En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 10 heures 12 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 11 heures 26 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 12 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 17 heures 42 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 18 heures 59 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 10 heures 48 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 12 heures 6 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 17 heures 24 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 19 heures 2 min
© Pixabay
Parler une langue étrangère aurait donc un impact plus important qu'on ne le pense.
© Pixabay
Parler une langue étrangère aurait donc un impact plus important qu'on ne le pense.
Pragmatisme sans frontière

Parler une langue étrangère rend plus immoral mais plus rationnel

Publié le 24 juin 2015
Une étude publié en juin 2015 montre qu'il existe un lien entre les décisions difficiles que l'on prend et la langue dans laquelle nous communiquons. Parler une langue étrangère aurait donc un impact plus important qu'on ne le pense.
Florian Cova est diplômé de l'ENS, doctorant en philosophie et sciences sociales de l'EHESS
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florian Cova
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florian Cova est diplômé de l'ENS, doctorant en philosophie et sciences sociales de l'EHESS
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude publié en juin 2015 montre qu'il existe un lien entre les décisions difficiles que l'on prend et la langue dans laquelle nous communiquons. Parler une langue étrangère aurait donc un impact plus important qu'on ne le pense.

Atlantico. Une étude publiée en juin 2015 suggère que lorsque l'on présente à des personnes des dilemmes moraux dans une langue étrangère, leurs décisions seraient moins affectées par l'émotion que dans leur langue maternelle. En clair, l'usage d'une langue étrangère aurait un impact sur les décisions que l'on prend, les rendant plus rationnelles et moins soumises à nos émotions. Comment ce processus fonctionne-t-il ? 

Florian Cova : Ces dernières années, la psychologie morale s'est en effet concentrée sur l'étude des dilemmes moraux. Imaginez par exemple qu'un train dont les freins ont lâché se dirige tout droit vers cinq personnes, menaçant de les écraser; Vous vous trouvez sur un pont au-dessus de la voie, près d'un homme si corpulent que le jeter du pont sous les roues du train suffirait à arrêter le train et sauver les cinq personnes. Dans cette situation, pousseriez-vous l'homme corpulent sous le train ? Est-ce même moralement acceptable ? Ce type de problème est censé provoquer un conflit entre deux types de réponses : une réponse automatique et émotionnelle, selon laquelle il est horrible et inacceptable de sacrifier une personne, et une réponse plus raisonnée, calculatrice, selon laquelle sacrifier une personne pour en sauver cinq est, tout compte fait, le meilleur choix. Puisque notre réponse dans de tels cas dépend du processus qui sort vainqueur de ce conflit, il est possible de l'influencer en renforçant ou atténuant l'un ou l'autre de ces processus. Or, un certain nombre d'études suggèrent qu'une même histoire suscite des émotions moins intenses quand elle est présentée dans une langue qui n'est pas notre langue maternelle. On peut donc s'attendre à ce que présenter les dilemmes moraux dans une langue qui n'est pas la langue maternelle du lecteur, en atténuant le poids des processus émotionnels, augmente le poids des processus rationnels. Et c'est ce qui a été observé : les participants tendent à trouver plus acceptable de sacrifier une personne pour en sauver plusieurs quand le dilemme leur est présentée dans une langue qui n'est pas une langue étrangère.
 

Nous devenons donc plus calculateurs et plus rationnels quand nous communiquons dans une langue étrangère ? Sommes nous pour autant dénués de toute émotion ? 

Non, bien entendu : ce que montrent ces études, c'est que les réactions émotionnelles sont atténuées par le filtre de la langue étrangère, mais pas qu'elles sont inexistantes, bien au contraire. De plus, les psychologues qui défendent l'idée selon laquelle la décision de sacrifier une personne pour en sauver cinq serait la plus rationnelle pensent tout de même que cette décision se fonde ultimement dans nos émotions (même si ce sont des émotions moins violentes). En effet, juger qu'il est au final moralement acceptable de sacrifier une personne pour en sauver cinq suppose que l'on attribue une valeur à la vie humaine, et ce jugement serait ultimement fondé dans nos émotions (comme l'empathie). Etre rationnel, ce n'est pas nécessairement être un psychopathe.

 

Pour autant, quelle est la langue qui nous rend le plus juste. Notre langue maternelle ou bien les langues étrangères que l'on pratique ? 

C'est une question à laquelle la psychologie seule ne saurait répondre à elle seule, car elle suppose une prise de position philosophique. Est-il plus juste de refuser de sacrifier un innocent, qu'importent les conséquences ? Ou est-il plus juste de prendre en compte le bonheur de tous ? C'est une question sur laquelle s'écharpent chaque jour les philosophes déontologistes (pour lesquels la mort d'un innocent ne saurait être justifiée par les bonnes conséquences qui en découle) et les philosophes utilitaristes (pour lesquels l'action juste se juge à l'aune de ses conséquences). Les premiers recommanderont plutôt de se cantonner à sa langue maternelle, tandis que les seconds vont diront d'y penser à deux fois (et dans plusieurs
langues). Dans un autre domaine, ces études montrent aussi que penser dans une langue étrangère rend plus permissifs envers les crimes sans victimes de nature sexuelle, c'est-à-dire les actes sexuels jugés immoraux par certains alors même qu'ils ne font de mal à personne (comme l'inceste
entre adultes consentants). Là encore, ces résultats sont cohérents avec d'autres résultats dans la littérature et suggèrent que les personnes qui ont un penchant pour l'abstraction et le goût du raisonnement condamnent moins souvent ce type d'actions. Mais là encore, savoir s'il faut penser en langue étrangère dépend de votre position sur de telles questions.

 

L'emploi d'une langue étrangère est-elle l'unique moyen de créer une barrière de ce type diminuant la portée de nos émotions sur les décisions que l'on prend ? 

Non. Certaines études montrent que prendre son temps avant de répondre, ou répondre après s'être entraîné sur des problèmes de raisonnement un peu "piégeux" produit le même type d'effets.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
papinet
- 24/06/2015 - 23:34
Émotion?
Sauf à posséder cette langue étrangère au point d'en faire l'égale de la langue maternelle, la compréhension d'une langue étrangère demande plus d'attention, plus d'effort, plus de concentration que celle de la langue maternelle. Ce surcroît d'effort intellectuel se fait sans doute aux dépends d'autres fonctions comme par exemple la sensibilité ou l'émotivité, simple hypothèse d'un pratiquant d'une langue étrangère...