En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 4 min 58 sec
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 13 heures 13 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 14 heures 38 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 16 heures 48 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 19 heures 1 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 19 heures 34 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 20 heures 41 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 21 heures 4 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 42 min 16 sec
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 13 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 14 heures 23 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 15 heures 20 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 17 heures 20 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 18 heures 51 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 19 heures 3 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 20 heures 36 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 20 heures 52 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 21 heures 12 min
© Reuters
18 % des élèves de collège déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies.
© Reuters
18 % des élèves de collège déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies.
Avatar

Harcèlement en ligne : comment protéger ses ados de la cruauté 2.0

Publié le 05 décembre 2014
Selon une enquête de l’Éducation nationale, 18 % des élèves de collège déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies, comme le téléphone portable ou Internet.
Edith Tartar Goddet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edith Tartar Goddet est psychosociologue et psychologue clinicienne. Elle est spécialiste de la gestion des adolescents au sein de la structure familiale et de l'adolescence dans le cadre scolaire, ainsi que des dysfonctionnements relationnels toujours...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une enquête de l’Éducation nationale, 18 % des élèves de collège déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies, comme le téléphone portable ou Internet.

Atlantico : Qu'est-ce que cela démontre de notre temps ? Assiste-t-on à la naissance d'une cruauté propre au web ?

Edith Tartar Goddet : Le harcèlement entre adolescents n'est pas nouveau, c'est simplement la forme qui change avec l'arrivée des nouvelles technologies.  Il y a dix ans, les collégiens faisaient déjà circuler des rumeurs, des blagues au téléphone ou s'échangeaient des mots un peu violents.

Dans les toilettes des collèges figuraient déjà des insultes inscrits sur les murs à propos de telle ou telle personne. Internet et les réseaux sociaux ont simplement calqué un comportement qui existait auparavant. Désormais, c'est d'avantage le choc des images plutôt que le choc des mots qui est pris en compte par l'adolescent.

Quel est impact particulier des réseaux sociaux dans le harcèlement des adolescents ?

Les injures sont simplement plus directes, l'information outrageante circule beaucoup plus vite. Auparavant, seule la classe était au courant. Avec les réseaux sociaux ce sont potentiellement des milliers de personnes qui peuvent être pris à témoin. Donc les injures répétitives peuvent prendre des proportions extrêmement importantes.

Le risque désormais pour les adolescents est de prendre ces attaques au premier degré, sans recul nécessaire. Ils ont donc des réactions disproportionnées, ils le prennent comme une violence directe, sans prendre le temps de se protéger.  

Quelle est la limite entre une blague potache et du harcèlement ?

Le harcèlement est caractérisé par la répétition et la violence des propos. Une blague potache ne va pas bien loin : elle est moqueuse, ironique et n'est que rarement méchante. L'objectif dans le harcèlement c'est de faire mal, de détruire et c'est d'une extrême violence.

Ce qui pousse les adolescents à agir comme cela, c'est la violence que tous les adolescents contiennent à leur âge. La violence, chacun la porte en soi.  Durant la période de l'adolescence, elle peut se retourner contre soi-même (les scarifications) ou contre les autres quand l'adolescent ne sait pas comment la contenir et la transformer. Cette cruauté est liée à l'âge de l'adolescence au moment où les enfants vivent une explosion de leurs pulsions. Les pulsions orales, sexuelles, sont exacerbées et les adolescents veulent les satisfaire dans l'immédiat.

A force d'hyper-connectivité, les adolescents finissent par se récréer une communauté virtuelle par le biais des réseaux sociaux. Est-ce que cela provoque un effacement des frontières entre la sphère privée et la sphère publique qui les rendrait plus fragiles ?

Ce n'est pas internet qui facilite la fragilité, c'est l'âge. C'est tout le processus de l'adolescence qui le rend vulnérable, dans lequel il est transporté par un désir de faire tout ce qui lui passe par la tête et le corps avant de réfléchir. L'adolescent est spontané, impulsif. L'outil internet permet seulement d'amplifier ce phénomène normal à cet âge.

Les réseaux sociaux n'ont pas déshumanisé leurs rapports car on constate aussi beaucoup d'émotions dans leurs échanges. Lorsqu'un adolescent se crée une communauté virtuelle et relationnelle, c'est propre à son âge. Il a envie de découvrir le monde, d'aller vers les autres, de créer des liens. Autrefois, on le faisait par le voyage, en prenant la route. Aujourd'hui, cela se fait par un téléphone portable ou un ordinateur.  Les nouvelles communications que sont le téléphone et internet permettent d'élargir le champ d'horizon de l'adolescent à condition qu'il reste vigilant.

Comme dans toute relation, qu'elle soit réelle ou virtuelle, on se demande si notre interlocuteur parle vrai ou faux, s'il se construit un personnage. On peut très vite être pris au piège de l'illusion qu'a voulu donné une personne. Et comme dans toutes relations, l'adolescent doit se questionner sur les vérités ou les informations qu'il reçoit et consomme.

L'entourage des adolescents peut-il être utile en faisant notamment de la pédagogie sur les risques liés au harcèlement sur le web ?

Il faut expliquer aux adolescents que l'on ne peut pas tout faire sur internet. Il faut leur rappeler que la loi protège les gens et que si on peut tout penser on ne peut pas tout écrire. Sauf que personne leur ne rappelle ce message préventif, donc les adolescents s'autorisent des comportements violents qui peuvent découler sur des plaintes et dans les pires des cas des actions en justice.

Dans la plupart des cas, les adolescents se rendent compte après coup de leur méchanceté et des conséquences qu'elle a pu avoir. Pour certains, ils n'ont pas conscience de la violence de leurs actes sur internet. Quant aux parents, ils sont souvent débordés, parfois dépassés par les évènements. Pour certains, lorsque leurs enfants se retrouvent face à un juge, ils ont tendance à prendre la défense de leur progéniture, préférant croire que la justice est injuste et cela ne leur envoie pas le bon message.

Les parents doivent éduquer leurs enfants en leur rappelant que les règles de bon sens dans la rue sont les mêmes que sur le web. On ne parle pas à des inconnus et on ne donne pas son numéro de téléphone à n'importe qui. Par ailleurs, les adolescents doivent faire un peu plus attention aux informations qu'ils publient sur les réseaux sociaux et c'est au parent de les éduquer. Par exemple, un futur recruteur peut être amené à vérifier votre profil sur les différents réseaux et à lire des informations qui vous concernent qui sont anciennes ou fausses. Le plus grand danger, c'est qu'internet garde tout en mémoire.

Enfin, dans notre société, depuis l'apparition de la télévision, il n'y a jamais eu d'éducation à l'image, à l'écran. Le CSA contrôle la diffusion de certaines images en alertant par des petites pastilles de leur caractère violent mais il ne fait pas d'éducation à l'image. C'est donc aux parents d'aider leurs enfants en leur apprenant à avoir du recul sur ce qu'ils voient et ce qu'ils entendent. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires