8,2 (ce qui est déjà très important).



En fait, la zone de subduction des Cascades est une bombe à retardement. La plaque tectonique nord-américaine est coincée contre plusieurs petites autres plaques dont celle de "Juan de Fuca." Un jour la rupture va libérer une énergie considérable, augmentée par les petits séismes réguliers qui, au lieu de décharger de l’énergie, ne fait qu'en accumuler davantage.


La fameuse zone sismique

Heureusement, Chris Godlfinger n'est désormais plus seul à croire un tel scénario. Son équipe et désormais les municipalités des grandes villes se tiennent prêtes à encaisser ce qui surprendra le monde entier, obnubilés par la faille de San Andreas. La ville de Seattle a lancé depuis quelques années un plan de secours face aux risques car elle serait la première touchée par les secousses et les vagues immenses, comme l'explique CBS. Seul avantage d'un Big One dans le grand nord, c'est la population plus faible de long des côtes. "Si le séisme avait lieu demain, on compterait au moins 10 000 morts et 30 000 blessés et des dégâts à hauteur de 70 milliards de dollars" explique un rapport. La plupart des bâtiments n'ont pas été construits pour supporter des secousses aussi importantes.

"Ce qui est extraordinaire, c'est que toute la faille de Cascadia est très calme, particulièrement calme quand on la compare à d'autres zones de subduction à l'échelle mondiale," expliquait Doug Toomey, de l'Université de l'Oregon au Seattle Pi. Et ce n'est pas une bonne nouvelle car cela signifie une accumulation de pression prête à être relâchée. Si personne n'est capable de déterminer quand le Big One va survenir, les géologues tirent le signal d'alarme : préparez-vous, car il arrive.


En 2001, un tremblement de terre de 6,8 touche Seattle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

02.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

03.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

04.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Agnès Saal, condamnée pour des frais de taxi, a été suspendue de sa Légion d'honneur

07.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 17/07/2015 - 08:34
Chercher la faille!
Quand la nature pourrait remettre tout à plat!