En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

06.

Et si Trump avait raison sur la Chine

07.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 1 min 32 sec
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 1 heure 48 min
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Politique
Présidentielle américaine

Retrait de Bernie Sanders : les failles idéologiques de l’idole des jeunes n’auront pas résisté au coronavirus

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Société
Contrepoids

Pourquoi les fantasmes de nouveau monde de Frédéric Lordon et des anti-capitalistes ne sont que les mêmes et (vieilles) lunes dangereuses

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Santé
Restrictions

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

il y a 5 heures 19 min
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 14 heures 31 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 15 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 16 heures 49 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 17 heures 40 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 43 min 28 sec
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Société
Problème de langage

Pourquoi les libéraux parlent-ils si mal du libéralisme ? Parce qu’ils utilisent les mots de ses adversaires !

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Economie
Nouveau symptôme du coronavirus

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Société
Du grand soir au petit matin

Et si la seule chose que nous ayons vraiment besoin de réapprendre à gérer post-Coronavirus était le temps

il y a 5 heures 37 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 14 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 16 heures 24 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 17 heures 10 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 19 heures 52 min
© www.flickr.com/photos/sazufferey/6679690757/
 Le Food Porn, ces photos de plats et desserts qui peuplent nos réseaux sociaux, agiraient sur le cerveau en provoquant des "supernormal stimulus".
© www.flickr.com/photos/sazufferey/6679690757/
 Le Food Porn, ces photos de plats et desserts qui peuplent nos réseaux sociaux, agiraient sur le cerveau en provoquant des "supernormal stimulus".
YouFood

La folie du porno culinaire : les racines psychologiques de la passion grandissante des Français pour les photos et émissions de cuisine

Publié le 06 mai 2015
Le food-porn, phénomène qui consiste à poster des photos appétissantes de plats et de gâteaux sur les réseaux sociaux, prend un essor grandissant en France.
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le food-porn, phénomène qui consiste à poster des photos appétissantes de plats et de gâteaux sur les réseaux sociaux, prend un essor grandissant en France.

Atlantico : Le Food Porn, ces photos de plats et desserts qui peuplent nos réseaux sociaux, agiraient sur le cerveau en provoquant des "supernormal stimulus", c'est-à-dire une vision plus "attirante" de notre environnement. Comment une simple photo de nourriture peut-elle avoir cet impact sur le cerveau ?

Catherine Grangeard : Depuis quelques temps, Top Chef est devenu une version soft de la gastronomie face aux photos que tout un chacun peut faire des plats qu’il s’apprête à déguster. C’est exact que la représentation a un effet sur celui qui la regarde. L’image, comme le mot, sont des substituts de la chose. Ainsi, une mode de partage avec d’autres, physiquement absents, qui néanmoins sont invités à table révèle un autre mode de la présence de la nourriture dans nos vies. La mise en scène de ces plats montre une intimité de la personne avec cette nourriture. La photo, la peinture, l’art suscite des émois… Ce n’est pas nouveau… Et le cerveau en est impacté. Sinon, cela n’aurait tout simplement pas lieu !

Pourquoi cette association "food / porn" dans une expression ? La pornographie évoque un pouvoir d’attraction, une excitation et une fascination. La nourriture de nos jours est pleine de tabous, elle suscite excès et transgressions. On peut fort bien saisir qu’il ne s’agit pas seulement de simples photos de plats et qu’un pouvoir de suggestion leur est accordé pour des raisons qui dépassent les mets. C’est cela qui en fait la force.

Plus forte que la réalité, sa représentation ? Certainement !

Le Food Porn revient à nous montrer des photos de plats que l'on ne pourra pas manger. Quel peut en être l'intérêt ? Pourquoi aimons-nous tant partager et regarder ces photos ?

L’appropriation par tout le monde comble les personnes qui vivent par écran interposé. Il y a beaucoup de voyages que l’on ne fera jamais, d’aventures, de milieux… qui deviennent ainsi nôtres et que l’on trouve passionnants. C’est du même tonneau.

Manger a toujours relevé de nombreux interdits, religieux, nutritionnels… Comme la sexualité. Le parallèle montre les points communs et l’essence même de la pornographie, c’est l’excès, le but : l’excitation.

Narcissiquement. Qu’elles soient sur des sites ou en transmissions privées, toutes ces images de plats montrent, au-delà du plat, la personne qui, elle, n’est plus sur la photo. C’est intéressant à noter que la nature est morte. Où sont les convives ?

Et pourtant, le but est de montrer. Pas seulement de manger. Pas seulement de photographier. Non, de partager. De faire communauté. Il y a des groupes qui préfèrent le fromage dégoulinant et d’autres les burger, etc… Les couleurs sont très à l’honneur, également. Sans oublier de souligner que l’on s’aime au travers de cette exhibition de plats, et cela fait du bien !

Le simple fait de regarder ces photos augmente-t-il le désir de manger en général ou plutôt de manger le même plat ? Au contraire est-ce que voir la photo peut-t-il agir comme un coupe faim ?

En fait, les études sont contradictoires à ce sujet. Est-ce que cela réveille le désir ou le comble ? Est-ce que cela agit sur la satiété comme un leurre ou excite l’appétit. Pour le moment, rien n’est sûr, ni dans un sens ni dans un autre. Il semblerait que les conclusions divergent selon les sujets interrogés, selon leurs centres d’intérêt vis-à-vis de la nourriture… On ne peut encore rien conclure d’autre. Valérie Taylor, cheffe du service de psychiatrie du Women’s college hospital de Toronto, conclut que cette manie des photos de nourriture montre surtout une obsession de la nourriture et traduit des Troubles de la Conduite Alimentaire. Comme c’est un phénomène de l’époque, on peut aussi faire une corrélation avec le développement mondial de l’obésité. Est-ce que les gens vont se nourrir de photos, de représentations plutôt que des plats eux-mêmes ?

Rien n’est moins sûr.

Le plaisir déclenché par le fait de regarder des images de plats est un plaisir solitaire partagé. Ce paradoxe est intéressant à soulever. Rompre sa solitude par un échange de photos de nourriture, faire des commentaires est si développé en Corée que certaines jeunes femmes se sont ainsi créer des emplois qui consistent à manger devant sa webcam, c’est le "mokbang". Ce voyeurisme gastronomique est une autre étape du food porn.

Partager frénétiquement ces photos de nourriture, les prendre ou simplement aimer les regarder ne traduit-il pas autre chose, une relation complexe avec la nourriture par exemple ? 

Cadrer la nourriture n’est pas anodin. Cela montre un intérêt qui dépasse complètement l’acte de se nourrir, de s’alimenter. La nourriture, c’est du quotidien. C’est de la proximité. Cela parle à tous… Cela réunit.

Prendre une photo, c’est retarder le moment de manger, c’est alors multiplier les sources de plaisir. On l’a vu précédemment. On va également différencier ceux qui les prennent de ceux qui les regardent, ce ne sont pas les mêmes motivations aux commandes. Cela ne répond pas aux mêmes processus. Un envahissement de la nourriture semble les dominer tous pourtant. A moins que ce ne soit l’image qui domine avant tout et les plats, la nourriture, un objet parmi tant d’autres.

Le regard serait alors bien plus important que les autres sens. On dévore des yeux mais on ne mange pas…

L’action de regarder n’a pas une relation avec l’objet regardé. Le but est voir, mettre en scène, etc… C’est aux yeux de l’autre que se situe l’adresse. On quitte l’éphémère de la nourriture pour la permanence de la photo. C’est une immédiateté qui dure. Eterniser l’instant… Articuler ces deux temps réconcilie des plaisirs différents et les associe dans un même mouvement, ce qui peut expliquer le succès actuel du food porn.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

06.

Et si Trump avait raison sur la Chine

07.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires