En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 12 heures 34 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 13 heures 30 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 14 heures 51 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 17 heures 57 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 19 heures 20 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 20 heures 23 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 21 heures 10 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 21 heures 47 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 13 heures 5 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 14 heures 33 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 15 heures 23 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 16 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 17 heures 49 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 18 heures 55 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 20 heures 34 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 21 heures 34 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 21 heures 53 min
 On compte beaucoup plus de grands-parents qui arrivent à la retraite en bonne santé.
 On compte beaucoup plus de grands-parents qui arrivent à la retraite en bonne santé.
La famille aujourd'hui

Vous allez confier vos enfants à leurs grands-parents cet été : comment éviter que le rêve ne tourne au cauchemar pour tout le monde

Publié le 30 juin 2014
Nombreux sont les grands-parents qui à la soixantaine débordent d'activités et manquent parfois de temps pour leurs propres petits-enfants. Il faut dire que les générations n'évoluent pas toujours aux mêmes rythmes.
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nombreux sont les grands-parents qui à la soixantaine débordent d'activités et manquent parfois de temps pour leurs propres petits-enfants. Il faut dire que les générations n'évoluent pas toujours aux mêmes rythmes.

Atlantico : Entre désirs de loisirs personnels pour les seniors et l'évolution des comportements des plus jeunes, peut-on dire que le fait de laisser ses enfants chez les grands-parents soit toujours aussi simple que par le passé ? 

Gérard Neyrand : C’est à la fois plus simple et moins simple. On compte beaucoup plus de grands-parents qui arrivent à la retraite en bonne santé, qui sont en mesure physiquement et intellectuellement de recevoir leurs petits enfants chez eux d’une façon satisfaisante pour les deux "parties". De ce point de vue l’amélioration est évidente.

Le revers de la médaille, c’est que ces grands-parents en bonne santé arrivent à la retraite avec des désirs plus grands, des envies d’épanouissement, et font l’objet de beaucoup plus de sollicitations que leurs propres grands-parents en leur temps. On observe une tension entre la grand-parentalité, qui reste un plaisir et un investissement important pour la plupart des grands-parents, et le fait qu’aujourd’hui à soixante ans passés on est encore en forme, avec notamment des envies de voyages. Les senios voyagent beaucoup, on le sait, et cela peut entrer en concurrence directe avec le plaisir de recevoir ses petits-enfants chez soi.

Les relations entre grands-parents et petits-enfants ont-elles changé ?

Autour des années 1970 le mode de régulation entre les générations est devenu plus souple. La famille est devenue démocratique, c’est-à-dire qu’elle a mis en avant les valeurs de liberté, d’égalité et de la consommation. L’autorité est plus "dialoguante" et communicatrice. Donc depuis cette époque les relations entre générations sont sans doute plus faciles. L’idée de conflit intergénérationnel s’est effacée, mais en même temps les générations se sont autonomisées. Par conséquent les tensions sont moins liées à des conflits de valeurs qu’à des ambitions et des désirs propres à chacun. Les grands-parents n’ont donc rien contre le fait de garder leurs petits-enfants, tant qu’il n’est pas question de sacrifier leurs voyages et leurs activités habituelles.

Existe-t-il un "choc technologique" entre petits-enfants et grands-parents, qui entraînerait par là-même une différence de rapport au temps propre à générer des tensions ?

Les grands-parents peuvent proposer aux petits-enfants, et c’est l’un des avantages qu’ils présentent, un rapport au temps moins dans l’immédiateté. Mais c’est au cas par cas, car certains retraités se sont convertis sans problème aux nouvelles technologies, quand pour d’autres cela reste "du chinois". Cela renvoie à la réalité des situations familiales contemporaines, qui se sont diversifiées et complexifiées. Compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, les grands-parents n’y échappent pas.

Comment s'adapter à cette nouvelle donne pour éviter d'éventuelles tensions entre générations ?

Le principe de régulation est basé sur la communication, le dialogue. Il faut que chacun soit capable d’entendre dans les arguments échangés jusqu’où il peut pousser ses demandes, et ce qu’il peut attendre des autres. On évite les dimensions conflictuelles lorsque les enfants comprennent que leurs parents ne sont pas à leur service, et quand les grands-parents identifient les moments où cela aidera réellement leurs propres enfants de garder les petits-enfants.

La durée du séjour, si elle est trop prolongée, peut-elle finir par poser problème ?

 

Pour certains grands-parents le fait de garder leurs petits-enfants sur de longues périodes ne pose  aucun problème. En la matière les zones d’habitation sont déterminantes : à la campagne ce n’est pas pareil que dans les grandes villes, la notion du temps, tout particulièrement, n’est pas la même. Ceux qui vivent à la campagne sont souvent moins mobiles, et acceptent donc leurs petits-enfants plus longtemps, tandis que les retraités citadins sont connus pour être plus mobiles, ce qui contraint forcément les périodes d’accueil. Les logiques de fonctionnements familiaux ne sont pas les mêmes. Certains privilégieront les séjours courts, quitte à ce qu’il y en ait plusieurs.

Qu’est-ce que cela révèle en creux des évolutions de la famille moderne ? Le rapport intergénérationnel est-il devenu plus complexe qu'auparavant ?

Cela dénote un passage à un fonctionnement plus démocratique, basé sur le dialogue et la communication, et en même temps une plus grande autonomie de chaque individu, moins pris dans le collectif qu’avant, ce qui génère des tensions entre l’individu et le groupe. Ce n’est pas toujours facile, car c’est sur cette donnée communicationnelle que les couples et les familles entrent en crise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires