En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 5 min 54 sec
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 1 heure 7 min
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 2 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 4 heures 35 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Social
Manifestation

Acte 45 des Gilets jaunes : ni retour en force ni convergence des luttes

il y a 5 heures 48 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 18 heures 4 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 20 heures 27 min
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 30 min 38 sec
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 1 heure 46 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 5 heures 32 min
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 17 heures 28 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 18 heures 34 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 21 heures 14 sec
© Reuters
La Fed annonce la fin du Quantitative Easing.
© Reuters
La Fed annonce la fin du Quantitative Easing.
L'heure du bilan

La Fed annonce la fin du Quantitative Easing : petit vrai-faux de la politique monétaire américaine et de tous ces effets qu’on avait prévus et qui ne sont jamais venus

Publié le 31 octobre 2014
Après 6 années d'existence, la FED vient de mettre fin à ses programmes d'assouplissements quantitatifs. La politique monétaire menée par les États-Unis aura été la source de beaucoup de fantasmes : hyperinflation, inefficacité, manipulation. Pour autant, le bilan apparaît bien positif pour l'économie du pays, qui a retrouvé sa croissance et un taux de chômage inférieur à 6%.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après 6 années d'existence, la FED vient de mettre fin à ses programmes d'assouplissements quantitatifs. La politique monétaire menée par les États-Unis aura été la source de beaucoup de fantasmes : hyperinflation, inefficacité, manipulation. Pour autant, le bilan apparaît bien positif pour l'économie du pays, qui a retrouvé sa croissance et un taux de chômage inférieur à 6%.

C’est à l’occasion de la publication de son communiqué de ce 29 octobre que la FED vient de mettre fin à son programme de quantitative easing, ou assouplissement quantitatif. Cette technique fut mise en œuvre dès la fin novembre 2008 (QE1) afin de faire face à la crise qui frappait le monde entier, puis renouvelée à deux reprises, en novembre 2010 (QE2) et en septembre 2012 (QE3). Pour la Réserve Fédérale des Etats Unis, il s’agissait de procéder à un rachat massif d’actifs financiers afin d’augmenter la quantité de monnaie en circulation dans l’économie. Bien que cette technique de politique monétaire soit qualifiée de "non conventionnelle", elle n’est rien d’autre que l’accomplissement de ce que les banques centrales ont toujours fait : maîtriser de l’offre de monnaie dans l’économie.

Pourtant, dès leur mise en place, les critiques ont été nombreuses face à ces programmes. Les accusateurs pointent alors le risque inflationniste, l’inefficacité du pouvoir monétaire, l’apparition de bulles spéculatives ou la manipulation des taux d’intérêts pour s’opposer à cette politique. Pourtant, après 6 années passées sous perfusion de la FED et l’injection de 3 000 milliards de dollars dans l’économie, le bilan est bien positif.

 

Le risque inflationniste ?

Dès le début de la manœuvre entreprise par la Réserve Fédérale, la méfiance est à son comble. En créant de la monnaie, la FED chercherait à "fabriquer" de l’inflation pour dépouiller les épargnants. Pour ces critiques, l’action menée par la FED ne correspond en rien à une pratique orthodoxe de l’économie, il ne s’agirait que d’une pratique de faux monnayeur. Afin de justifier cette défiance, le risque inflationniste est alors brandi. C’est l’hyperinflation qui menacerait la nation américaine. Et pourtant, ce risque ne s’est jamais matérialisé, comme cela était d’ailleurs prévisible :

En effet, après l’écroulement de l’activité économique à la fin 2008, et en l’absence de réponse monétaire apportée par la FED, les Etats Unis auraient continué de plonger en territoire déflationniste, envoyant définitivement le pays sur les traces des années 30. Après 6 ans et 3000 milliards créés, ce risque ne s’est toujours pas matérialisé et les anticipations d’inflation à long terme sont toujours fermement ancrées en dessous des 2% pour les 10 prochaines années. Le fantasme ne s’est jamais produit.

L’inefficacité du pouvoir monétaire ?

La Banque centrale ne peut rien faire pour l’économie réelle. Ce préjugé tenace peut aujourd’hui être vérifié en comparant simplement les résultats obtenus par la FED à ceux obtenus par la Banque centrale européenne. Car cette dernière est restée totalement muette face à la dépression qui sévissait en zone euro. Reste à constater les écarts de croissance et de taux de chômage entre les deux zones économiques afin de se faire une idée de l’efficacité des plans de soutien monétaire dans une économie :

Croissance à prix courants. Indice base 100 au premier trimestre2008

Après 6 années, l’économie américaine a progressé de plus de 10% supplémentaire par rapport à la zone euro, en prix courants. Une telle différence n’est pas sans incidence sur le taux de chômage des deux zones : 

A 5.9% de chômage aujourd’hui contre 11.5% en zone euro, alors que les taux étaient tous deux à 10% à la fin 2009, le match n’a pas lieu d’être. Au contraire de l’Europe, les Etats Unis ont créé 10 millions d’emplois au cours des 4 dernières années :

En termes d’efficacité, la FED aurait sans doute pu mieux faire, mais c’est l’inaction de la BCE qui paraît stupéfiante face aux résultats obtenus par sa consœur américaine.

La FED manipule les taux d’intérêts ?

Lorsque la Réserve fédérale avait annoncé son intention de procéder à l’achat de titres de la dette américaine, de nombreux commentateurs ont indiqué que ces rachats massifs auront pour effet de "faire baisser" les taux. (plus un titre de dette est sous pression acheteuse, plus son prix augmente et plus, mécaniquement, son taux d’intérêt baisse). Pourtant, et comme cela est visible dans le graphique ci-dessous, c’est l’exact inverse qui s’est produit :

La raison est que la pression acheteuse de la FED n’a pas suffi à influencer le marché. Car les taux d’intérêts à long terme sont surtout un moyen d’anticipation de l’inflation et de la croissance. Ainsi, dès lors que la FED achetait des titres, le marché pouvait anticiper une croissance et une inflation en hausse, ce qui venait contrer l’effet de baisse des taux. Il est à noter qu’à chaque fin annoncée d’un programme, le marché marquait sa crispation en renvoyant les taux aux tapis. Ce qui, à chaque fois, a été le moteur pour la mise en place d’un nouveau programme. Encore une fois, les prédictions se sont révélées fausses.

Il faut acheter de l’or pour se protéger ?

Dès les premiers instants d’existence des plans d’assouplissement quantitatifs, les recommandations à l’achat d’or se sont multipliées. Il fallait se protéger contre le risque inflationniste et donc acheter de l’or. Et pourtant, c’est au moment où la FED a annoncé la mise en place de son plan le plus efficace, le QE3, en septembre 2012, que le marché de l’or s’est écroulé, passant de 1900 dollars l’once à un peu plus de 1200 dollars à ce jour, soit une baisse de plus de 30%. 

Ici encore, et sous l’action de la FED, les investisseurs ont tout simplement choisi de délaisser l’or pour se positionner dans l’économie, et donc de revenir à des titres d’entreprises qui produisent des revenus. C’est la confiance dans l’avenir qui a provoqué la chute du métal jaune.

Les Bulles

Depuis la mise en place du premier plan d’assouplissement quantitatif, le marché action américain, représenté ici par le SP500, a été multiplié par trois. Pourtant, en mettant cette hausse en perspective, c’est-à-dire en prenant le plus haut du marché à la fin 2007, la progression n’est "que" de 27%. En 7 ans. Soit l’équivalent d’une hausse annuelle de 3.5%, et qui n’a rien de très impressionnante. 

Mais le principal argument à souligner ici est qu’une banque centrale ne peut être tenue pour responsable concernant les éventuelles "bulles" qui viendraient à se former dans l’économie, aussi longtemps que l’inflation est sous contrôle. En effet, la Banque centrale ne dispose pas du pouvoir de cibler tel ou tel secteur économique, elle ne peut agir que pour l’ensemble. Ce qui signifie que si la FED intervient pour contrer un secteur en situation de surchauffe, son action aura pour effet de frapper l’ensemble des autres secteurs. Tout le monde prend une claque pour le dérèglement d’un seul. Voilà pourquoi les situations de bulles relèvent de la responsabilité du législateur et non de la banque centrale. Car la politique monétaire frappe l’ensemble, à la hausse ou à la baisse, sans discernement.

Conclusion

Les plans d’assouplissement quantitatifs mis en place par Ben Bernanke et poursuivis par Janet Yellen ont bien permis aux Etats Unis de sortir de la crise. Et ce, sans trop de contestation aujourd’hui. Et pourtant, ce système n’était sans doute pas le plus efficace. Mais il convient de saluer une FED qui a su innover au cœur de la crise. Il peut être jugé qu’elle ait agi trop peu, trop tard. Mais au contraire de la BCE, la FED a su jouer son rôle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 01/11/2014 - 11:39
Mise à jour du 1er novembre
tant il serait nécessaire de se relire avant de poster. Mais Mr Goetzmann, la politique du QE comporte des risques, même si par ailleurs on peut y trouver des côtés positifs et nécessaires pour assainir une économie de ses produits financiers dérivés. Ces politiques (QE ou dévaluation) provoquent par leurs (possibles) conséquences le rejet du système financier sans lequel il n'y a pas d'économie possible (cf le discours du Bourget). On finit par confondre Libéralisme et Capitalisme, QE et Cavalerie (voir post plus haut). "L'argent facile" (expression reprise plus haut également) s'intègre parfaitement dans tous les discours démagogiques, et il serait de votre rôle de mettre en garde vos lecteurs. C'est d'ailleurs très frappant de constater qui parmi les commentateurs du site avalise votre discours et qui ne le fait pas.
Ganesha
- 31/10/2014 - 11:06
Cavalerie, Canigou
SI ce que mr Goetzmann nous annonce est vrai, cette nouvelle est vraiment ''Kolossale'' ! Le moment où l'on met fin à une opération de ''cavalerie'' est extrêmement délicat : c'est pour cela que l'associé de DSK vient de se suicider ! La Finance Mondialisée est devenue totalement ''accroc à l'argent facile'' : voila une étincelle parfaite pour l'explosion finale tant attendue ! Pour ceux qui ont peur ou haïssent Marine de façon hystérique, rappelons que Adolph Hitler est arrivé au pouvoir en 1932, trois ans seulement après le ''jeudi noir de Wall street'' ! Je voulais simplement mettre en garde ceux qui comptent sur l'infect Sarko pour prendre la défense des petites gens. Notre ancien président n'est qu'un minable clébard, qui en présence des riches, frétille de sa petite queue, comme s'il se trouvait devant une boite de Canigou !
2bout
- 31/10/2014 - 08:57
Ganesha,
le minimum vieillesse "certainement" maintenu avec la venue au pouvoir de Marine le Pen ? Ouf ! Et à partir de quel âge le minimum vieillesse ?