En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Pixabay
Esprit d'initiative
Provoquer sa propre chance, ça s’apprend
Publié le 06 avril 2015
Dans son ouvrage "Chase Chance and Creativity : The Lucky Art of Novelty", le Dr. James Austin liste quatre formes de chances bien distinctes.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son ouvrage "Chase Chance and Creativity : The Lucky Art of Novelty", le Dr. James Austin liste quatre formes de chances bien distinctes.

Par nécessité ou oisiveté, nous avons trop souvent tendance à avancer sur les rails de notre routine personnelle, aiguillés par des habitudes de vie bien ancrées. Dans un certain cadre, celles-ci peuvent sans doute accroître notre productivité, mais pour provoquer sa propre chance, casser la routine peut bien souvent se révéler bénéfique. Dans cette perspective, il convient tout d'abord de réaliser de nouvelles expériences, et accepter de s'aventurer au-delà de notre petite zone de confort personnel. 

S'il est impossible de contrôler pleinement sa chance, celle-ci peut toutefois émerger plus facilement grâce à un ingrédient fondamental : l'ouverture à des idées, des lieux, des expériences variées, et l'exposition à des choses nouvelles, dont il faudra surtout tirer des enseignements. 

Dans son ouvrage "Chase Chance and Creativity : The Lucky Art of Novelty" le Dr. James Austin liste quatre formes de chances bien distinctes. 

La première est, selon lui, accidentelle, il serait impossible de la provoquer et elle résulterait de causes fortuites. "Bien sûr, il y a toujours des 'coups' de chance, rarissimes et impossibles à prédire, capables de bouleverser nos vies en nous faisant soudain bénéficier d’un concours de circonstances favorables, sans que nous n’ayons rien fait pour le provoquer. C’est ce que le neurologue James H. Austin appelle 'la chance aveugle'" explique Philippe Gabilliet, professeur en psychologie sociale, dans la revue CLES.

Une deuxième forme de chance, toujours accidentelle, résulterait d'une somme de facteurs convergents : certaines choses mises bout à bout provoqueraient un "heureux accident". Cette deuxième forme de chance favoriserait les personnes qui prennent de nouvelles initiatives, à l'image de scientifiques multipliant les expériences dans leur laboratoire. 

A l'inverse, Philippe Gabilliet prend l'exemple de ceux à qui la chance ne semble jamais sourire : "Avec ces 'losers structurels', tout se passe comme si le logiciel de la chance était définitivement grippé. Les travailleurs sociaux connaissent bien ce phénomène qu’ils nomment l’abdiction et qui se traduit par une perte totale de confiance en soi, un sentiment d’impuissance face aux événements".

Troisième type de chance : celle-ci ne serait pas à la portée de tous. Si une opportunité réside quelque part, elle sera invisible aux yeux du plus grand nombre, mais en revanche bien perceptible par un individu qui dispose des qualités nécessaires pour pouvoir l'observer, la conceptualiser, et en comprendre pleinement les implications.

"Souvent la chance est perçue comme une force invisible et fortuite qui frappe sans prévenir et où bon lui semble… Il n’en est rien. Elle est intimement liée à notre façon de percevoir le monde et de rentrer en relation avec autrui. Comme nous l’enseigne la physique quantique nous sommes de puissants créateurs et nos désirs peuvent être des ordres !" estime quant à lui Gilles Noblet dans son ouvrage "Et si je croyais en moi!".

Selon le Dr. Austin, le quatrième type de chance est le fait d'un bagage personnel, d'une bonne mémoire, d'une capacité d'observation, et d'une association d'idées novatrices. Il faut pour cela suivre son instinct et sa passion, croire en ses projets personnels, multiplier les expériences. Il s'agit du type de chance le plus rare mais aussi le plus imprévisible. 

La chance peut se concrétiser de plusieurs manières, qu'il s'agisse d'un billet de 500 euros trouvé sur le sol, ou du job de vos rêves que vous venez enfin de décrocher. Quoi qu'il advienne, les lois universelles ne peuvent être changées, mais les personnes qui se considèrent comme chanceuses semblent toutefois savoir la provoquer…

Dans son entretien accordé à la revue CLES, Philippe Gabilliet, expose une vision similaire de la chance : "Nous nous sommes forgé une vision romanesque de la chance et en avons fait une composante magique à l’œuvre dans notre réussite – ou notre absence de réussite. Je pense, au contraire, que la chance est une compétence de vie que chacun peut apprendre à maîtriser et à cultiver pour la faire advenir au quotidien. En ce sens, elle est digne d’éloge".

Selon d'autres spécialistes, la chance n'échappe pas aux lois de la probabilité. Si vous ne jouez pas, vous ne gagnerez jamais. L'auteur Frans Johansson associe par exemple la chance à la notion de pari et de risque dans son ouvrage "The Click Moment: Seizing Opportunity in an Unpredictable World".

Le Dr. Austin prodigue ainsi quelques conseils : lors d'un dîner ou d'une soirée, parlez à de nouvelles personnes, feuilletez un magazine qui peut vous sembler sans intérêt, changez d'épicerie ou de restaurant. Pendant votre jour de repos, trouvez quelque chose à faire hors de votre domicile. Dans tous les cas, adoptez l'esprit d'un explorateur et vivez le moment présent.

Quant à la chance en amour, l'auteur suggère d'engager la conversation avec des inconnus plus souvent que d'ordinaire. N'hésitez pas à sortir de chez vous et à parler aux individus qui semblent vous impressionner, ou qui ne correspondent pas forcément à vos critères de base. La vie étant faite de rencontres inespérées, cette méthode peut également se révéler bénéfique dans le monde professionnel.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 06/04/2015 - 19:02
Chance
Du grand rouleau de Voltaire au jardin aux sentiers qui bifurquent de Borges c'est une vaste question, toujours ouverte, car sans véritable réponse.