En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant

06.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

07.

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

ça vient d'être publié
light > Insolite
Concentration
La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant
il y a 11 heures 38 min
pépites > Santé
Bien-être psychologique
Ehpad : les conditions de visites vont être à nouveau assouplies dès le vendredi 5 juin
il y a 13 heures 35 min
pépite vidéo > High-tech
Traçage
L’application StopCovid sera disponible ce mardi 2 juin
il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Faites-moi plaisir" de Mary Gaitskill : un roman subtil masculin/féminin : harcèlement ? consentement ?

il y a 16 heures 22 min
pépites > International
Répression
Hong Kong : la veillée pour Tiananmen a été interdite pour la première fois en 30 ans
il y a 17 heures 37 min
pépites > International
"Contre-attaque"
La Chine promet de riposter après les annonces de Donald Trump contre Pékin
il y a 18 heures 33 min
décryptage > Politique
Second tour

Municipales : LREM affaiblie par la médiocrité politique de nombre de ses candidats

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Economie
Clef de la croissance

Capital humain : le (vieux) débat qui déchaîne les économistes

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Economie
Nomination

Cour des Comptes : Pierre Moscovici, un nouveau président si accommodant pour ceux qui l’ont nommé...

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Société
Impact du confinement

Sommes-nous tous dépressifs ?

il y a 22 heures 16 min
pépites > Economie
Impact économique
Déconfinement : la crainte du chômage est désormais plus forte que celle du Covid-19 chez les Français
il y a 12 heures 11 min
pépites > Politique
Cavalier seul
Elections municipales : Cédric Villani maintient sa candidature pour le second tour à Paris
il y a 13 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Italie buissonnière" de Dominique Fernandez, de l’Académie française : hors des sentiers touristiques, une belle découverte de trésors italiens méconnus

il y a 16 heures 2 min
light > High-tech
Réseaux sociaux vs Donald Trump
Mark Zuckerberg est critiqué par des salariés de Facebook après avoir refusé de signaler des messages "polémiques" de Donald Trump
il y a 16 heures 45 min
pépites > Santé
Contaminations
Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian révèle avoir été infecté par le coronavirus
il y a 18 heures 12 min
pépite vidéo > International
Vague de colère
Mort de George Floyd : les images des incidents à Washington près de la Maison Blanche
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Economie
Effets de la pandémie

Covid-19 : entre vague des pays émergents et déflation en zone euro ?

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Société
Veaux, vaches, cochons

Adieu Paris, Lyon ou Lille ? Le mirage d’un exode urbain post-Coronavirus

il y a 21 heures 22 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Generation Slack : comment les outils de productivité pourraient nous aider à construire de nouvelles solidarités
il y a 21 heures 56 min
décryptage > Europe
Chancelière immuable

Angela Merkel, sainte patronne de l’Europe, vraiment ?

il y a 22 heures 43 min
Des nuages sur Mars suscitent les interrogations des scientifiques
Des nuages sur Mars suscitent les interrogations des scientifiques
La tête dans les étoiles

Les astronomes tentent d’expliquer à quoi sont dus les nuages de fumée détectés au-dessus de Mars

Publié le 20 février 2015
Situés à une altitude inattendue, des nuages sont apparus sur Mars en 2012. D'après les scientifiques, ils pourraient être constitués de particules de glace d'eau ou de glace carbonique. Autre théorie, ces nuages seraient le résultat d'aurores, à l'image des aurores polaires observables sur Terre.
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Situés à une altitude inattendue, des nuages sont apparus sur Mars en 2012. D'après les scientifiques, ils pourraient être constitués de particules de glace d'eau ou de glace carbonique. Autre théorie, ces nuages seraient le résultat d'aurores, à l'image des aurores polaires observables sur Terre.

En 2012, un phénomène nuageux à très haute altitude est identifié par des dizaines d'astronomes amateurs à travers le monde. Ce nuage persiste pendant 10 jours avant de disparaître. Un mois plus tard, nouvelle apparition puis disparition. Depuis la communauté scientifique tente de comprendre quel est ce phénomène. Quelles sont les théories évoquées aujourd'hui pour expliquer la présence de ce "nuage" sur Mars?

Olivier Sanguy : Avant de répondre à la question, je souhaite souligner qu’on voit ici un des nombreux exemples de coopération réussie entre astronomes amateurs et professionnels. De nombreux amateurs bien équipés participent concrètement à la science astronomique en effectuant une sorte de surveillance continue que ne peuvent pas toujours faire les observatoires professionnels. Les progrès techniques en imagerie avec des télescopes du commerce permettent ainsi à des amateurs, certes connaisseurs, de fournir des clichés et données exploitables par les scientifiques de métier. Les observations des mois de mars et avril 2012 par des amateurs ont ainsi poussé les professionnels à regarder les archives du télescope spatial Hubble et ils ont vu un phénomène semblable en mai 1997. Phénomène non constaté par les sondes en orbite autour de la planète rouge car celles-ci, hélas, n’étaient pas au bon endroit sur leur orbite pour le scruter. La communauté scientifique a déjà constaté l’existence de nuages à environ 100 km d’altitude au-dessus de Mars. En revanche, à 250 km d’altitude comme c’est le cas pour 2012 et 1997, on s’éloigne des modèles classiques expliquant l’atmosphère de cette planète et c’est pourquoi c’est si intriguant. Les planétologues évoquent des nuages constitués de particules de glace d’eau ou de glace carbonique. C’est une hypothèse avancée par l’astronome Agustin Sanchez-Lavega de l’Université du Pays-Basque en Espagne dans un article publié dans la revue de référence Nature le 16 février dernier. Il est aussi envisagé que ce puisse être le résultat d’une aurore. Sur Terre les aurores polaires résultent de l’interaction de particules chargées émises par le Soleil avec notre atmosphère, «  guidées » par les lignes du champ magnétique terrestres vers les pôles. Mars a certes perdu son champ magnétique global, mais certaines régions présentent un magnétisme résiduel qui explique des aurores localisées, et déjà observées, sur la planète rouge.

A l'heure actuelle, quelle connaissance a-t-on de Mars et de son atmosphère?

Mars est la planète qui a été la plus visitée par des sondes. En ce moment, 5 sondes tournent autour d’elle : 3 américaines, 1 européenne (ESA) et 1 indienne. Au sol, 2 rovers (Opportunity et Curiosity) sont actifs. La situation est assez paradoxale en ce sens qu’elle fait l’objet de nombreuses études depuis des décennies, mais que nos connaissances en la matière restent limitées. Même si l’atmosphère martienne est 170 fois moins dense que celle de la Terre, la météo martienne s’avère active avec des tempêtes de sable, des nuages ou encore la présence de méthane dont on a du mal à expliquer définitivement la source. Notons que cette atmosphère est composée à 95% de dioxyde de carbone (sur Terre c’est 78% d’azote, 20% d’oxygène mais seulement 0,039% de dioxyde de carbone). De plus, on sait, et cela a été plusieurs fois confirmé par les rovers au sol, que l’eau liquide a été présente de façon notable et durable à la surface de Mars dans le passé, voici environ 3 milliards d’années. Or, ceci exige que Mars ait alors eu une atmosphère bien plus dense. La planète rouge a donc "perdu" son atmosphère depuis, subissant un changement climatique important qui en a fait un désert. Ce sujet de l’atmosphère et du climat, les deux étant liés, est d’une importance telle que la plus récente des sondes américaines arrivées autour de Mars, MAVEN (c’était en septembre 2014), a été spécifiquement conçue pour étudier en détail l’atmosphère de cette planète. En 2016, l’Agence Spatiale Européenne lancera en coopération avec la Russie la mission ExoMars qui comprend une sonde baptisée Trace Gas Orbiter et qui est là aussi dédié à l’analyse de l’atmosphère martienne. Voilà qui démontre que nous avons besoin d’en savoir plus !

Dans quelle mesure cette découverte bouleverse-t-elle la connaissance des scientifiques sur le sujet?

Comme le souligne Agustin Sanchez-Lavega, le problème est qu’à 250 km d’altitude, la limite entre l’atmosphère et l’espace est des plus fines, donc la présence de tels nuages est très inattendue. Il reconnait d’ailleurs que même l’hypothèse des nuages de particules de glace "nécessite des déviations exceptionnelles des modèles standard de circulation atmosphérique". En clair, on peut expliquer les nuages observés, mais il faut complètement bouleverser les modèles théoriques qui jusqu’à maintenant fonctionnaient très bien. Ceci dit, c’est ainsi que la science avance et c’est pourquoi les astronomes sont ravis de ces observations : ils y voient certainement une chance d’affiner leurs modèles.

En quoi cette réflexion pourrait-elle avoir un impact sur la connaissance de notre propre planète?

L’hypothèse principale concernant la quasi-disparition de l’atmosphère de Mars est que cette planète étant plus petite que la Terre, son noyau s’est refroidi plus vite, entraînant alors un effondrement de son champ magnétique. En l’absence de celui-ci, Mars a perdu une protection dont bénéficie toujours notre planète et l’atmosphère martienne a été "soufflée" par les vents solaires. Si cette hypothèse se confirme, Mars sera alors une preuve par l’exemple de l’effet protecteur d’une magnétosphère pour l’atmosphère d’une planète, et donc de la Terre. Plus généralement  c’est ce qu’on appelle de la planétologie comparée : voir en quoi notre planète diffère des autres, permet de sortir de notre référentiel terrestre pour paradoxalement mieux le comprendre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant

06.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

07.

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires