En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 9 heures 17 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 14 heures 9 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 15 heures 18 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 15 heures 57 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 16 heures 58 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 8 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 9 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 9 heures 35 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 10 heures 20 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 13 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 13 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 14 heures 31 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 17 heures 31 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 9 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
Les maisons de retraite sont loin d'être un havre de tranquilité.
© Reuters
Les maisons de retraite sont loin d'être un havre de tranquilité.
Le péril vieux

Tout ce qu'on n'ose pas vous dire sur les véritables comportements des gentils papis-mamies des maisons de retraite

Publié le 24 janvier 2015
Ceux qui croient que les maisons de retraite sont des lieux de tout repos se trompent. Loin de paisibles havres de tranquillité, ils sont un lieu de querelle, de violences, voire de sexualité exacerbée. Des comportements qui cachent parfois des pathologies liées à la vieillesse.
Elisabeth Martin Primart est psychologue. Elle exerce actuellement en maison de retraite après avoir également travaillé dans des services de gériatrie.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elisabeth Martin Primart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elisabeth Martin Primart est psychologue. Elle exerce actuellement en maison de retraite après avoir également travaillé dans des services de gériatrie.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ceux qui croient que les maisons de retraite sont des lieux de tout repos se trompent. Loin de paisibles havres de tranquillité, ils sont un lieu de querelle, de violences, voire de sexualité exacerbée. Des comportements qui cachent parfois des pathologies liées à la vieillesse.

Contactée par Atlantico, une directrice d'EPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées) nous livre quelques exemples de comportements assez surprenants des pensionnaires. 

1 -  Une résidente assez désinhibée va chercher son courrier. Dans le même temps, elle se charge d'apporter celui de son voisin : ce dernier se met à hurler et la traite de tous les noms "vous me faites ch..., allez me reposer ça tout de suite...je ne vous ai rien demandé".

2 - Une résidente, pensant rentrer dans son studio, rentre par mégarde chez sa voisine : cette dernière lui tape dessus à coup de canne en la traitant de tous les noms d’oiseaux.

3 - Mme C. et Mr M. voisins de chambre se détestent : quand Mme C. prend l’ascenseur elle repousse Mr M qui crie "attendez moi" et elle dit "il pue ce vieux bouc". Elle en profite également pour lui voler son papier toilette quand il descend fumer une cigarette.

4 - Une autre fait des croche-pattes aux résidentes qui passent, leur subtilise leurs cannes, et n'hésite pas à pousser leur chaise quand elles s’assoient…

Atlantico : L'entrée en maison de retraite signe le plus souvent une une rupture dans la vie des personnes âgées. Si l'adaptation au nouvel environnement permet de l'expliquer, certains comportements peuvent cependant nous paraître étranges. Querelles, jalousies, tromperies, sexualité exacerbée... A quelles situations, attitudes, êtes-vous confrontée ?

Elisabeth Martin Primart : Une des attitudes que l'on retrouve souvent concerne le rapport des personnes âgées envers leurs enfants. Celle-ci peut rapidement tourner à l'agressivité. Les comportements cités dans vos exemples sont des situations que l'on rencontre fréquemment en effet. Cela part souvent d'un seul coup, de façon très spontanée. Beaucoup de dérapages viennent aussi du sentiment d'intrusion systématique lié à la perte de l'espace personnel. Il faut bien imaginer que le personnel rentre dans votre studio sans frapper une fois sur deux, et des gens peuvent se retrouver chez vous parce qu'ils se sont perdus... Tout vous rappelle que votre espace n'est pas privé. Cela génère des tensions.

Quels éléments faut-il avoir en main pour comprendre ces attitudes ? De quoi sont elles révélatrices ?

L'entrée en maison de retraite ou en maison médicalisée se fait de plus en plus tard. Quand le moment arrive, c'est parce que la vie à domicile est devenue impossible : on ne peut plus marcher ou on souffre d'un handicap par exemple. Cela ressemble à un deuil de soi-même. La comparaison avec la perte d'un compagnon est comparable. Les personnes glissent vers la dépression. D'autres, peut-être plus dynamiques à l'origine, deviennent irascibles et agressives. 

Est ce qu'on peut lier ce type d'attitude à la personnalité ? La personne âgée avait-elle déjà un tempérament difficile en étant plus jeune ?

Certaines personnes vont réagir en fonction de ce qu'elles ont été toute leur vie, c'est certain. Ces troubles laminent nos acquis et notre éducation, les gens n'ont plus de pudeur, plus de gêne. On voit alors des mains baladeuses, des gens qui font leurs besoins dans le couloir, des désinhibitions sexuelles...

Ces comportements sont-ils plus fréquents, ou en parlons-nous parce que nous les acceptons moins ? 

Ces problèmes concernent de plus en plus de monde. Quand j'ai commencé à travailler en gériatrie, il y a 25 ans, sur une vingtaine de lits, seules une ou deux personnes étaient en fauteuil roulant, les autres étaient valides. Maintenant, il est rare de trouver plus d'une ou deux personnes qui peuvent marcher seules dans un service. La moyenne d'âge y était de 82 ans quand j'ai commencé, maintenant on doit être autour de 95 ans. On a couramment plusieurs centenaires par EPAD. Et le problème c'est que les enfants qui doivent supporter cela on fréquemment 65 ou 70 ans : ils sont grand-parents, ont souffert d'un AVC, ont déjà eu un cancer... Et cette génération a effectivement beaucoup de mal à supporter cette situation car elle souffre elle-même du vieillissement.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 25/01/2015 - 10:14
Tendancieux
Je suis en accord avec "emem":la plupart des entrants en Ephad sont en phase de dépendance pour des troubles démentiels et/ou dépressifs;l'agressivité déshinibée est caractéristique de ces deux maladies.
emem
- 24/01/2015 - 18:21
Inexact
De nos jours, les enfants de personnes très âgées sont en général à la retraite. Ils sont évidemment moins vaillants, ils doivent souvent s'occuper de leurs petits enfant, mais ils ont néanmoins plus de temps à consacrer à leurs parents que les enfants qui travaillent encore.
Par ailleurs les pensionnaires d'EPAD sont par définition dépendants et ont le plus souvent un déficit psychique important. Il est normal que leur leur comportement soit anormal, "surprenant" Le comportement du personnel est, lui aussi, parfois "surprenant"