En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

05.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 3 heures 31 min
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 4 heures 43 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 9 heures 29 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 10 heures 49 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 12 heures 31 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 12 heures 32 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 12 heures 32 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 3 heures 58 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 5 heures 28 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 6 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 11 heures 44 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 11 heures 34 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 12 heures 32 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 12 heures 32 min
© Reuters
Un passager enlève sa ceinture lors du passage de la sécurité à l'aéroport de Francfort.
© Reuters
Un passager enlève sa ceinture lors du passage de la sécurité à l'aéroport de Francfort.
Sécurité illusoire

Sécurité : pourquoi nos aéroports restent des passoires

Publié le 05 juillet 2014
Le poète escaladeur Hervé Couasnon a réussi à prendre l'avion sans billet depuis Charles de Gaulle pour Rome. Au même moment les Etats-Unis ont annoncé un renforcement de leurs mesures de sécurité dans les aéroports européens : pourquoi les aéroports demeurent toujours des vrais passoires malgré les contrôles.
Christophe Naudin est criminologue, docteur de la Sorbonne, chercheur enseignant pour l’Université Paris II Panthéon-Assas. Spécialisé dans la lutte contre la criminalité identitaire et le terrorisme aérien, il est également formateur pour la police...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Naudin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Naudin est criminologue, docteur de la Sorbonne, chercheur enseignant pour l’Université Paris II Panthéon-Assas. Spécialisé dans la lutte contre la criminalité identitaire et le terrorisme aérien, il est également formateur pour la police...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le poète escaladeur Hervé Couasnon a réussi à prendre l'avion sans billet depuis Charles de Gaulle pour Rome. Au même moment les Etats-Unis ont annoncé un renforcement de leurs mesures de sécurité dans les aéroports européens : pourquoi les aéroports demeurent toujours des vrais passoires malgré les contrôles.

Atlantico : Alors même qu'un renforcement de la sûreté dans les aéroports européens était annoncé, Hervé Couasnon, appelé le "poète escaladeur", est parvenu à embarquer sans billet dans un avion à Paris, pour montrer selon lui les failles de protection des aéroports. Comment expliquer qu'il ait pu échapper aux contrôles ? Quelles sont les failles de sûreté ?

Christophe Naudin : Monsieur Couasnon n’a pas réellement réussi à tromper les dispositifs de sûreté de l’aéroport Charles de Gaulle, puisqu’il a été interpellé par la Police aux Frontières à bord d’un appareil en partance. Sa démonstration aurait été réussie s’il était arrivé à Rome, destination finale du vol dans lequel il s’était imposé. Il y serait peut être parvenu si l’avion n’avait pas été complet… Y’a-t-il eu une faille dans le contrôle des passagers par la compagnie aérienne, avant l’embarquement : probablement, mais je ne peux l’affirmer.

Monsieur Couasnon a fait son expérience sur un vol intra Schengen, non concerné par le renforcement des mesures de sûreté pour les vols vers l’Amérique du Nord. Les failles de sûreté sont multiples dans le dispositif de protection aéroportuaire : les deux principales sont un personnel de sûreté inadapté à la mission de sûreté défense qu’il effectue, et une posture de communication institutionnelle basée sur l’invulnérabilité (ce qui est dangereux et faux).

Il n'est pas le seul à avoir tenté de déjouer les contrôles des aéroports : en 2012, des journalistes de Canal +, entre autres, étaient montés dans un avion avec des armes en soute et en cabine. La sûreté aéroportuaire s'est-elle dégradée ces dernières années ?

D’une façon générale, la sûreté aéroportuaire s’est plutôt améliorée depuis 2006. De nombreux efforts ont été déployés de la part des services techniques de la DGAC et de leur tutelle, les sociétés privées qui emploient les agents de sûreté ont fait preuve de réels efforts. Les technologies de détection sont plutôt excellentes, mais elles sont mal maîtrisées par les opérateurs et pire encore par leurs donneurs d’ordre. Il est exact que de nombreuses évaluations plus ou moins spectaculaires sont réalisées par des journalistes et même par des passagers lambda. Souvent ces expériences sauvages fonctionnent et donnent une idée de la réalité des principes de protection du transport aérien. Il faut voir dans ces expériences l’incapacité et l’obstination de notre administration à éviter de communiquer sur les résultats de la majorité des "tests opérationnels" mis en œuvre régulièrement par les services de l’Etat. Pourquoi ? Parce que les résultats sont catastrophiques. Tout le monde le sait, mais personne n’ose l’avouer publiquement.

Le personnel des aéroports est-il bien formé et en nombre suffisant ? Quels sont les outils technologiques à leur disposition ?

Lorsque l’on évoque la défense nationale, la question de son efficacité à défendre le pays et la nation est-elle liée à une problématique sociale ? Non, évidemment. De la même façon, il ne faut pas considérer la sûreté aéroportuaire d’un point de vue social. A ce jour, une forte majorité du personnel de sûreté est recruté par le biais de la reconversion professionnelle et de pôle emploi, et c’est ce qui ne convient pas (sauf rares exceptions individuelles). L’idée que nous avons en France des métiers de la sûreté est erronée, car on imagine trop souvent qu’il s’agit de tâches simples ne nécessitant pas de qualifications. C’est tout le contraire ! Une évolution favorable est en train de se produire, mais elle est trop lente et prendra plusieurs décennies.

Les outils technologiques à disposition des opérateurs en sûreté sont :

1 -  des appareils d’imagerie radioscopique de sûreté, qui sont tout à fait comparables aux appareils médicaux de radiologie. Ce sont d’ailleurs les mêmes sociétés qui les fabriquent. Le principe de fonctionnement : la détection de la matière en fonction de l’identification des atomes qui la compose. Cela parait simple, cela ne l’est pas ! Une aptitude visuelle ophtalmologique est indispensable puisque la détection des menaces se fait sur une base colorimétrique. Or, le daltonisme des opérateurs n’est jamais contrôlé à l’embauche (ni après) alors qu’un homme sur 10 est atteint de cette pathologie. Ces appareils de radioscopie de sûreté sont très perfectionnés, mais utilisés à 20% de leur capacité du fait d’une formation lacunaire trop courte. Il existe des appareils de toutes tailles – du sac à main au camion - , certains fonctionnent de façon conventionnelle, d’autres ont des moyens de détection automatiques.

2 – Des tomographes, qui sont la réplique exacte des scanners médicaux que l’on trouve dans les hôpitaux, et qui sont capables de détecter dans le détail la nature de la matière inspectée à l’intérieur d’un contenant. Temps de formation minimal souhaité pour des opérateurs aguerris en radioscopie : 120 heures ; dans la réalité les sociétés ne veulent pas dépasser les 24 heures.

3 – Des détecteurs de traces qui fonctionnent par chromatographie à grande vitesse en phase gazeuse (HSGC) ou par spectrométrie différentielle. Là encore, c’est très technique et cela demande quelques connaissances de bases en physique et en chimie.

4 – Des portiques de détection des masses métalliques, des appareils très capricieux et peu efficaces, généralement mal utilisés. Il existe bien des portiques à ondes millimétriques qui permettent de détecter sans difficultés toutes les matières extracorporelles transportées (armes ou explosifs par exemple), mais la France est le seul pays à avoir choisi de ne pas les utiliser pour des raisons très discutables, alors qu’il y en a 8000 en fonction dans le monde.

Quel coût représente cette sureté ? Et combien faudrait-il pour l'améliorer ?

En France, le coût de la sûreté est environ de 800 millions d’euros annuel, dont une petite partie correspond aux prestations humaines. L’amélioration des mesures n’est pas une question de budget, mais de gestion. Il faudrait impérativement changer le mode de recrutement, pour réaliser des prestations de sûreté de meilleure qualité, discriminatoires, aléatoires, avec un personnel moins important, plus qualifié et mieux formé. Les résultats seraient meilleurs avec une masse salariale constante et moins de personnel.

Au plan social, il est évident qu’il faut contraindre les gestionnaires d’aéroports à améliorer les conditions de travails des agents de sûreté, qui sont anormales.

Au plan technique, l’implémentation générale des portiques à ondes millimétriques sur tout le territoire national et la généralisation des contrôles passagers à la frontière et en sûreté par la biométrie multimodale constituerait un progrès exponentiel n’entrainant pas nécessairement de surcharge financière.

Au plan national : simplification des mesures par l’introduction de l’aléatoire (plus efficace que le contrôle systématique qui est routinier et médiocre) et mise en place d’un uniforme national sur tous les aéroports français.

Face à de  "nouvelles menaces" terroristes signalées par les États-Unis, Paris a suivi Londres et Bruxelles et renforce les contrôles. Comment se met en place concrètement le renforcement de la protection des aéroports dans cette situation ? A ma connaissance, il n’y a aucune nouvelle menace signalée par les Etats-Unis ni aucun autre pays. L’appel à la vigilance des Etats-Unis est dû à la fête nationale du 4 juillet et à l’anniversaire des attentats de Boston. Par diplomatie, certains pays ont cru bon répondre favorablement à la sollicitation des Etats-Unis, sans pour autant mettre en place des mesures visibles particulières. Il n’y a aucun renfort spécifique de la sûreté dans les aéroports français ni ailleurs. Il y a sans doute un rappel et une application plus précise des consignes et des process de contrôle des passagers du fret et des bagages.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

05.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 06/07/2014 - 00:10
Ce que j'ai retenu est que la voie est libre intra Schengen !
Puisque c'est la raison invoquée pour la presque réussite de H. Couasnon sur un Paris-Rome !
C'est vraiment pas rassurant de prendre l' avion en Europe avec tous les européens entrainés à l'extérieur !