En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 26 min 53 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 1 heure 3 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 15 heures 36 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 16 heures 42 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 18 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 19 heures 13 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 19 heures 36 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 22 heures 12 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 23 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 53 min 2 sec
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 13 heures 15 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 15 heures 56 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 18 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 19 heures 23 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 20 heures 22 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 22 heures 32 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 23 heures 4 min
© Reuters
Une oeuvre de Zhang Daqian.
© Reuters
Une oeuvre de Zhang Daqian.
La magie de ses mains

Connaissez vous Zhang Daqian, le peintre dont les œuvres rapportent plus que celles de Picasso ?

Publié le 07 novembre 2014
Les Chinois ne conquièrent pas seulement les secteurs de l'industrie, ils prennent aussi la main sur le marché de l'art. Zhang Daquian, décédé en 1983, accroche la troisième position au niveau mondial en termes de chiffre d'affaires pour l'année 2013 : 225 millions d'euros. Mieux que Picasso ou Manet...
Pierre Cornette de Saint Cyr est commissaire priseur et président du Palais de Tokyo. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nina Rodrigues-Ely est Directrice de l'Observatoire de l'art contemporain. Elle enseigne le Marché de l'art contemporain et l'Art contemporain à l'INSEEC en Master 2 Marché de l'Art et Négociation à l'international.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Cornette de Saint Cyr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Cornette de Saint Cyr est commissaire priseur et président du Palais de Tokyo. 
Voir la bio
Nina Rodrigues-Ely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nina Rodrigues-Ely est Directrice de l'Observatoire de l'art contemporain. Elle enseigne le Marché de l'art contemporain et l'Art contemporain à l'INSEEC en Master 2 Marché de l'Art et Négociation à l'international.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Chinois ne conquièrent pas seulement les secteurs de l'industrie, ils prennent aussi la main sur le marché de l'art. Zhang Daquian, décédé en 1983, accroche la troisième position au niveau mondial en termes de chiffre d'affaires pour l'année 2013 : 225 millions d'euros. Mieux que Picasso ou Manet...

Le marché de l'art ne connaît pas la crise : une sculpture d'Alberto Giacometti a été vendue près de 101 millions de dollars à New York lors des enchères d'Automne de Sotheby's. Les artistes chinois ne sont pas en reste, notamment Zhang Daquian, décédé en 1983, mais qui se positionne en troisième position au niveau mondial en termes de chiffre d'affaires pour l'année 2013 : 225 millions d'euros.

En 2011, son chiffre d'affaires posthume a même atteint les 445 millions d'euros, contre 254 millions pour Picasso, la référence de l'art du XXe siècle..

Cet méconnu du grand public, dont les œuvres s'arrachent à prix d'or et qui a détrôné le maître catalan, est né en 1899 dans la province du Sichuan, limitrophe du Tibet. Jusque dans les années 1940 il se contente de reproduire fidèlement les techniques héritées des grands maîtres chinois, avant d'ajouter à ses productions des influences bouddhiques et occidentales.

Son internationalisation, il la doit à l'exil auquel l'avancée communiste l'a contraint, lui qui est partisan du Kuomintang. Ironie de l'histoire (ou signe du destin), il rencontre Pablo Picasso en 1956 à l'occasion d'un voyage en Europe. Déjà, les observateurs contemporains ont conscience du caractère exceptionnel de cette rencontre au sommet de l'art : le maître occidental et le maître oriental, s'échangeant des tableaux. 55 ans plus tard, le Chinois dépasse le Catalan, et s'installe durablement au sommet des ventes.

Quelles qualités spécifiques le marché de l'art reconnaît-il à Zhang Daquian ?

Nina Rodrigues-Ely : Les artistes chinois sont particulièrement soutenus financièrement par les Chinois eux-mêmes, qui comptent de plus en plus d'acheteurs d'art dans leurs rangs. Pour la nouvelle génération en particulier, l'art contemporain est un champ de spéculation, dans lequel agissent beaucoup de fonds d'investissement. Zhang Daquian est considéré par ces acheteurs ultra-riches comme un peintre historique, qui a réussi très tôt son entrée sur le marché international. C'est ainsi qu'on assiste à une extension du domaine de l'art, et à une relecture de l'histoire de l'art dans la mondialisation.

Pourquoi se vend-il aussi cher ?

Nina Rodrigues-Ely : Parce que les collectionneurs chinois achètent à 99% à des fins spéculatives. La jeune génération de collectionneurs est plus ouverte au monde que la précédente, mais elle continue d'acheter chinois, car cela reste un acte gratifiant.

Pierre Cornette de Saint-Cyr : Cela fait déjà vingt ans que je me suis rendu en Chine pour rencontrer les artistes contemporains. Dans cette civilisation qui a 8 000 ans, l'art est extrêmement important : avant de parler business, il faut avoir des rapports culturels. En revenant j'avais averti les collectionneurs du déferlement de ces artistes. Pourquoi ? Parce que les productions sont de qualité, et parce que la Chine a désormais le statut de "presque première puissance mondiale". Le marché a changé, il est devenu planétaire, et les Chinois l'ont bien compris : ils se positionnent aussi bien au niveau national que mondial. En France, on serait bien inspiré d'en faire autant. Au contraire, nous assassinons nos artistes.

Pourquoi ces artistes peintres chinois qui vendent leurs œuvres à prix d'or sont-ils encore méconnu du grand public français ?

Nina Rodrigues-Ely : Il est vrai qu'en Chine, les gros vendeurs que sont Zhang Daqian, Xu Beilhong ou encore Fu Baoshi ont le statut de "stars". Ils sont très connus dans le monde global de l'art, il faut simplement laisser le temps au temps pour qu'ils touchent un plus grand public. Vu de loin, la culture chinoise reste mystérieuse, il n'est pas étonnant que les noms des grands maîtres et des grandes stars actuelles ne viennent pas à l'esprit aussi simplement que Manet, Picasso ou Giacometti. Pourtant François Pinault contribue à les mettre en avant, notamment Zeng Fanzhi (21e au classement ArtPrice, ndlr).

Le prix de ces artistes contemporains chinois va-t-il se poursuivre à la hausse ?

Nina Rodrigues-Ely : On assiste  une sorte de petite guerre au niveau international. Dans le cadre de ce marché global de l'art, la surenchère est permanente. Les fonds d'investissement, les collectionneurs, matérialisent leurs liquidités dans ces œuvres. Mais attention à ne pas caricaturer, beaucoup d'œuvres d'art contemporaines se vendent à des prix raisonnables. Ce dont nous parlons ici, c'est d'œuvres hors norme. Tous les Giacometti ne se vendent pas à plus de 100 millions de dollars ! Et je tiens à préciser que la dimension identitaire de l'art reste incontournable. Pour les Chinois, il est important d'acheter chinois.

Pierre Cornette de Saint-Cyr : Pour le moment les artistes chinois sont surtout collectionnés par les Chinois eux-mêmes, mais les logiques à l'œuvre aujourd'hui laissent à penser que les Américains et les Européens seront de plus en plus nombreux à se les approprier, comme François Pinault, qui en féru. Pour les collectionneurs du monde entier, le fait de posséder une production chinoise devient de plus en plus incontournable. Ce qu'il faut comprendre, c'est que ce succès n'est pas arrivé par accident, il est l'émanation de 8000 ans de civilisation, et d'une société enfin libérée des chaînes maoïstes.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires