En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 8 heures 14 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 10 heures 15 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 47 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 13 heures 11 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 44 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 16 heures 33 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 18 heures 17 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 8 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 53 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 11 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 12 heures 35 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 15 heures 33 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 53 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 17 heures 16 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 18 heures 21 min
© Reuters
Sao Paulo.
© Reuters
Sao Paulo.
A l'Est, tout de nouveau

Bye Bye São Paulo ou Mexico, en 2030, toutes les mégalopoles seront en Asie ou en Afrique

Publié le 16 juillet 2014
L'Europe et l'Amérique du Sud arrivent au bout d'un phénomène que l'Asie et l'Afrique commencent à peine à expérimenter : l'urbanisation. Une dynamique qui promet de changer la réalité des pays concernés.
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Europe et l'Amérique du Sud arrivent au bout d'un phénomène que l'Asie et l'Afrique commencent à peine à expérimenter : l'urbanisation. Une dynamique qui promet de changer la réalité des pays concernés.

Atlantico : Selon le rapport de l'ONU publié le 10 juillet dernier, en 2030, la plupart des mégalopoles du monde se situeront principalement en Afrique et en Asie. Comment expliquer cette tendance ? Qu'est-ce que cela traduit ?

Laurent Chalard : Deux principaux facteurs explicatifs expliquent cette évolution attendue. La première est la différence de taux d’urbanisation dans le monde. Dans les régions du monde déjà très largement urbanisées, en général les pays développés, les taux d’urbanisation sont très élevés (supérieurs à 75 %), l’exode rural est terminé et donc la croissance ne peut-être que modérée. Par contre, dans les pays à faible taux d’urbanisation (c’est-à-dire inférieur à 50 %), principalement en Afrique subsaharienne et en Asie, le potentiel de croissance urbaine est considérable. Le deuxième facteur explicatif est le différentiel de croissance démographique attendu dans le monde d’ici 2030. Or, l’Asie et l’Afrique sont les continents qui vont concentrer cette dernière dans le futur.

Toujours selon ce rapport, les trois principaux pays à connaître un taux d'urbanisation important dans les quinze prochaines années seront le Nigéria, la Chine et l'Inde. Pourquoi ces trois pays particulièrement ?

C’est le produit de leur taille démographique, très importante, en l’occurrence les deux pays milliardaires de la planète (Chine et Inde) et le pays le plus peuplé d’Afrique (Nigeria), combinée à un taux d’urbanisation relativement modéré (inférieur à 50 %), qui fait que les taux de croissance attendus seront considérables, d’autant plus que le développement économique le sera, puisqu’il existe une certaine corrélation entre les deux. La phase d’urbanisation est maximum pendant la période de croissance économique la plus importante.

Quels défis attendent les pays d'Afrique et d'Asie du fait de l'accroissement du taux d'urbanisation ? Quels seront les moyens à mettre en oeuvre pour réussir cette urbanisation ?

Les défis concernent essentiellement les problèmes de gestion de la croissance urbaine. Etant donné l’ampleur de la croissance attendue, les pays concernés vont devoir construire massivement des logements et des infrastructures (transports, approvisionnement en eau, assainissement, électricité…). Il va donc s’engager une course entre la croissance de la ville et la croissance de la population, dans l’optique d’éviter la prolifération des bidonvilles. Lorsque la croissance économique est très forte, comme en Chine, les autorités arrivent en règle générale à répondre à la demande, par contre, dans des pays au développement plus lent (Inde, Nigéria), ce n’est actuellement pas le cas.

Pourquoi d'autres pays en voie de développement, à l'instar des pays sud-américains, ne connaîtront pas un tel développement de mégalopoles ?

Certains pays en voie de développement, plus particulièrement en Amérique Latine, ont déjà des taux d’urbanisation très proches de ceux constatés dans les pays développés, la croissance des mégalopoles (Mexico ou Sao Paulo) relevant plus du passé (années 19870-80) que du futur. En effet, l’exode rural s’est tari, Mexico connaissant même un déficit migratoire avec le reste du pays. Ce sont aussi des pays où la décélération démographique a été plus vive, du fait d’un effondrement de la fécondité au cours des vingt dernières années.

Quel sera le pourcentage de personnes vivant en zone rurale ? Pourra-t-on parler de "no man's land" ? Doit-on craindre des répercussions sur l'approvisionnement agricole mondial ?

Il est difficile de donner un pourcentage définitif de personnes vivant en zone rurale, cependant il devrait continuer de diminuer, passant sous la barre des 40 %, alors qu’il est encore de près de moitié aujourd’hui. La ruralité va devenir définitivement minoritaire sur la planète.

Non, nous ne pourrons pas parler de no man’s land dans les zones rurales des pays pauvres car, étant donné la croissance démographique attendue dans de nombreux pays, la population rurale continuera d’augmenter en volume, même si son pourcentage diminuera sensiblement.

Non, dans le sens que la baisse du nombre de ruraux n’est pas corrélée à la baisse de la production agricole. Tout au contraire, qui dit moins de main d’œuvre dit amélioration des rendements, comme le montre le cas des pays développés. Le problème concerne plutôt l’approvisionnement alimentaire des grandes mégalopoles en cas de conflits armés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires