En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 27 min 49 sec
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 4 heures 3 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 15 heures 31 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 18 heures 30 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 19 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 21 heures 34 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 22 heures 31 sec
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 48 min 35 sec
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 3 heures 14 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 3 heures 49 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 14 heures 35 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 17 heures 49 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 19 heures 2 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 20 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 21 heures 43 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 23 heures 12 min
© Reuters
Un combat de robots va avoir lieu entre le Japon et les Etats-Unis.
© Reuters
Un combat de robots va avoir lieu entre le Japon et les Etats-Unis.
RoboCop vs Goldorak

Duel au sommet : le Japon accepte de relever le défi posé par les Etats-Unis pour une bataille géante de robots

Publié le 09 juillet 2015
Provoquée par Megabots, une startup américaine spécialisée dans la construction de robots, la firme japonaise Japan's Suidobashi Heavy Industry a accepté de mener un duel de robots géants. Et l'enjeu d'un tel événement est moins futile qu'il n'y paraît.
Daniel Ichbiah est écrivain et journaliste, spécialisé dans les jeux vidéo, les nouvelles technologiques, la musique et la production musicale.Il est l'auteur de nombreux best-sellers tels que La Saga des jeux vidéos, Les 4 vies de Steve Jobs, Rock...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Ichbiah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Ichbiah est écrivain et journaliste, spécialisé dans les jeux vidéo, les nouvelles technologiques, la musique et la production musicale.Il est l'auteur de nombreux best-sellers tels que La Saga des jeux vidéos, Les 4 vies de Steve Jobs, Rock...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Provoquée par Megabots, une startup américaine spécialisée dans la construction de robots, la firme japonaise Japan's Suidobashi Heavy Industry a accepté de mener un duel de robots géants. Et l'enjeu d'un tel événement est moins futile qu'il n'y paraît.

Atlantico : Récemment, la société américaine Megabot spécialisée dans la conception de robots géants a lancé un défi à son homologue japonais Japan's Suidobashi Heavy Industry. La firme américaine a proposé un duel entre les deux robots emblématiques. Sur quel robot faut-il parier ? Pourquoi ?

Daniel Ichbiah : Les combats de robots, c'est quelque chose de relativement ancien aux États-Unis : les premières compétitions datent de la fin 1980 et début 1990. En 1994, la première émission de combat de robots est mis sur pied : il s'agit de Robot Wars, organisée par Marc Thorpe à San Francisco (Californie).
 
Dans cette émission, on a souvent assisté à des scènes qui pourraient rappeler David et Goliath. Les gros robots sont loin d'être toujours les gagnants. Créer un mastodonte ou un tank n'est pas nécessairement la bonne stratégie quand on sait qu'un des aspect primordiaux de ce genre de compétitions, c'est l'intelligence artificielle. Le rêve d'un robot immense et colossal, c'est un fantasme américain. Dans les faits, les véritables robots de combats ressemblent plus à des drones aujourd'hui. Un petit robot ultra-léger capable de voler pourrait tout à fait fatiguer un robot plus imposant. D'autant plus que les robots ont des points névralgiques, qu'il suffit d'endommager pour le mettre hors-circuit. Une machine montée sur roues ne peut pas se déplacer si celles-ci sont malmenées. Concevoir un robot capable d'identifier ce genre d'aspects donnerait l'avantage à la firme japonaise. 
 
Bien entendu, le robot japonais (qu'on a toujours pas vu) doit disposer d'une force minimale, sans quoi il se ferait rouler dessus, mais il est important de pouvoir jouer sur d'autres aspects comme la vélocité que pourrait apporter une petite taille. Cela étant, le défi étant lancé par une petite startup américaine, il est possible que d'ici à la conception du robot de Suidobashi, celle-ci n'existe plus. Dans tous les cas, créer un terminator n'est pas la solution.
 

Au Japon, l'imaginaire autour du robot géant est très développé. Cela pourrait-il influer le résultat du duel ? Dans quelle mesure cela a-t-il contribué à l'avancée en robotique du Japon ?

À la suite de la Seconde Guerre Mondiale, le Japon a connu une situation particulièrement humiliante. Occupé par les États-Unis de 1945 à 1952, le pays a notamment du faire face au licenciement de tous les grands directeurs d'entreprises qui avaient participé à l'effort de guerre. Dans un pays  de culture impériale ou l'obéissance est une valeur essentielle, un acte pareil est fort de symbole. Pendant ces sept ans d'occupation, le Japon s'est évadé dans un univers virtuel : c'est à partir de là que s'est développée une culture vidéoludique avec des emblèmes comme Astroboy, Godzilla ou Goldorak. Mais pendant que le Japon cherchait un exutoire dans l'imaginaire, les pays d'Europe et les Etats-Unis connaissaient une pleine excroissance qui les a ancrés dans le réel.
 
Peu à peu le robot est entré dans la culture japonaise, ce qui a permis d'en inonder le marché beaucoup plus facilement. Pour une majorité de la population (mondiale, cette fois), un robot c'est une machine humanoïde. Or, les robots japonais sont ceux qui s'en approchent le plus. Capable, pour parties, de reproduire des comportements humains, à même de marcher sur deux jambes (ce qui n'est pas le cas des robots américains et qui est particulièrement compliqué à réaliser), les robots japonais, du fait de leur ancrage dans la culture, ont fait l'objet de nombreux travaux. En termes de ressemblance humaine et de locomotion mécanique, les japonais sont de loin les meilleurs. Le premier robot humanoïde capable de marcher voit le jour en 1993. Il s'agit du P1 d'Honda. En 1996, le P2 est capable de descendre et de monter des escaliers. Honda indiquait avoir dépensé 100 millions de $ sur ce projet : simuler la marche humaine est quelque chose de très compliqué et les japonais ont près de 18 ans d'avance sur ce point. Un retard pareil ne se rattrape pas. Cependant, à l'inverse des États-Unis, le Japon a tendance à se spécialiser sur la réalisation de robots visant à aider et rassurer les personnes dans le besoin ; pas dans les robots de combats.
 

Google a fait beaucoup d'achat dans le domaine de la robotique, ces dernières années. Les progrès réalisés sont-ils aussi spectaculaires que les acquisitions ? Comment expliquer un tel retard de la part des Etats-Unis ?

D'un point de vue purement technique, les États-Unis sont profondément en retard en termes de fabrication. Ils sont incapables de réaliser des robots humanoïdes et peinent beaucoup à les faire marcher. Le meilleur exemple dont ils disposent, c'est le BigDog, un robot quadrupède qui ressemble (très vaguement) à chien, réalisé par Boston Dynamics en 2008. 
 
Les États-Unis restent, néanmoins, les seuls à avoir jamais réalisé un best-seller en robotique : ils sont les créateurs de Roomba, le robot aspirateur apparu en 2002. Celui s'était vendu à plus de cinq millions d'exemplaires en 2009. S'il reste très simple sur l'aspect déplacement, il est cependant bien développé en terme d'intelligence artificielle : il est capable d'éviter les objets, les meubles, les murs, les animaux de compagnie, etc. C'est l'un des aspects ou les États-Unis s'en sortent le mieux : Google, par exemple, est particulièrement avancé sur ces problématiques. C'est également le cas des drones. Fondamentalement, il s'agit d'ordinateurs mobiles, équipés de capteurs et capable de décider de son mouvement en fonction de ce qu'il perçoit.
 
Les recherches menées par les américains en robotique sont essentiellement à visées militaires. (BigDog a été testé en Afghanistan en 2009). Le DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) a beaucoup investi dans des projets d'exosquelette et de robot-costume, qui visent à créer un soldat du futur.
 

Doit-on lire dans ce duel de robots géants le fantasme de fans, ou des enjeux plus sérieux à l'image des parties d'échecs entre les Etats-Unis et l'URSS en 1945 ?

Dans la mesure ou le défi est lancé par Megabot, une startup américaine, et relevé par la Japan's Suidobashi Heavy Industry, une firme japonaise, le combat n'a rien d'un enjeu politique. C'est même, pour tout dire, un coup d'esbroufe.
 
Si le robot japonais s'avère être un mastodonte à l'image de son homologue américain, le combat promet d'être spectaculaire. Au moins sur les écrans. Dans les faits, le duel relèverait alors du fantasme, puisqu'une véritable utilisation des robots en combat ne repose pas sur la force. Il n'y a qu'à voir comment l'armée américaine utilise les drones dans ses interventions ! La Seconde Guerre Mondiale n'a pas été remportée que par la bombe atomique, mais aussi par l'invention du radar (qui correspond, somme toute, à de l'intelligence artificielle) qui permettait de localiser l'ennemi ! 
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires