En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

L'austérité pour éviter la faillite

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 15 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 3 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 4 heures 40 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 6 heures 28 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 8 heures 28 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 10 heures 33 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 4 heures 45 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 9 heures 21 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 10 heures 27 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 39 min
© Reuters
Les trois femmes et leur bébé ont survécu au camp d'Auschwitz
© Reuters
Les trois femmes et leur bébé ont survécu au camp d'Auschwitz
Naître en enfer

Bébés… survivants des camps : l’incroyable histoire de ces enfants nés à l’insu de leurs geôliers nazis

Publié le 11 mai 2015
De Auschwitz-Birkenau à Mauthausen en passant par le camp de travail de Freiberg, Priska Lowenbeinova, Rachel Friedman et Anka Nathanova vont connaître l'horreur. Malgré les privations et les souffrances, elles mettront au monde leur enfant.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De Auschwitz-Birkenau à Mauthausen en passant par le camp de travail de Freiberg, Priska Lowenbeinova, Rachel Friedman et Anka Nathanova vont connaître l'horreur. Malgré les privations et les souffrances, elles mettront au monde leur enfant.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les déportés devaient passer un "examen médical" à leur arrivée dans les camps de concentration afin de déterminer si oui ou non, ils étaient en mesure de travailler. Les personnes chétives ou malades étaient directement envoyées à la mort. Qu'en était-il des femmes enceintes ? La très grande majorité était contrainte à l'avortement ou gazée. Certaines pourtant ont échappé à ce terrible destin. C'est le cas de Priska Lowenbeinova, une Slovaque de 28 ans. En octobre 1944, dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, le docteur Josef Mengele, qui sera plus tard surnommé "l'Ange de la Mort", lui demande si elle attend un enfant. Ce à quoi elle répond par la négative. Pourtant, elle en est à son deuxième mois de grossesse. A cet instant, elle ne sait pas si la décision qu'elle vient de prendre lui permettra de sauver son bébé.

Priska Lowenbeinova n'était pas la seule. Comme elle, deux autres femmes ont réussi à sauver leurs enfants du camp d'Auschwitz-Birkenau : Rachel Friedman et Anka Nathanova. "Sur plusieurs millions de femmes raflées, seules quelques-unes ont pu survivre en étant enceintes", explique le chercheur allemand Pascal Cziborra pour le site de L'Express.

En avril 1945, les trois femmes sont incarcérées dans une usine de porcelaine à Freiberg pour 7 mois. Vêtues seulement de leur habit de camp, sans sous-vêtement, et avec des sabots de bois au pied, elles ont dû supporter le froid du pire hiver européen des 15 dernières années. "Elles travaillaient  7 jours par semaine, utilisaient des machines très lourdes et bénéficiaient de rations qui assuraient à peine leur subsistance. Nombreuses sont les ouvrières qui sont mortes de faim ou de maladie. D'autres encore ont dû retourner à Auschwitz où une mort certaine les attendait", raconte le Daily Mail.

"Par miracle, les trois femmes et leurs enfants ont survécu à l'horreur des camps de la mort et à la brutalité du travail forcé avant d'être libérées. Personne n'aurait imaginé qu'un nouveau né puisse survivre dans un tel environnement", précise le journal britannique.  

Les trois femmes ont dû redoubler d'ingéniosité pour cacher leur grossesse aux gardes. "Je dissimulais mon ventre sous un épais manteau, confiait Anka à L'Express quelques mois avant son décès, en juillet 2013, à l'âge de 96 ans. Tant que l'on pouvait travailler, on n'attirait pas l'attention." Si  les trois femmes ont réussi à berner Mengele, elles ont fini par être découvertes. Une prisonnière tchèque remarqua un jour le ventre de Priska et s'emporta : "Tu nous feras toutes tuer", cria-t-elle tandis que les gardes acourraient. Une femme SS demanda alors à Priska qui pesait tout juste 30kg si cela était vrai. Priska, terrifiée à l'idée d'être abattue, avoua qu'elle était enceinte. Les jours passèrent sans qu'elle sache ce qui allait lui arriver. A sa grande surprise, on finit par lui apporter un bol d'eau chaude pour qu'elle puisse se laver.

L'indulgence des gardes, voire leur bienveillance, s'explique principalement par l'effondrement du régime nazi."Les alliés avancent et, dans les camps du Reich, les kapos, des gardiens ukrainiens ou polonais collaborateurs des nazis, sentent le vent tourner. En épargnant quelques vies, ils comptent sur la reconnaissance de "protégées", après la guerre, et ferment souvent les yeux", rapporte L'Express.   

Lorsque les SS décident d'évacuer le camp à l'approche des Alliés, Priska, Rachel et Anka embarquent dans un train en direction de Mauthausen. "Au moins sept femmes enceintes sont à bord du convoi. L'une d'elles accouche d'un bébé, Janko, qui survivra mais dont la trace est perdue. Puis vient au monde Mark Olsky", rapporte le site.

"Nos mères ont eu beaucoup de chance. La mienne a été employée comme traductrice, car elle parlait couramment l'allemand. Les kapos avaient besoin d'elle. Ont-ils fait semblant de ne pas voir son état ? Je l'ignore. Ils lui donnaient un peu de nourriture supplémentaire. Surtout, les trois sœurs de ma mère étaient déportées avec elle. Mises dans le secret, elles ont veillé sur sa grossesse et donnaient des bouts de pain en cachette", confie Mark.

Les enfants rescapés des camps de la mort seront les derniers témoins de la Shoah. Parmi eux, Eva Clarke d'origine tchèque, Hana Berger Moran dont la maman était slovaque et Mark Olsky né de parents polonais se sont rencontrés pour la première fois en 2010 lors d'une cérémonie organisée par le gouvernement autrichien en l'honneur des victimes du camp de Mauthausen.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

L'austérité pour éviter la faillite

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 11/05/2015 - 19:50
Bébés nés dans les camps
Quel concours de circonstances, et quel courage des mères et de leurs compagnes! N'oublions pas
Zebu92
- 11/05/2015 - 15:28
Histoires
Ma femme est née en 1944 dans un camp situé à côté de Prague. Sa maman a accouché sur une table du camp ! Mon épouse a aujourd'hui une pension des "anciens combattants et victimes de guerre". Un médecin a confirmé en 1970 que peu de bébés étaient nés en déportation et surtout revenus en raison de la malnutrition.