En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

02.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

05.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

06.

10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 19 sec
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 52 min 43 sec
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 1 heure 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 1 heure 52 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 17 heures 12 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 18 heures 51 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 21 heures 44 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 22 heures 52 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 23 heures 33 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 1 jour 5 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 13 min
décryptage > Economie
Destruction massive de productivité

Pourquoi les booms immobiliers sapent notre futur économique

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 17 heures 52 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 23 heures 10 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 23 heures 42 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 1 jour 23 min
© Reuters
Deux statues des anciens dirigeants nord-coréens, Kim Il-sung et Kim Jong-Il, photographiées par l'agence officielle du régime KCNA.
© Reuters
Deux statues des anciens dirigeants nord-coréens, Kim Il-sung et Kim Jong-Il, photographiées par l'agence officielle du régime KCNA.
Méthode Coué

"Le riz et le socialisme sont de l'engrais", "Faisons de notre patrie un pays de champignons" : bienvenue dans l’univers surréaliste de la propagande made in Corée du Nord

Publié le 28 février 2015
Le régime de Pyongyang vient de publier plus de 300 nouveaux slogans pour célébrer le 70e anniversaire de la fondation du parti unique au pouvoir. Florilège.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le régime de Pyongyang vient de publier plus de 300 nouveaux slogans pour célébrer le 70e anniversaire de la fondation du parti unique au pouvoir. Florilège.

"Le riz et le socialisme sont de l'engrais" ; "Faisons de notre patrie un pays de champignons" ; "Si l'ennemi ose envahir notre pays, anéantissez chacun de ses hommes jusqu'au dernier, de sorte qu'aucun d'entre eux ne survive pour signer l'acte de capitulation !" Voilà les étranges slogans, tantôt poétiques, tantôt belliqueux, diffusés sur des affiches de propagande par la Korean Central News Agency (KCNA), le 12 février dernier, à l'occasion du 70e anniversaire de la fondation de la Corée du Nord. 

Depuis leur naissance, les habitants de la dernière dictature stalinienne de la planète baignent dans un monde rythmé par ces slogans à la gloire du régime et de son leader, Kim Jong-Un. Des mots et des images soigneusement distillés par le Parti des travailleurs, afin d'inciter la nation à se surpasser dans tous les domaines : science, agriculture, éducation, industrie, etc. Que révèlent-ils des orientations de la Corée du Nord ? 

Ambitieux et poétique, le régime exhorte : "Laissez-nous construire notre pays comme le plus puissant dans le monde, dans la féerie d'un peuple, comme l'ont tant souhaité les grands camarades Kim Il-sung et Kim Jong-il !" Dans un des pays où les droits de l'homme sont les plus bafoués, parler de "féerie" semble difficilement audible pour les Nord-Coréens, vu d'Occident. Pourtant, "ces affiches et ces slogans, à force de surenchère et d’hyperbole, résonnent aux oreilles des habitants qui doivent rester convaincus qu’ils nagent dans le bonheur et que leurs voisins ne cherchent qu’à les envahir et les réduire en esclavage comme les Japonais pendant la guerre", analyse Dorian Malovic, dans un article de La Croix.

En Corée du Nord, où la famine aurait fait entre 1,5 et 3,5 millions de morts dans les années 1990, les slogans qui ambitionnent l'émergence d'une nation agricole résonnent cruellement : "L'Agriculture est une tranchée en première ligne du front de la campagne de défense du socialisme et la construction d'un géant économique !" Bucolique, ce slogan propose de "Produire des cascades de fruits et que leurs doux arômes emplissent l'air sur une mer de pommiers au pied du col de Chol !", quand cet autre, plus drôle, demande carrément : "Faisons de notre patrie un pays de champignons en portant leur culture à un niveau scientifique, intensif et industrialisé !"

Rien n'a été laissé au hasard dans cette campagne de propagande tous azimuts. "Les photos et les affiches publiées par l’agence officielle KCNA ont été imaginées par le parti unique au pouvoir, le parti des travailleurs de Corée, et fabriquées par les Studios d’Art Mansudae, l’Académie des Arts, l’Université des Beaux-Arts de Pyongyang et… les Studios des Beaux-Arts du ministère des Chemins de fer !", précise Dorian Malovic. La Corée du Nord est spécialiste des mises en scènes ultra-symboliques, la plupart du temps pour célébrer le chef de la nation, Kim Jong-un, régulièrement photographié "en situation" ou sur le terrain, lors de ses déplacements.

Dans la dernière campagne de propagande nord-coréenne, Dorian Malovic voit tout de même de "légers changements", qui illustreraient une "évolution économique" du pays. Une affiche, notamment, a attiré son attention. On y voir une jeune maman faire ses courses avec deux jeunes enfants, un petit garçon et une petite fille, qui ont les bras chargés de paquets colorés dans ce qui semble être un grand magazin. En arrière-plan dans les rayons, le journaliste repère même un ordinateur. "De là à y voir une volonté politique d’accentuer des réformes économiques, ce serait aller un peu vite en besogne, mais la Corée du Nord n’est pas aussi statique qu’on le croit", conclut-il.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires