En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

07.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 2 heures 28 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 3 heures 38 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 4 heures 27 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 4 heures 56 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 20 heures 59 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 22 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 3 heures 52 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 4 heures 18 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 5 heures 10 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 21 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 59 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 2 heures
© wikipédia
La ville romaine d'Herculanum, détruite après l'éruption du Vésuve.
© wikipédia
La ville romaine d'Herculanum, détruite après l'éruption du Vésuve.
Trésors antiques

Une technologie française sur le point de révéler les secrets de manuscrits antiques que personne n'avait pu lire depuis la destruction de Pompei

Publié le 22 janvier 2015
Une équipe scientifique a réussi déchiffrer des lettres grecques sur ces documents antiques très abîmés, provenant d'Herculanum. L'expérience a été rendue possible grâce au rayonnement synchrotron de l’ESRF, situé à Grenoble.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une équipe scientifique a réussi déchiffrer des lettres grecques sur ces documents antiques très abîmés, provenant d'Herculanum. L'expérience a été rendue possible grâce au rayonnement synchrotron de l’ESRF, situé à Grenoble.

Une nouvelle fenêtre vers le passé ? C'est peut-être bien ce que la possibilité offerte par la lecture de manuscrits antiques, rendue possible grâce à une technologie révolutionnaire.

Petit rappel historique : lors de son éruption en 79 avant Jésus-Christ, le Vésuve, un volcan du sud-ouest de l'Italie, a rayé de la carte les prospères cités romaines de Pompéi et d'Herculanum, engloutissant des milliers de personnes, des bâtiments et des chefs d'œuvres antiques.

Depuis plusieurs siècles, les travaux des archéologues ont permis de mettre à jour plusieurs trésors de la civilisation romaine, notamment des écrits sur parchemin. A la différence de Pompéi, ensevelie sous la cendre, Herculanum a été balayé par des gaz brulants. Mais si ces manuscrits n'ont pas été détruits, ils ont tout de même été carbonisés. Durant des années, les scientifiques ont alors tenté de déchiffrer ces parchemins. Mais dès lors qu'ils essayaient de les ouvrir, ils provoquaient des dégâts irrémédiables.

"Au départ, les archéologues ont tenté de les ouvrir mécaniquement, en les déployant très doucement à raison d'un centimètre par jour. Mais cela a occasionné des dégâts majeurs. (...) Dans les années 1970, 1980, a été développée la technique dite d'Oslo qui utilisait un produit gélatineux pour essayer de décoller les différentes couches a été testée à Paris sur deux rouleaux conservés par l'Institut de France mais cela n'a pas bien marché. Un rouleau a explosé en 1.800 fragments" a raconté Vito Mocella, chercheur au Conseil national de la recherche (CNR) italien. Différentes techniques d'imagerie ont également été mises en oeuvre au cours des différentes années pour tenter de lire les papyrus sans les dérouler, mais en vain. Les chercheurs de tous horizons ont alors remis la traduction de ces parchemins dans les mains d'une hypothétique technologie future.

Mais l'attente est peut-être bien terminée. Une équipe de chercheurs menée par le fameux docteur Vito Mocella a utilisé une nouvelle technologie laser qui leur permet de déchiffrer l'encre des parchemins, sans ouvrir ces derniers. Pour ce faire, l'équipe a utilisé le rayonnement synchrotron de l’ESRF, à Grenoble, comme ils l'ont expliqué à la revue britannique Nature Communications

Cette puissante technologie aux rayons X (tomographie X en contraste de phase, de son nom savant) a permis aux chercheurs de déceler des lettres grecques sur les rouleaux. Pour le moment, les scientifiques ont étudié deux fragments de parchemin, prêtés par l'Institut de France.

Ils proviennent de la Villa des Papyrus, une résidence romaine exhumée en 1754 par une expédition scientifique. Cette maison abritait une librairie, considérée comme l'unique bibliothèque complète de l'Antiquité. Les experts pensent que cette résidence pourrait avoir appartenu à un homme d'état romain du nom de Calpurnius Piso Caesoninus, le beau-père de Jules César (Herculanum était à l'époque une station balnéaire pour Romains aisés).

Les chercheurs pensent que les manuscrits qu'ils étudient pourraient avoir été écrits par Philodème de Gadara, un philosophe épicurien mort en 40 avant JC. Difficile d'avoir des certitudes pour le moment. Si des lettres ont bien été identifiées, il s'agit maintenant de les placer dans le bon ordre pour aboutir à un texte cohérent.

"Ces parchemins carbonisés sont d'une fragilité extrême", souligne Vito Mocella. "Ils sont automatiquement détruits dès lors que l'on essaie de les ouvrir pour en lire le contenu. Notre but était de montrer que la technique a marché pour lire à l'intérieur des manuscrits sans y toucher. A présent, nous devons peaufiner la technique et les algorithmes".

Le progrès est tout de même sensationnel. Si cette technologie confirmait les espoirs mis en elle, ce serait un pas immense pour la recherche historique. Ces documents permettraient d'en savoir beaucoup plus sur la vie des citoyens romains de l'époque. Des trésors disparus de la littérature, de la poésie et de la philosophie romaine pourraient être dévoilés. "Lorsque cette méthode sera perfectionné, ce sera un véritable bond en avant", s'est enthousiasmé Richard Janko, un professeur de l'Université du Michigan, qui a participé à la traduction des quelques parchemins pouvant être lus.

Si tous les moyens sont mis en œuvre, Vito Mocella estime qu'une "décennie devrait être suffisante pour faire la lecture des rouleaux".  La cité morte d'Herculanum va-elle livré tous ses secrets? Seul l'avenir nous le dira.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

07.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
de20
- 22/01/2015 - 23:27
On va peut etre y trouver des
On va peut etre y trouver des caricatures.
Kaliste
- 22/01/2015 - 21:59
Petit rappel historique
lors de son éruption en 79 avant Jésus... heu APRES Jésus Christ
zouk
- 22/01/2015 - 10:41
Rouleaux d'Herculanum
Le début du texte rectifie heureusement le titre accrocheur. Que vien faire cette mention de Pompei. Je la comprendrais s'il était indiqué que les deux villes ont été les victimes de la même éruption du Vésuve.
Mais le plus important est l'espoir de lire une bibliothèque romaine du 1er siècle.