En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Parler d'argent avec ses enfants est souvent vécu comme un sujet tabou par les parents.
Série : comment parler aux enfants de...

Comment parler d’argent à ses enfants quand on n'en a pas assez (ou quand on en a trop)

Publié le 15 mai 2015
Initier l'enfant aux subtilités financières du quotidien constitue une excellente porte d'entrée dans le monde réel : il comprend ainsi que certaines choses sont réalisables et que d'autres ne le sont pas. Attention cependant à ne pas lui faire croire que si l'on avait plus d'argent, tout lui serait accessible. Premier épisode de notre série "Comment parler aux enfants de...".
Edith Tartar Goddet est psychosociologue et psychologue clinicienne. Elle est spécialiste de la gestion des adolescents au sein de la structure familiale et de l'adolescence dans le cadre scolaire, ainsi que des dysfonctionnements relationnels toujours...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edith Tartar Goddet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edith Tartar Goddet est psychosociologue et psychologue clinicienne. Elle est spécialiste de la gestion des adolescents au sein de la structure familiale et de l'adolescence dans le cadre scolaire, ainsi que des dysfonctionnements relationnels toujours...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Initier l'enfant aux subtilités financières du quotidien constitue une excellente porte d'entrée dans le monde réel : il comprend ainsi que certaines choses sont réalisables et que d'autres ne le sont pas. Attention cependant à ne pas lui faire croire que si l'on avait plus d'argent, tout lui serait accessible. Premier épisode de notre série "Comment parler aux enfants de...".

Atlantico : Parler d'argent avec ses enfants est souvent vécu comme un sujet tabou par les parents. A partir de quel âge est-il important d'aborder les questions financières, d'expliquer à ses enfants que l'argent ne tombe pas du ciel ?

Edith Tartar Goddet : C'est un sujet dont on parle peu car il est en France fortement chargé sur le plan émotionnel. Nous avons gardé à ce sujet des représentations sociales négatives et paradoxales : dire que l'on a de l'argent est prétentieux alors que chacun rêve d'en avoir beaucoup ! De nombreuses personnes sont mal à l'aise pour parler d'argent avec leurs enfants comme pour parler de sexualité d'ailleurs. Elles craignent d'être jugées et aussi de révèler ainsi des élèments très ou trop personnels qui pourraient, s'ils étaient divulgés les embarrasser. Certains pensent qu'ils sont jugés sur l'argent dont ils disposent : on est quelqu'un d'important quand on gagne beaucoup d'argent !

Parler d'argent, comme parler de sexualité doit être possible avec ses enfants dès qu'ils posent des questions et dès qu'ils sont en contact avec le monde de la consommation (donc c'est très tôt) : ce qu'ils consomment chaque jour, les cadeaux qu'ils reçoivent et les produits qu'ils demandent ont un coût. Il est nécessaire qu'ils entendent parler leurs parents des circuits qu'ils empruntent pour leur fournir ce dont ils ont besoin et ce qu'ils désirent : aller dans un magasin ; avoir l'argent nécessaire sur son compte bancaire, etc.

Les adultes ont tellement l'habitude de consommer qu'ils ne prennent pas le temps de décrire à leurs enfants, d'expliquer et de décrypter les étapes depuis le compte bancaire jusqu'au caddy ou au cadeau. Or il faut rendre visible tout ce processus et de la manière la plus concrète qui soit. Un petit enfant a besoin de savoir que son parent part travailler chaque matin pour gagner l'argent nécessaire pour faire vivre la famille (la feuille de paye peut être d'ailleurs montrée pour simplement indiquer au petit enfant l'endroit où est indiqué le montant du salaire).

Puis quand l'enfant commencera à compter, comprendre les chiffres le parent pourra l'éveiller à la représentation de l'argent et à la proportionnalité : "je gagne beaucoup / pas beaucoup d'argent ; je gagne plus / moins d'argent que beaucoup de personnes, etc." Puis il pourra être initié à la gestion du budget familial, comprenant les recettes et les dépenses. Il est toujours étonnant de constater, au cours d'un voyage lorsque l'on donne à un ou des enfants l'argent du groupe à gérer, combien ils sont intéressés et réfléchis pour le gérer au mieux. Cette démarche pédagogique est d'ailleurs une excellente façon de donner du sens aux 4 opérations : additionner, soustraire, multiplier, diviser.

