En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Virus en Chine : l’OMS prolonge sa réunion d’urgence d’une journée, les transports publics suspendus à Wuhan
il y a 5 heures 28 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 8 heures 43 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 12 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 14 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 15 heures 41 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 18 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 19 heures 58 min
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 6 heures 19 min
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 9 heures 30 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 13 heures 42 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 15 heures 4 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 16 heures 53 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 20 heures 15 min
© Reuters
l’OCDE ne comprend pas les spécificités du cas français en matière d'intégration.
© Reuters
l’OCDE ne comprend pas les spécificités du cas français en matière d'intégration.
Erreur de diagnostic

Intégration des immigrés sur le marché du travail : pourquoi l’OCDE ne comprend pas les spécificités du cas français

Publié le 10 juillet 2015
Dans son rapport publié jeudi 2 juillet dernier sur les indicateurs de l'intégration des immigrés, l'OCDE ne mâche pas ses mots : "En dépit d'une longue expérience en matière d'accueil des immigrés, la situation est comparable à celle observée dans certains pays d'immigration récente". Un constat qui omet le fait que l'immigration en France est principalement issue du regroupement familial, donc moins qualifiée.
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son rapport publié jeudi 2 juillet dernier sur les indicateurs de l'intégration des immigrés, l'OCDE ne mâche pas ses mots : "En dépit d'une longue expérience en matière d'accueil des immigrés, la situation est comparable à celle observée dans certains pays d'immigration récente". Un constat qui omet le fait que l'immigration en France est principalement issue du regroupement familial, donc moins qualifiée.

Atlantico : En quoi la nature de l'immigration en France permet-elle d'expliquer ce résultat comparativement à des pays comme la Grande-Bretagne, ou encore l'Allemagne ?

Laurent Chalard : La France se caractérise par la spécificité de son immigration légale par rapport aux autres pays européens, dans le sens que l’immigration liée au regroupement familial est le motif dominant d’arrivée sur notre territoire. En effet, ce dernier concerne près de la moitié des permis de séjour accordés ces dernières années selon les données du Ministère de l’Intérieur, mais près des 2/3 si l’on enlève les étudiants, qui ne sont pas censés travailler et dont la majorité reparte dans leur pays d’origine une fois finies leurs études. A contrario, l’immigration de travail, stoppée à la fin des Trente Glorieuses, est très faible, en l’occurrence quasi constamment inférieure à 10 % des permis de séjour délivrés chaque année. Or, chez nos voisins européens, même si les méthodes de comptages sont différentes et non comparables, l’immigration de travail est beaucoup plus importante. Par exemple, en Allemagne, en-dehors des demandeurs d’asile (de plus en plus nombreux il est vrai), les nouvelles arrivées concernent principalement des jeunes diplômés des pays d’Europe orientale et méridionale, qui viennent travailler dans un pays qui a besoin de main d’œuvre du fait de la faiblesse de sa démographie endogène.   

Le rapport souligne que la situation est particulièrement alarmante pour les "primo-arrivants". En sachant que la crise économique en France touche particulièrement les travailleurs les moins qualifiés, les structures d'intégration professionnelles sont-elles efficaces ?

Dans un pays tel que la France, où les petits boulots sont beaucoup moins répandus que dans les Etats anglo-saxons (par ailleurs un des facteurs explicatifs du taux de chômage plus élevé constaté dans l’hexagone), les primo-arrivants ont beaucoup plus de difficultés à entrer sur le marché du travail. Donc, effectivement, les structures d’intégration professionnelles ne sont pas efficaces, mais pour la bonne raison qu’elles sont quasiment inexistantes pour les populations issues du regroupement familial. En effet, lorsque ces personnes arrivent en France, elles ne sont nullement prises en charge et accompagnées dans leur recherche d’emploi, l’Etat partant du principe que la présence d’un membre de leur famille sur notre territoire sera suffisante pour s’insérer. Or, cela ne fonctionne pas dans un contexte de crise économique et de marché du travail fermé à la française. Au contraire, ces populations sont laissées à elles-mêmes et ont plutôt tendance à se replier sur les aides sociales qu’à engager une démarche proactive d’insertion sur le marché de l’emploi. D’une certaine façon, ce ne sont pas tant les immigrés arrivés dans le cadre de la procédure du regroupement familial qui ne veulent pas travailler que le système qui ne les incitent pas à le faire.

