En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 43 min 49 sec
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 1 heure 52 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 5 heures 23 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 6 heures 2 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 7 heures 12 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 7 heures 32 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 7 heures 57 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 8 heures 16 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 1 heure 32 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 2 heures 31 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 3 heures 11 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 5 heures 35 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 6 heures 49 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 7 heures 51 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 8 heures 7 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 8 heures 28 min
Libérée, délivrée

La Reine des neiges, impératrice du monde : le dessin animé qui parlait à tous

Publié le 03 juillet 2014
L'air "libérée, délivrée", extrait du dernier Disney "La Reine de neiges" est devenu un classique des cours de récré. Les petits mais aussi les plus grands ont été séduits par le film. Un fait que la sociologie explique bien.
Raphael Roth
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raphaël Roth est maitre de conférence de l'université d'avignon, spécialiste des arts ludiques et sociologue du cinéma, il a écrit une thése sur la musique chez Disney. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'air "libérée, délivrée", extrait du dernier Disney "La Reine de neiges" est devenu un classique des cours de récré. Les petits mais aussi les plus grands ont été séduits par le film. Un fait que la sociologie explique bien.

Atlantico: Comment expliquer le succès du film d'animation la reine des neiges ? Beaucoup  de fans évoquent l'identification au personnage et son décalage par rapport aux personnages de Disney, est-ce les raisons principales de ce succès ? D'autres raisons peuvent-elles être avancées ? 

Raphael Roth: Trois points peuvent expliquer le succès de ce film d'animation. d'abord le fait que l'on retrouve les codes Disney. Il y a une princesse, un prince qui n'est pas forcément charmant comme Gaston dans la Belle et la Bête. On a là un univers rassurant, qui fait partie de la tradition dans l'histoire qu'il raconte. Un deuxième point peut l'expliquer : la modernité du film d'animation. Dans l'histoire racontée, la jeune fille est belle mais présentée avec un pouvoir qui l'handicape qu'elle doit cacher. Or elle en fait une qualité, un atout qui va lui permettre de construire un château, en se maîtrisant.
 
La princesse est le modèle de la maîtrise de soi, on passe de ce qu'on considère comme un handicap au super-pouvoir. On transpose ce modèle dans notre société en se disant que le super-héros peut être partout. Enfin, ce film d'animation rassemble les différents publics, enfants, parents, ados, grands-parents, tous connaissent l'univers Disney. La musique a là un rôle important, sur YouTube, les musiques du film comptent des millions de vues à force de clics de personne de tout âge. 
 

Selon les fans le film brise les codes et les stéréotypes des princesses et ds personnages Disney, pouvez-vous expliquer par quels processus et quel effet cela a t-il sur le public ? 

Les codes sont stabilisés mais la princesse est moderne. Chaque princesse Disney correspond à son époque, c'est aussi le cas pour celle-ci. Blanche-Neige, la Belle au bois dormant étaient aussi des princesses de leurs époques. Moderne oui, mais toujours dans la ligne traditionnelle de Disney.  Ça permet d'avoir une entrée sur notre société, de l'imaginer meilleure grâce à ce film d'animation, d'imaginer que malgré nos défauts, nous pouvons tous être des super-héros. 
 

On constate que ce film réunit tous les publics : parents, enfants, ados... Comment l'expliquer ?  Quelle image de la vie présente t-il auprès du jeune public ? Y a t-il des pays où le film est moins bien reçu ? Si oui, pourquoi ? 

Disney veut vraiment rassembler.  Emmanuel Ethis explique très bien ce phénomène dans l'ouvrage qu'il a écrit sur la sociologie du cinéma et des ses publics lorsqu'il décrit le fait que nous avons tous un souvenir, une anecdote autour de Disney, qui dépasse le cadre des films, pour intervenir dans tous les éléments qui constituent l’univers Disney, depuis les peluches que l’on nous offre bien avant l’âge que l’on soit en mesure de pouvoir tenir assis devant un film jusqu’aux parcs à thème. Les chansons du film d'animation sont en tête des box-offices dans différents pays, il y a un phénomène d'internationalisation qui fait partie des codes de Disney. On fait appel aux valeurs universelles : l'amour, l'épanouissement, les pouvoirs, la magie...
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires