En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© boeuf-wagyu.com
Depuis juin, les Japonais peuvent exporter leur bœuf wagyu en Europe.
A tester

Le boeuf japonais wagyu importé en Europe depuis juin : tout savoir sur cette viande qui va commencer à faire son arrivée sur les étals français

Publié le 07 août 2014
Depuis juin, les Japonais ont le droit d'exporter leur bœuf Wagyu en Europe. Et ils comptent bien imposer cette viande si particulière sur les tables européennes, malgré son prix exorbitant.
Olivier Metzger : Boucher à Boulogne-Billancourt et grossiste à Rungis, il est le premier boucher à avoir commercialisé cette viande en France à partir de 2004.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Metzger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Metzger : Boucher à Boulogne-Billancourt et grossiste à Rungis, il est le premier boucher à avoir commercialisé cette viande en France à partir de 2004.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis juin, les Japonais ont le droit d'exporter leur bœuf Wagyu en Europe. Et ils comptent bien imposer cette viande si particulière sur les tables européennes, malgré son prix exorbitant.

Atlantico : Depuis juin, les Japonais peuvent exporter leur bœuf wagyu en Europe. Que sait-on sur cette viande au niveau culinaire et sur la méthode particulière employée pour élever ces animaux ? 

Olivier Metzger : C'est une race utilisée au Japon depuis 400 ans. "Wa" veut dire Japon et "gyu" veut dire bœuf en japonais.  C'est une viande très grasse et très persillée, elle fond à partir de 25 degrés ce qui n'est pas le cas des autres viandes que l'on mange en France. Selon les régions d'élevage vous avez de la viande de Kobé et vous avez aussi différentes spécificités en fonction des régions, de Kagoshima, de Gunma… Pour avoir un persillage aussi abondant dans la viande il faut nourrir les bœufs avec une certaine alimentation pour qu'il prenne du gras, de la paille de riz et du maïs. L'animal est élevé pendant les 6 ou 7 premiers mois au lait, ensuite à l'herbe, puis un élevage de 700 à 800 jours de nutrition à base de riz ou de maïs.

Chaque région a sa spécificité en termes de savoir-faire. Certains bœufs reçoivent un massage de dos au saké pour éviter que le gras ne se concentre pas sur une zone, on masse le dos pour que le gras soit réparti sur tout l'animal. La levure de bière est souvent donnée aux animaux pour exciter leur appétit. Enfin, l'information selon laquelle les bœufs élevés à cette méthode écoutent de la musique classique n'est pas fausse mais tout dépend des régions qui ont chacune leurs spécificités. Les bœufs sont souvent élevés avec un savoir-faire archaïque, ce n'est pas de l'élevage intensif, ce sont petites productions de la ferme avec du riz local… Le Japon est fier d'exporter leurs animaux.

Le bœuf wagyu est-il beaucoup consommé au Japon ? Et dans le reste du monde ? Pourquoi d'autres pays du monde entier, comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili, l'Argentine ou l'Uruguay se sont mis depuis des années à élever le bœuf wagyu à la technique japonaise ?

Il est beaucoup consommé à Hong-Kong, à Singapour, aux Etats-Unis et aussi un peu à Dubaï aux Emirats arabes unis. Au Japon on le consomme énormément, mais le pays importe également à partir de la Nouvelle Zélande car ils n'en ont pas assez, et il est moins cher. Tous les pays situés dans l'hémisphère sud connaissent très peu de différences météorologiques et ont des grandes étendues pour élever des animaux ce qui explique pourquoi ces pays s'y sont mis. Par ailleurs cette technique permet d'avoir une viande tendre, juteuse et savoureuse en bouche, ces pays ont donc compris l'intérêt d'en élever de cette façon.

Comment expliquer que cette viande n'ait jusqu'à présent pas trouvé beaucoup de succès en France ? Pourquoi êtes-vous pour le moment le seul boucher à commercialiser cette viande venant du Japon, tandis que quelques restaurants français la proposent sur leurs cartes depuis des années, ne venant donc pas du Japon ?

J'ai commencé en 2004 en faisant venir la viande de l'Australie et de Nouvelle-Zélande. On a eu des problèmes avec sa régularité. On peut l'expliquer du fait de son prix, 300 euros le kilo dans le détail pour le consommateur final, c'est difficilement accessible. Pas mal de restaurants le proposent sur leur carte, comme le Park Hyatt à Paris qui s'est fait une réputation en le proposant. Le plus souvent, les restaurants proposent du boeuf wagyu qui provient essentiellement d'Australie et d'Espagne.

Peut-on imaginer que cette viande séduise à l'avenir les Français malgré son prix très élevé et le fait qu'elle ne soit pas adaptée à notre cuisine plus traditionnelle ?

C'est une viande à part, avec un savoir-faire particulier. Cette viande de grande qualité correspond à des normes de recettes et des cuisines différentes que la cuisine française. Les gens ont envie d'y goûter une fois mais aujourd'hui c'est plus un mythe qu'un produit. Je pense que c'est un produit de fête, et les gens pourraient se faire plaisir en le cuisinant. Ce n'est toutefois pas un produit qu'il faut cuisiner pareil que les autres viandes, c'est particulier.

Certains bouchers sont sceptiques sur le mode et les conditions d'élevage de ces animaux. Peut-on vraiment être sûr de la qualité de cette viande ?

Ce qui est sûr c'est que les normes fixées sont validées au niveau de l'UE. Les Japonais n'ont pas envie de vendre n'importe quoi et on n'est pas sur un produit basique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Viande, boeuf, Japon, restaurants
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires