En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

05.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

06.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 29 min 20 sec
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 1 heure 20 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 4 heures 37 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 7 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 7 heures 58 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 8 heures 32 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 9 heures 13 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 54 min 50 sec
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 4 heures 22 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 4 heures 55 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 6 heures 21 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 6 heures 57 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 7 heures 54 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 9 heures 25 min
© NASA
© NASA
Une question de méthode

Des astronomes détectent une exoplanète qui réfléchit la lumière et voilà pourquoi c’est une nouvelle excitante

Publié le 25 avril 2015
Si les observateurs terriens ont détecté au total près de 2 000 exoplanètes en quelques décennies, leur caractère éloigné rendait jusqu'à présent difficile toute analyse approfondie. L'instrument Harps, un spectrographe bien connu des astronomes, permet dorénavant d'en savoir plus sur la composition de leur atmosphère.
François Forget
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Forget est directeur de recherche au CNRS, il travaille également à Institut Pierre Simon Laplace et auLaboratoire de Météorologie Dynamique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si les observateurs terriens ont détecté au total près de 2 000 exoplanètes en quelques décennies, leur caractère éloigné rendait jusqu'à présent difficile toute analyse approfondie. L'instrument Harps, un spectrographe bien connu des astronomes, permet dorénavant d'en savoir plus sur la composition de leur atmosphère.

Atlantico : Plusieurs astronomes ont récemment observé des rayons lumineux en provenance d'une exoplanète de la constellation du Pégase. En quoi s'agit-il d'une observation importante ?

François Forget : Parler de rayons lumineux est un peu trompeur. Disons plutôt que cette équipe, qui rassemble des chercheurs portugais, suisses  et  français, a réussi à extraire quelques grains de lumières réfléchis par la planète du rayonnement de l'étoile. Cela est remarquable. Vu depuis la Terre avec un télescope de quelques mètres de diamètre, leurs images sont confondues. Lorsque l'on observe la lumière visible émise par l'étoile et sa planète, le rayonnement venu de la planète est ici 200 000 fois plus faible que celui de l'étoile !  De plus la lumière de l'étoile est un petit peu variable.  En traitant astucieusement le spectre lumineux  reçu depuis la Terre, ils ont pu identifier la signature de la planète, et ainsi mieux estimer sa masse, évaluer sa réflectivité, et donc en apprendre un peu plus sur la nature de son atmosphère (nuageuse ou pas, etc.)

Jusqu'a présent on savait effectuer de telles mesures lorsque, par chance, l'étoile passait alternativement devant et derrière l'étoile vue depuis la Terre. Cette nouvelle méthode est utilisable de manière plus générale et semble donc très prometteuse. Pour l'instant elle a été appliquée au cas favorable  d'une grosse planète brillante et brulante très près de son étoile. Cette planète était d'ailleurs déjà célèbre, puisqu'elle n'est autre que la toute première planète extrasolaire découverte,  il y a 20 ans, à l'époque en détectant le mouvement de l'étoile induit par l'attraction gravitationnelle de la planète en orbite.   A l'avenir, avec des équipements plus sophistiqué et des télescopes plus performants, la détection directe permettra de caractériser des planètes plus petites et  moins chaudes, qui ressembleront plus à la Terre.

En quoi consiste l'instrument Harps, qui a permis cette observation ? Comment celui-ci fonctionne-t-il ?

HARPS est un spectrographe, c'est à dire un instrument capable de séparer les millions de couleurs qui composent la lumière des étoiles et de leur planète une fois que celle ci a été recueillie par un télescope. Ironiquement, Il a été conçu pour détecter les exoplanètes indirectement, en mesurant les subtiles variations dans les couleurs des étoiles (par "effet Doppler")  liées au mouvement de ces étoiles induits  par l'attraction gravitationnelle des planètes en orbite lorsqu'elles sont présentes. Avec cette méthode, HARPS a fait tellement de découvertes qu'il est devenu légendaire parmi les astronomes. Sa nouvelle utilisation constitue une  jolie surprise: il peut donc aussi être utilisé pour détecter directement la lumière des exoplanètes !

Quelle est l'intérêt d'analyser le reflet lumineux d'une étoile sur sa planète, notamment sur la recherche de vie ?

 L'objectif est de mieux comprendre la diversité des environnements possibles sur les autres planètes.  Il reste beaucoup à apprendre avant de rechercher la vie en tant que telle. A terme, grâce à des instruments et des télescopes de plus en plus puissants et des méthodes astucieuses comme celle discutée ici, on pourra analyser  les espèces chimiques présentes à la surface et dans l'atmosphère. Si l'on détecte alors des molécules liées à la vie telle que nous pouvons l'imaginer (par exemple de la chlorophylle ou de l'oxygène en grande quantité), cela nous indiquera peut-être que certaines planètes hébergent des formes de vies. Le prouver à 100% sera difficile, mais l'enquête progressera.

Le fait que la plupart des exoplanètes détectées sont de nature gazeuse, et donc où la vie est probablement absente selon nos connaissances actuelles, ne réduit-il pas son intérêt ?

Les planètes gazeuses sont plus grosses et donc plus faciles à détecter et a étudier.  Cependant, elles ne sont pas plus nombreuses, au contraire. Les dernières découvertes effectuées avec des instruments sensibles comme Harps indiquent que les petites planètes rocheuses comme la Terre sont abondantes dans la Galaxie. Malheureusement il reste très difficile d'analyser leur fine atmosphère. En attendant, étudier les planètes gazeuses est riche d'enseignement sur la physique des atmosphères, les environnements possibles sur les autres planètes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 26/04/2015 - 18:35
La vie ailleurs, et alors ?
Il semble évident qu'une vie embryonnaire ou primitive existe en de nombreux endroits de la galaxie.
Ce qui est extraordinaire sur Terre n'est pas la vie, mais sa profusion et surtout son développement et son évolution jusqu'à nous.
Découvrir des bactéries extraterrestres ne me fait pas rêver, et je ne crois pas que l'on puisse trouver des intelligences comparables à la nôtre où que ce soit. Tant pis, ou peut-être tant mieux !