En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 15 heures 37 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 19 heures 50 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 23 heures 12 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 23 heures 36 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 23 heures 36 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 23 heures 51 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 1 jour 5 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 16 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 23 heures 28 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 23 heures 36 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 23 heures 37 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 1 jour 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 1 jour 10 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 9 heures
Clic claque

Dirigeants, 5 bonnes raisons de vous pencher sur votre cybersécurité

Publié le 20 janvier 2015
Le Forum International de la Cybersecurité ouvre ses porte ce mardi à Lille. Durant deux jours, se succéderont une quarantaine d’ateliers et de débats autour de 300 intervenants et exposants. Un FIC 2015 qui mettra l'accent sur l'entreprise et la protection des données. Voici donc, 5 bonnes raisons de vous y intéresser davantage pour votre société.
Cyril Nalpas est titulaire d’une licence en droit, d’un titre professionnel d’analyste-programmeur et d’un MBA en Risk Management. Il est consultant cybersécurité chez CEIS, où il est en charge du développement des outils d’investigation numérique et de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyril Nalpas
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyril Nalpas est titulaire d’une licence en droit, d’un titre professionnel d’analyste-programmeur et d’un MBA en Risk Management. Il est consultant cybersécurité chez CEIS, où il est en charge du développement des outils d’investigation numérique et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Forum International de la Cybersecurité ouvre ses porte ce mardi à Lille. Durant deux jours, se succéderont une quarantaine d’ateliers et de débats autour de 300 intervenants et exposants. Un FIC 2015 qui mettra l'accent sur l'entreprise et la protection des données. Voici donc, 5 bonnes raisons de vous y intéresser davantage pour votre société.

1. Car une cyber attaque peut être fatale

Deux conséquences d’une cyber attaque peuvent être fatales pour une entreprise du fait de leur impact direct sur l’activité : l’indisponibilité des données et des services, et la perte définitive des données. Il est donc capital pour une entreprise d’avoir; d'une part un plan de sauvegarde des données qui soit résilient. Plus d'une entreprise a vu ses sauvegardes détruites en même temps que le système central était compromis. Et d'autre part, un plan de continuité d’activité, afin de pouvoir fonctionner en mode dégradé le temps d’un retour à la normal du système d’information.

2. Car les PME sont tout aussi concernées que les grandes entreprises

Cela a beaucoup été dit, mais il est toujours bon de le rappeler : le "trop petit pour intéresser les hackers" est un mythe. Déjà, parce que de nombreuses attaques potentiellement très dommageables ne sont pas ciblées. C’est l’exemple des ransomwares (ou rançongiciels, des logiciels malveillants qui prennent en otage toutes vos données personnelles). Ensuite, parce que le choix d’une cible se fait selon un ratio établi entre le gain espéré et le temps nécessaire pour monter l’attaque (qui dépend bien évidemment du niveau de défense de la cible). Ainsi, une entreprise peu ou pas protégée peut être ciblée malgré un faible potentiel pécuniaire. D’autre part, l’intelligence économique n’oublie pas les PME : tout le monde sait que c’est chez elles que se situe l’innovation. Le vol de savoir-faire ne coulera pas instantanément une entreprise, aussi cela semble moins dommageable qu’un blocage de l’activité, mais il s’agit généralement de leur meilleur atout. Elles doivent protéger leur innovation.

3. Car les PME multiplient les facteurs de risque

Corollaire de cette force d'innovation, les PME sont les premières à adopter les nouveaux usages. Or, il existe un temps de latence entre l'apparition d'un nouvel usage et l'apprentissage des risques associés. Plus le temps passe, plus l'application des mesures correctrices est importante. A moins d'être tout simplement refusés, certains usages sont particulièrement difficiles à encadrer. L’usage du BYOD (Bring Your Own Device ou "Apportez vos appareils personnels") est courant au sein des PME. En effet, l’utilisation d’appareils personnels dans le cadre du travail renforce la porosité entre l’informatique personnelle et l’informatique professionnelle. Si le personnel n’est pas sensibilisé aux risques, et ne s’applique pas une hygiène informatique à la fois au domicile et sur le lieu de travail, le système d’information de l’entreprise est extrêmement exposé.

4. Car la cybersécurité protège l’image de l’entreprise mais est aussi un argument commercial

Un piratage nuit fortement à l'image de l'entreprise. Votre client vous croira-t-il si vous l'assurez que ses propres données n'ont pas été compromises ? Démontrer que la sécurité est prise au sérieux au sein de votre entreprise permet de donner confiance à vos clients et partenaires, actuels ou potentiels, et cela représente un atout vis-à-vis de vos concurrents.

5. Car ne pas être préparé à une attaque, c’est la certitude d’y répondre mal

On peut réduire au maximum le risque (et c’est bien évidemment souhaitable), la possibilité d’une attaque réussie est toujours présente. Il est nécessaire d’être préparé à y répondre, car de la rapidité et de l’effectivité de la réponse dépendent les impacts de l’attaque. Il est préférable que les décideurs soient à l'aise avec le vocabulaire et les conséquences des cyberattaques avant leur survenance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires