En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

04.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 48 min 1 sec
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 3 heures 53 min
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 6 heures 46 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 12 heures 8 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 19 heures 18 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 2 heures 14 sec
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en se passant des énergies fossiles

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 12 heures 13 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 20 heures 8 min
© Reuters
Pas toujours simple d'obtenir un prêt
© Reuters
Pas toujours simple d'obtenir un prêt
Immobilier

De quel apport financier avez-vous besoin aujourd’hui pour pouvoir acheter à crédit un logement à 250 000 euros en fonction de votre profil ?

Publié le 28 mars 2015
Frileuses au prêt les banques ? Tout dépend des garanties que le candidat à l'achat immobilier présente, et notamment son apport personnel. Même si dans l'absolu tous les cas de figure sont possibles, les organismes prêteurs ont clairement identifié les profils favorables, et modulent leurs exigences en fonction.
Olivier Decamus est directeur associé des agences immobilières Imax.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Decamus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Decamus est directeur associé des agences immobilières Imax.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frileuses au prêt les banques ? Tout dépend des garanties que le candidat à l'achat immobilier présente, et notamment son apport personnel. Même si dans l'absolu tous les cas de figure sont possibles, les organismes prêteurs ont clairement identifié les profils favorables, et modulent leurs exigences en fonction.

Atlantico : En principe, et "toute chose égale par ailleurs", quel part est généralement exigée par les banques en terme d'apport pour obtenir un prêt pour l'achat d'une résidence principale à 250 000 euros ? Quelle est la fourchette communément demandée ? 

Olivier Deamus : Tout dépend de la rémunération et des fonctions de ceux qui achètent un bien. Je viens de vendre à un jeune couple – lui est avocat, elle est professeure des écoles – sans aucun apport un appartement à 360 000 euros, avec un prêt total. C’est donc encore possible, quoique très difficile. IL faut avoir de bons revenus et des postes stables. Deux ouvriers ont peu de chance d’y avoir accès.

Mais, hormis ces exceptions, si on veut rassurer une banque aujourd’hui, il faut pouvoir amener 30% en apport. Donc, pour un bien à 250 000 euros, sachant qu’il y a 20 000 euros de frais de notaire, l’idéal est donc d’avoir environ 95 000 euros.

Quels sont les facteurs inhérents à l'acheteur qui font varier fortement l'exigence de l'apport ? Qui du revenu, de l'âge ou de la nature de la profession joue le plus ?

Ce sont les revenus, sans conteste. Plus on a de revenus, plus on va intéresser la banque. L’idée qu’une banque préfère un profil stable, comme un fonctionnaire, plutôt que des revenus plus élevés mais une profession incertaine est peut-être vrai en province, mais sur la région parisienne, seuls les revenus compte, et notamment l'avenir professionnel attendu de l'emprunteur. Quelqu’un qui exerce une profession intellectuelle supérieure et qui gagne au début de sa carrière 4000 euros, clairement la banque n’aura aucun problème à se projeter dans l’avenir avec elle. L’âge joue moins – il n'y a pas "d'âge limite" – d’autant que beaucoup de primo-accédants reposent surtout sur des fonds mis à disposition par leurs parents.

La nature du bien acheté, indépendamment de son prix, peut-il faire varier l'apport exigé ? Selon quels critères et pourquoi ?

Dans l’absolu non. Mais dans le cas d’un prêt-relais, la localisation du bien a une importance capitale. La banque est plus souple sur les apports dans le cadre d’un prêt-relais pour un appartement idéalement situé dans Paris que dans un lieu peu accessible. La demande d'apport (et même l'obtention du prêt) sera plus souple.

Le rapport que l’on avec sa banque, ou son passé bancaire peuvent-ils jouer ?

C’est très important. Si on veut emprunter, la banque ne va pas aimer si vous êtes tous les mois à découvert. Et si vous payez un jour vos impôts en retard (et la banque le vérifie en vous demandant vos avis d’imposition), c’est un très mauvais point. La banque va regarder comment le client gère son compte, et elle appréciera le client qui chaque mois met de côté 1000 euros… Les banques exigent aussi parfois que l’on solde ses crédits à la consommation en cours. Tout cela facilitera les choses, et cela jouera sur le niveau d’apport demandé, pour éviter qu’il ne soit relevé par l'organisme auprès duquel vous souhaitez emprunter. 

Les règles générales faisant varier la part exigé en apport est-une constante ou y a-t-il des différences dans les zones en tension, comme Paris, ou un logement moyen pour couple monte à 400 000 euros ?

Il faut comprendre pourquoi les banques aiment avoir 30% d’apport en général : la banque a peur de se retrouver dans une situation où les prix peuvent baisser à 30% et que le client ne rembourse pas son prêt. Dans ce cas, elle ne pourra plus récupérer son argent. Et comme en Ile-de-France la période est difficile, je pense que – notamment pour les prêts-relais – les banques font beaucoup plus attention.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

04.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jmpbea
- 28/03/2015 - 22:30
Donc....
Faire marcher la planche à billets comme a commencé de le faire la BCE... ne sert à rien...