Pourquoi le fait d'aborder cette question s'apparente-t-il souvent à un challenge ?

Il est  important d'éveiller l'enfant aux limites car il ne suffit pas d'aller chercher de l'argent au distributeur pour en obtenir. Il est important que le parent accepte le principe de réalité qui consiste à composer avec ses réelles possibilités et à les accepter : "je ne peux pas t'acheter cet objet car il est trop cher pour mes possibilités et c'est comme ça, point!" Or certains parents envoient à leurs enfants des messages paradoxaux qui brouillent la compréhension de l'enfant : "je ne peux pas acheter cet objet mais si j'avais plus d'argent je le ferais." Ces parents font ainsi croire à leurs enfants qu'il est possible d'acheter tout ce dont on a envie quand on a de l'argent alors que cette représentation est fausse : nous sommes tous limités, tous nos désirs ne peuvent être satisfaits...

Parler d'argent avec ses enfants est une excellente porte pour entrer dans le monde tel qu'il est ; cela permet de faire le deuil d'un certain nombre d'illusions ; notamment celle de croire que tout est possible et réalisable.

Doit-on signaler le manque d'argent par exemple ou est-ce préférable de le "cacher" ? Et si l'on cache ces problème, l'enfant risque-t-il de mal le prendre, de se sentir brusqué ?

Un enfant a des capacités de compréhension très tôt à condition que les parents racontent et expliquent de manière simple, concrète en illustrant leurs propos.

Les difficultés financières, comme les facilités d'ailleurs, doivent être dites et expliquées et si possible sans connotation morale ou jugement de valeur et sans trop d'émotions non plus; car plus il y a d'émotions, d'affects en jeu lorsque les parents parlent d'argent avec leurs enfants, plus l'enfant construira des représentations de l'argent irrationnelles, en péril l'image de lui-même si par exemple les parents sont honteux de ne pas gagner autant d'argent qu'ils le voudraient.

Cette démarche permet d'aider les enfants, à travers les paroles (rationnelles, paisibles et non jugeantes) échangées autour de l'argent, à dissocier la valeur de la personne de sa valeur marchande (ce qu'elle gagne ou ce que gagnent ses parents).

Comment la façon dont les parents abordent le sujet a-t-elle évolué ces dernières années ? Les réactions des enfants ont-elles également changé ?

Parler d'argent ou ne pas en parler est culturel. Il existe des pays où ce sujet n'est pas du tout indiscret. Il est souhaitable de le dire à ses enfants pour les aider à relativiser cette question qui est certes importante mais qui est devenue (dans notre société de consommation) essentielle. N'est-il pas aberrant d'associer la santé des ménages à leur consommation : plus ils consomment, plus ils vont bien; ce qui est à mon avis une représentation sociale érronnée.

Je rencontre de nombreux parents qui confondent besoin et moyen : or l'argent n'est qu'un moyen pour vivre, satisfaire ses besoins et désirs et participer à la vie collective ; l'argent n'est pas une fin en soi.

Par ailleurs les parents expriment depuis quelques années de réelles craintes concernant leur enfant dès qu'il présente la moindre petite difficulté à l'école mettant ainsi en évidence que l'emploi, et donc le salaire associé, sont essentiels pour eux. Le signe de la réussite pour de nombreux parents est de gagner beaucoup d'argent. Le risque ici est de transmettre à ses enfants ses peurs, ses craintes qu'ils n'y arrivent pas et d'en faire des futurs adultes inquiéts, stressés...

Les enfants, quant à eux, sont de plus en plus formatés comme consommateurs et réclament de l'argent de poche pour satisfaire leurs désirs. Ils exigent les objets (notamment technologiques) à la mode sans prendre en compte le coût des dits objets. Le risque ici est de fabriquer des futurs adultes, dépendants des produits de consommation et s'endettant pour les acquérir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires