En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

07.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

01.

Les hommes n'existent plus

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 34 min 34 sec
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 19 heures 3 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 19 heures 41 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 20 heures 54 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 21 heures 40 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 23 heures 41 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 54 min 50 sec
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 2 heures 9 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 2 heures 50 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 3 heures 25 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 13 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 19 heures 19 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 20 heures 6 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 21 heures 22 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 23 heures 2 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 23 heures 56 min
© Reuters
Pas toujours simple d'obtenir un prêt
© Reuters
Pas toujours simple d'obtenir un prêt
Immobilier

De quel apport financier avez-vous besoin aujourd’hui pour pouvoir acheter à crédit un logement à 250 000 euros en fonction de votre profil ?

Publié le 28 mars 2015
Frileuses au prêt les banques ? Tout dépend des garanties que le candidat à l'achat immobilier présente, et notamment son apport personnel. Même si dans l'absolu tous les cas de figure sont possibles, les organismes prêteurs ont clairement identifié les profils favorables, et modulent leurs exigences en fonction.
Olivier Decamus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Decamus est directeur associé des agences immobilières Imax.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frileuses au prêt les banques ? Tout dépend des garanties que le candidat à l'achat immobilier présente, et notamment son apport personnel. Même si dans l'absolu tous les cas de figure sont possibles, les organismes prêteurs ont clairement identifié les profils favorables, et modulent leurs exigences en fonction.

Atlantico : En principe, et "toute chose égale par ailleurs", quel part est généralement exigée par les banques en terme d'apport pour obtenir un prêt pour l'achat d'une résidence principale à 250 000 euros ? Quelle est la fourchette communément demandée ? 

Olivier Deamus : Tout dépend de la rémunération et des fonctions de ceux qui achètent un bien. Je viens de vendre à un jeune couple – lui est avocat, elle est professeure des écoles – sans aucun apport un appartement à 360 000 euros, avec un prêt total. C’est donc encore possible, quoique très difficile. IL faut avoir de bons revenus et des postes stables. Deux ouvriers ont peu de chance d’y avoir accès.

Mais, hormis ces exceptions, si on veut rassurer une banque aujourd’hui, il faut pouvoir amener 30% en apport. Donc, pour un bien à 250 000 euros, sachant qu’il y a 20 000 euros de frais de notaire, l’idéal est donc d’avoir environ 95 000 euros.

Quels sont les facteurs inhérents à l'acheteur qui font varier fortement l'exigence de l'apport ? Qui du revenu, de l'âge ou de la nature de la profession joue le plus ?

Ce sont les revenus, sans conteste. Plus on a de revenus, plus on va intéresser la banque. L’idée qu’une banque préfère un profil stable, comme un fonctionnaire, plutôt que des revenus plus élevés mais une profession incertaine est peut-être vrai en province, mais sur la région parisienne, seuls les revenus compte, et notamment l'avenir professionnel attendu de l'emprunteur. Quelqu’un qui exerce une profession intellectuelle supérieure et qui gagne au début de sa carrière 4000 euros, clairement la banque n’aura aucun problème à se projeter dans l’avenir avec elle. L’âge joue moins – il n'y a pas "d'âge limite" – d’autant que beaucoup de primo-accédants reposent surtout sur des fonds mis à disposition par leurs parents.

La nature du bien acheté, indépendamment de son prix, peut-il faire varier l'apport exigé ? Selon quels critères et pourquoi ?

Dans l’absolu non. Mais dans le cas d’un prêt-relais, la localisation du bien a une importance capitale. La banque est plus souple sur les apports dans le cadre d’un prêt-relais pour un appartement idéalement situé dans Paris que dans un lieu peu accessible. La demande d'apport (et même l'obtention du prêt) sera plus souple.

Le rapport que l’on avec sa banque, ou son passé bancaire peuvent-ils jouer ?

C’est très important. Si on veut emprunter, la banque ne va pas aimer si vous êtes tous les mois à découvert. Et si vous payez un jour vos impôts en retard (et la banque le vérifie en vous demandant vos avis d’imposition), c’est un très mauvais point. La banque va regarder comment le client gère son compte, et elle appréciera le client qui chaque mois met de côté 1000 euros… Les banques exigent aussi parfois que l’on solde ses crédits à la consommation en cours. Tout cela facilitera les choses, et cela jouera sur le niveau d’apport demandé, pour éviter qu’il ne soit relevé par l'organisme auprès duquel vous souhaitez emprunter. 

Les règles générales faisant varier la part exigé en apport est-une constante ou y a-t-il des différences dans les zones en tension, comme Paris, ou un logement moyen pour couple monte à 400 000 euros ?

Il faut comprendre pourquoi les banques aiment avoir 30% d’apport en général : la banque a peur de se retrouver dans une situation où les prix peuvent baisser à 30% et que le client ne rembourse pas son prêt. Dans ce cas, elle ne pourra plus récupérer son argent. Et comme en Ile-de-France la période est difficile, je pense que – notamment pour les prêts-relais – les banques font beaucoup plus attention.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jmpbea
- 28/03/2015 - 22:30
Donc....
Faire marcher la planche à billets comme a commencé de le faire la BCE... ne sert à rien...