En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

06.

En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 11 min 9 sec
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 2 heures 4 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 15 heures 2 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 15 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 22 heures 45 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 23 heures 52 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 1 jour 38 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 45 min 12 sec
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 2 heures 33 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 15 heures 29 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 22 heures 14 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 23 heures 27 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 1 jour 14 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
Les phénomènes de type darwinien sont des phénomènes qui se traduisent sur un très grand nombre de générations.
© Reuters
Les phénomènes de type darwinien sont des phénomènes qui se traduisent sur un très grand nombre de générations.
Allô Houston ...

La colonisation de l’espace pourrait créer de nouvelles espèces humaines

Publié le 01 juillet 2015
Soumis à des contraintes différentes de celles présentes sur la Terre, les futurs colons de l'espace pourraient être sujets à des mutations physiques et génétiques importantes. Dans un futur peut-être pas si lointain, la théorie de Darwin sera aussi extra-terrestre.
Francis Rocard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Rocard est responsable du programme d'exploration du système solaire au CNES depuis 1989. Astrophysicien, il s'est beaucoup intéressé à l'exploration de planètes comme Mars, Saturne et Titan. Il a notamment écrit Mars, une exploration...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Soumis à des contraintes différentes de celles présentes sur la Terre, les futurs colons de l'espace pourraient être sujets à des mutations physiques et génétiques importantes. Dans un futur peut-être pas si lointain, la théorie de Darwin sera aussi extra-terrestre.

Atlantico : Un astronome américain a récemment affirmé que les futurs humains qui iront coloniser l'espace seront sujets à des mutations physiques et génétiques dues au changement d'environnement. Est-ce vraiment réaliste ?

Francis Rocard : Ce qui est sûr, c'est que la théorie de l'évolution de Darwin, théorie bien admise maintenant, affirme que les espèces animales, et l'homme est un animal parmi les autres, subissent des évolutions liées à leur environnement. Notamment par des mutations génétiques, et quand ces mutations sont favorables à l'espèce, cette dernière prend le dessus sur l'espèce précédente. C'est ce que traduit la théorie de l'évolution. Si vous envoyez des hommes dans des voyages extrêmement longs, avec un séjour sur une planète supposée habitable, cela induit un moment critique pour les radiations que subit l'équipage, et donc probablement des mutations génétiques ce qui peut se traduire par des maladies. Les radiations à haute dose provoquent des maladies, des cancers, c'est un problème pour la survie de l'équipage. Après, vous avez l'environnement propre à l'endroit où ils vont s'installer, un endroit habitable, avec une gravité plus faible par exemple, ce qui va aboutir à des êtres humains probablement plus grands puisque moins tassés par la gravité. Inversement, une gravité plus forte peut conduire à des espèces qui pourraient réduire en taille.

A quel genre de modifications physiques peut-on s'attendre ? La gravité différente de celle de la Terre est-elle le seul facteur en jeu ? Quels sont les autres ?

Le gravité est certainement un paramètre important, et il n'y a aucune raison que la gravité soit strictement la même. G. Flammarion citait cet exemple dans ses écrits : "si des martiens habitent sur Mars, avec la pression plus faible sur cette planète, les sons se propagent moins bien", et, Flammarion a donc émis l'idée que les martiens devraient avoir de grandes oreilles pour compenser cette pression plus faible. On sait que sur Terre, où la gravité est imposée, la morphologie de l'Homme ne permet pas à celui-ci de grandir indéfiniment, puisqu'il arrive un moment où sa taille et son poids feraient que ses os ne résisteraient pas. La résistance de l'os au niveau des genoux fait que l'Homme s'écraserait du fait de la pression considérable qui s'exercerait au niveau de la surface de ses os. Il ya une mutation physiologique de la taille des êtres humains qui est liée à la gravité.

Les radiations provoquent des modifications génétiques, et ces modifications provoquent des changements à très long terme des espèces. A forte dose, les radiations sont dommageables aux espèces vivantes et peuvent créer des maladies très problématiques, des cancers, des leucémies etc. Là où se posera l'Homme, il faudra qu'il soit dans un environnement protégé des radiations, ce qui n'est pas le cas de la surface lunaire, ce qui n'est, en général, pas le cas de Mars. Sauf, peut-être, dans les zones où un champ magnétique local existe. C'est peut-être là qu'on mettra les hommes pour qu'ils subissent moins de radiations.

Avons-nous des exemples d'espèces terrestres ayant subi un changement d'environnement, volontaire ou non, contraintes de s'adapter ?

Je reprendrai ce qu'Yves Coppens relate fréquemment : le cas d'espèces qui, suite à une baisse du niveau des océans, se sont déplacées sur une presqu'île devenue ensuite une île quand les eaux sont remontées. Dans cette espèce, on peut comparer les individus qui sont restés sur l'île et ceux qui sont restées sur le continent. On observe de façon assez général que les individus insulaires sont de plus petite taille que ceux qui sont restés sur le continent. C'est un phénomène qui a été observé dans l'Histoire.

Les voyages de longue durée dans l'espace sont-ils aussi concernés ? A quelle vitesse peut-on s'attendre à voir les colons de l'espace évoluer ?

Les phénomènes de type darwinien sont des phénomènes qui se traduisent sur un très grand nombre de générations. Il n'y a pas de phénomène attendu à court terme sauf celui, très préoccupant, des maladies liées aux radiations. Celui dernier est un phénomène qui peut se déclencher à l'échelle de la première génération de colons, mais ensuite les évolutions seront extrêmement lentes, à l'échelle de siècles.

Ce qui est sûr, dans les voyages interstellaires,  c'est qu'on sait que la lumière met quelques années à atteindre l'étoile la plus proche. Donc, les colons qui vont partir ne seront pas ceux qui vont arriver. Les voyages seront ceux de type "Enterprise", avec un vaisseau qui va emporter une petite colonie avec des familles entières et les adultes qui partiront seront décédés au  moment de l'arrivée. On est dans du très long terme, la première génération vivra uniquement le voyage et la deuxième génération vivra l'arrivée. D'ailleurs le schéma que certains imaginent, sur du très long terme, pour la colonisation de la galaxie se fait par ensemencent  de colonies terrestres qui iraient s'installer sur des planètes habitables qu'on ne connait pas encore aujourd'hui mais qu'on pourrait identifier dans quelques années. Ces colonies s'installeraient sur ces planètes et ensuite évolueraient pour constituer une nouvelle génération, ce qui n'est pas rien. Ensuite ce phénomène pourrait se répéter à nouveau. C'est comme ça que l'ensemencement de la galaxie est concevable à l'échelle de celle-ci qui est, malheureusement, d'une taille considérable. Ainsi, cet ensemencement se chiffre en millions d'années, c'est du très long terme. Cela peut s'apparenter à de la science-fiction, mais c'est le seul concept qui nous est accessible à cause de la limitation de la vitesse de voyage imposée par Einstein et de la vitesse de la lumière qu'on ne pourra jamais dépasser. Les voyages intra-galactiques sont extrêmement longs et ne pourront se faire que par des procédés de ce type.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Leucate
- 02/07/2015 - 21:11
les deux solutions
Si on arrive un jour au stade de la colonisation d'une planète pouvant supporter la vie mais différente de la terre, il y a deux solutions
- adapter la planète aux colons - ce qu'on nomme la terraformation,
- adapter les colons à la planète par le génie génétique et donc créer de nouvelles espèces humaines.
Deudeuche
- 02/07/2015 - 08:51
Star wars
c'est merveilleusement.....horrible!
Texas
- 01/07/2015 - 13:02
Des cerveaux
soutenus par des exo-squelettes.....why not ?