Après avoir mentionné que la France avait la plus grande part de sa population issue de l'immigration, l'OCDE affirme que "les défis de l'intégration n'augmentent pas avec la part des immigrés au sein de la population. [...] Le cas échéant, les pays qui accueillent le plus d'immigrés en proportion de leur population sont aussi ceux où ces derniers affichent les meilleurs résultats en comparaisons internationales." Quelles pourraient être les solutions à long-terme, mais également immédiates pour améliorer cet écart avec les natifs ?

Il n’est pas toujours facile de proposer des solutions lorsque la situation apparaît extrêmement complexe, voire ubuesque, ce qui est malheureusement le cas de la France, pays qui accueille une immigration familiale importante, mais qui ne l’assume pas. Cependant, à première vue, l’Etat français pourrait agir dans deux domaines différents. Le premier concernerait la mise en place d’une politique de gestion des entrées d’immigrés arrivant par la procédure du regroupement familial. Elle reposerait sur un changement de paradigme conduisant à considérer que les personnes qui entrent en France pour ce motif se retrouvent dans la même situation que l’immigration de travail, dans le sens que la majorité d’entre elles sont en âge de travailler. Il s’agirait donc de revoir totalement la procédure d’encadrement de ces populations, en engageant des politiques considérant l’obtention d’un contrat de travail en France comme un élément primordial, à défaut d’indispensable, de l’acceptation de leur arrivée sur notre territoire. Le second domaine d’intervention concernerait le marché du travail français, à travers une amélioration de la flexibilité de ce dernier, qui permettrait l’émergence de nouveaux emplois peu qualifiés, comme dans  les pays anglo-saxons, ce qui fait débat cependant, les français étant attachés à une certaine sécurité de l’emploi. Résoudre les problèmes, n’apparaît donc pas évident.

Que faut-il également retenir du rapport de l'OCDE ?

Un des principaux enseignements du rapport de l’OCDE est que les immigrés ont toujours une situation sur le marché de l’emploi et un taux de pauvreté moins bons que la population autochtone, ce qui est, somme toute, assez logique puisque les nouveaux arrivants ne peuvent prétendre au même statut social que les populations déjà présentes dans un pays donné, et ce quel que soit leur niveau de diplômes. Il convient de rappeler que si un pays comme le Canada accueille beaucoup d’immigrés qualifiés, cependant, ces derniers exercent, bien souvent, des emplois inférieurs à leur niveau de diplôme. En conséquence, il ne faut pas se leurrer, quelle que soit la politique mise en place, la situation des immigrés sera toujours moins bonne que celle des autochtones. Une bonne politique ne doit consécutivement pas viser à supprimer les écarts au nom d’un égalitarisme utopique, très en vogue chez une partie de l’extrême-gauche française, mais à les atténuer, objectif réalisable à moyen-terme si l’Etat s’en donne les moyens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cadi67
- 07/07/2015 - 07:05
intégration
Contrairement à ce que l'on croit, l'intégration est en marche. Dans les campagnes alsaciennes par exemple, de petits Alsaciens de souche commencent à s'exprimer en turc...
Paulquiroulenamassepasmousse
- 06/07/2015 - 21:13
Suite
J'en veux pour preuve ce qui se passe au Canada ou il y a une forte immigration Marocaine. Les plus entreprenants, ceux qui ont la volonté de s'en sortir, qui créent des emplois vont s'installer au Canada mais jamais en France. Ici les 26% de la population fonctionnarisée n'a qu'un seul but : torpiller les entreprises. alors on récupère les moins courageux au travail, et les moins bien formés. Pourtant le Canada, comme les États Unis sont des pays d'immigration. Mais chez eux, si tu n'a pas d'emploi, tu rentres chez toi....alors que chez nous......ou....ou.....
Paulquiroulenamassepasmousse
- 06/07/2015 - 18:33
Les personnes qui émigrent
Les personnes qui émigrent le font pour deux raisons : pour leur sécurité, pour une vie meilleure. Dans ces deux groupes on retrouve une même proportion de travailleurs et de faignasses.
Les travailleurs et les plus qualifies choisissent les pays anglo-saxons car ils ont plus de chance de trouver du travail. Les faignasses la France car elle seule distribue l'argent braguette et les aides multiples aux chômeurs. Alors , fallait pas poser la question ...........!