En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

07.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 15 heures 13 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 16 heures 22 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 17 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 19 heures 53 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 20 heures 32 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 21 heures 42 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 22 heures 2 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 22 heures 20 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 22 heures 27 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 22 heures 46 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 16 heures 2 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 17 heures 1 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 17 heures 41 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 20 heures 4 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 21 heures 19 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 22 heures 21 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 22 heures 37 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 22 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

"Chine l'âge des ambitions" : comment lutter contre la corruption d'un côté et verser des pots de vin de l'autre

Publié le 07 avril 2015
Avec Evan Osnos
Extraits de "Chine l'âge des ambitions", d'Evan Osnos, aux éditions Albin Michel 2/2
Evan Osnos
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste américain né à Londres en 1976, lauréat du prix Pulitzer avec des confrères du Chicago Tribune en 2008, Evan Osnos travaille depuis la même année pour le prestigieux magazine The New Yorker, pour lequel il a été correspondant à Pékin jusqu&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Extraits de "Chine l'âge des ambitions", d'Evan Osnos, aux éditions Albin Michel 2/2
Avec Evan Osnos

Pour soudoyer un juge, les repas sont essentiels. C’est la première chose que Hu Gang m’enseigne. « Tout le monde décline la première fois, mais à la troisième ou quatrième invitation il n’y a personne qui refuse, dit-il. Et quand vous mangez ensemble, c’est parti, vous êtes de la même famille. » J’entends beaucoup parler de la corruption en Chine et j’ai récolté diverses informations sur le sujet – à Macao avec Siu Yu Ping, à travers l’histoire de Liu le Grand Bond ou dans les enquêtes du magazine de Hu Shuli –, mais il m’a fallu rencontrer Hu Gang pour percer le mystère de ses mécanismes, de ses rituels, de ses tabous, et en saisir le tableau d’ensemble.

À première vue, Hu n’a pas le profil du maître de l’art obscur de la dépravation. Quand nous faisons connaissance, il est romancier. C’est un homme de petite taille, âgé d’une cinquantaine d’années, apparemment très minutieux, qui parle de sa fille avec une fierté anxieuse. Il mentionne, quand nous sommes à table, qu’elle lui conseille de se modérer au déjeuner. Comme beaucoup d’autres individus qui se sont trouvés un jour en situation de profiter de certaines opportunités particulières, il n’a pas su résister à la tentation. Jadis, il a étudié la philosophie, puis entamé une paisible carrière au service des ressources humaines de son université. 
 
Quand l’économie de la Chine a décollé, il a trouvé un emploi dans une société de ventes aux enchères : il était responsable des peintures chinoises classiques et touchait une commission sur chaque œuvre. « C’est là que j’ai découvert qu’une grande partie des peintures et des rouleaux que les gens nous envoyaient étaient des faux, me raconte-t-il. C’était fascinant ! Ça ne me mettait pas très à l’aise, mais je me suis dit : “Bon, je peux quand même vendre ces trucs et en tirer de bons prix.” »
 

Son embarras ne dure pas. Et il est si bien submergé de fausses œuvres d’art qu’il décide, au bout d’un moment, de s’y essayer. Il découvre alors, non sans surprise, qu’il est doué pour imiter les vigoureux coups de pinceau d’un Qi Baishi ou le réalisme d’un Xu Beihong. Parallèlement, il développe sa société de vente aux enchères pour traiter les saisies judiciaires – un univers où la simple signature d’un juge donne droit à des commissions élevées sur la vente d’immeubles, de terres et de beaucoup d’autres choses. « Je me suis dit : “Si certains réussissent, pourquoi pas moi ?” »

Comme dans bien des domaines, la compétition est rude. « Tout le monde veut sa part du gâteau », précise Hu. Constatant qu’il joue des coudes avec un grand nombre de concurrents pour atteindre les juges et les fonctionnaires bien placés, il comprend qu’il doit aller au-delà des simples cadeaux et nouer de vraies relations avec ceux dont il compte obtenir quelque chose. Et dans ce domaine aussi, il découvre qu’il est doué. Il soudoie d’abord les juges avec des cigarettes, puis avec des banquets, puis avec des séances au salon de massage. 

 

Personne ne lui apprend comment s’y prendre. Il est organisé et il réussit en se donnant quelques règles de conduite simples : ne jamais offrir de pot-de-vin à un inconnu, par exemple, ou programmer les cadeaux en espèces pour l’automne, lorsque tombent les frais de scolarité des enfants. Bientôt, il jongle avec tant de juges différents qu’il est parfois obligé de passer trois fois par jour au salon de massage. « Trois fois en une seule journée, dit-il en me regardant d’un air épouvanté. Ce n’est pas agréable du tout. C’est épuisant ! »

Depuis des siècles, chaque génération de dirigeants chinois invente sa propre stratégie pour vaincre la corruption. Au XIVe, l’empereur Hongwu ordonnait que les voleurs soient exécutés, dépouillés, bourrés de paille, et que leurs carcasses soient exposées à la vue des visiteurs du palais. Les effets dissuasifs de ces méthodes ne duraient guère. Les postes à responsabilité ouvraient d’irrésistibles perspectives d’enrichissement personnel. Quand le courtisan Heshen fut arrêté en 1799, on découvrit qu’il avait amassé une fortune équivalant à dix fois le budget annuel de l’empire. En 1935, Lin Yutang, un auteur et traducteur, observa : « En Chine, un homme peut être arrêté pour avoir volé un sac à main, mais il ne risque rien pour avoir volé le Trésor. »

Extraits de "Chine l'âge des ambitions", d'Evan Osnos, aux éditions Albin Michel, 2015

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires