En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

05.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

06.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

07.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 3 heures 6 min
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 4 heures 28 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 5 heures 6 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 6 heures 8 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 9 heures 32 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 10 heures 3 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 10 heures 46 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 11 heures 27 min
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 3 heures 39 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 4 heures 46 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 5 heures 25 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 8 heures 59 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 9 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 9 heures 34 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 9 heures 52 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 10 heures 30 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 11 heures 4 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 11 heures 48 min
Libérée, délivrée

La Reine des neiges, impératrice du monde : le dessin animé qui parlait à tous

Publié le 03 juillet 2014
L'air "libérée, délivrée", extrait du dernier Disney "La Reine de neiges" est devenu un classique des cours de récré. Les petits mais aussi les plus grands ont été séduits par le film. Un fait que la sociologie explique bien.
Raphael Roth
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raphaël Roth est maitre de conférence de l'université d'avignon, spécialiste des arts ludiques et sociologue du cinéma, il a écrit une thése sur la musique chez Disney. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'air "libérée, délivrée", extrait du dernier Disney "La Reine de neiges" est devenu un classique des cours de récré. Les petits mais aussi les plus grands ont été séduits par le film. Un fait que la sociologie explique bien.

Atlantico: Comment expliquer le succès du film d'animation la reine des neiges ? Beaucoup  de fans évoquent l'identification au personnage et son décalage par rapport aux personnages de Disney, est-ce les raisons principales de ce succès ? D'autres raisons peuvent-elles être avancées ? 

Raphael Roth: Trois points peuvent expliquer le succès de ce film d'animation. d'abord le fait que l'on retrouve les codes Disney. Il y a une princesse, un prince qui n'est pas forcément charmant comme Gaston dans la Belle et la Bête. On a là un univers rassurant, qui fait partie de la tradition dans l'histoire qu'il raconte. Un deuxième point peut l'expliquer : la modernité du film d'animation. Dans l'histoire racontée, la jeune fille est belle mais présentée avec un pouvoir qui l'handicape qu'elle doit cacher. Or elle en fait une qualité, un atout qui va lui permettre de construire un château, en se maîtrisant.
 
La princesse est le modèle de la maîtrise de soi, on passe de ce qu'on considère comme un handicap au super-pouvoir. On transpose ce modèle dans notre société en se disant que le super-héros peut être partout. Enfin, ce film d'animation rassemble les différents publics, enfants, parents, ados, grands-parents, tous connaissent l'univers Disney. La musique a là un rôle important, sur YouTube, les musiques du film comptent des millions de vues à force de clics de personne de tout âge. 
 

Selon les fans le film brise les codes et les stéréotypes des princesses et ds personnages Disney, pouvez-vous expliquer par quels processus et quel effet cela a t-il sur le public ? 

Les codes sont stabilisés mais la princesse est moderne. Chaque princesse Disney correspond à son époque, c'est aussi le cas pour celle-ci. Blanche-Neige, la Belle au bois dormant étaient aussi des princesses de leurs époques. Moderne oui, mais toujours dans la ligne traditionnelle de Disney.  Ça permet d'avoir une entrée sur notre société, de l'imaginer meilleure grâce à ce film d'animation, d'imaginer que malgré nos défauts, nous pouvons tous être des super-héros. 
 

On constate que ce film réunit tous les publics : parents, enfants, ados... Comment l'expliquer ?  Quelle image de la vie présente t-il auprès du jeune public ? Y a t-il des pays où le film est moins bien reçu ? Si oui, pourquoi ? 

Disney veut vraiment rassembler.  Emmanuel Ethis explique très bien ce phénomène dans l'ouvrage qu'il a écrit sur la sociologie du cinéma et des ses publics lorsqu'il décrit le fait que nous avons tous un souvenir, une anecdote autour de Disney, qui dépasse le cadre des films, pour intervenir dans tous les éléments qui constituent l’univers Disney, depuis les peluches que l’on nous offre bien avant l’âge que l’on soit en mesure de pouvoir tenir assis devant un film jusqu’aux parcs à thème. Les chansons du film d'animation sont en tête des box-offices dans différents pays, il y a un phénomène d'internationalisation qui fait partie des codes de Disney. On fait appel aux valeurs universelles : l'amour, l'épanouissement, les pouvoirs, la magie...
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires