En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 3 heures 34 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 5 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 6 heures 58 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 7 heures 27 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 9 heures 26 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 12 heures 25 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 13 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 3 heures 21 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 4 heures 51 sec
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 6 heures 34 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 7 heures 16 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 7 heures 46 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 10 heures 34 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 11 heures 50 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 12 heures 51 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 13 heures 5 min
 On compte beaucoup plus de grands-parents qui arrivent à la retraite en bonne santé.
 On compte beaucoup plus de grands-parents qui arrivent à la retraite en bonne santé.
La famille aujourd'hui

Vous allez confier vos enfants à leurs grands-parents cet été : comment éviter que le rêve ne tourne au cauchemar pour tout le monde

Publié le 30 juin 2014
Nombreux sont les grands-parents qui à la soixantaine débordent d'activités et manquent parfois de temps pour leurs propres petits-enfants. Il faut dire que les générations n'évoluent pas toujours aux mêmes rythmes.
Gérard Neyrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nombreux sont les grands-parents qui à la soixantaine débordent d'activités et manquent parfois de temps pour leurs propres petits-enfants. Il faut dire que les générations n'évoluent pas toujours aux mêmes rythmes.

Atlantico : Entre désirs de loisirs personnels pour les seniors et l'évolution des comportements des plus jeunes, peut-on dire que le fait de laisser ses enfants chez les grands-parents soit toujours aussi simple que par le passé ? 

Gérard Neyrand : C’est à la fois plus simple et moins simple. On compte beaucoup plus de grands-parents qui arrivent à la retraite en bonne santé, qui sont en mesure physiquement et intellectuellement de recevoir leurs petits enfants chez eux d’une façon satisfaisante pour les deux "parties". De ce point de vue l’amélioration est évidente.

Le revers de la médaille, c’est que ces grands-parents en bonne santé arrivent à la retraite avec des désirs plus grands, des envies d’épanouissement, et font l’objet de beaucoup plus de sollicitations que leurs propres grands-parents en leur temps. On observe une tension entre la grand-parentalité, qui reste un plaisir et un investissement important pour la plupart des grands-parents, et le fait qu’aujourd’hui à soixante ans passés on est encore en forme, avec notamment des envies de voyages. Les senios voyagent beaucoup, on le sait, et cela peut entrer en concurrence directe avec le plaisir de recevoir ses petits-enfants chez soi.

Les relations entre grands-parents et petits-enfants ont-elles changé ?

Autour des années 1970 le mode de régulation entre les générations est devenu plus souple. La famille est devenue démocratique, c’est-à-dire qu’elle a mis en avant les valeurs de liberté, d’égalité et de la consommation. L’autorité est plus "dialoguante" et communicatrice. Donc depuis cette époque les relations entre générations sont sans doute plus faciles. L’idée de conflit intergénérationnel s’est effacée, mais en même temps les générations se sont autonomisées. Par conséquent les tensions sont moins liées à des conflits de valeurs qu’à des ambitions et des désirs propres à chacun. Les grands-parents n’ont donc rien contre le fait de garder leurs petits-enfants, tant qu’il n’est pas question de sacrifier leurs voyages et leurs activités habituelles.

Existe-t-il un "choc technologique" entre petits-enfants et grands-parents, qui entraînerait par là-même une différence de rapport au temps propre à générer des tensions ?

Les grands-parents peuvent proposer aux petits-enfants, et c’est l’un des avantages qu’ils présentent, un rapport au temps moins dans l’immédiateté. Mais c’est au cas par cas, car certains retraités se sont convertis sans problème aux nouvelles technologies, quand pour d’autres cela reste "du chinois". Cela renvoie à la réalité des situations familiales contemporaines, qui se sont diversifiées et complexifiées. Compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, les grands-parents n’y échappent pas.

Comment s'adapter à cette nouvelle donne pour éviter d'éventuelles tensions entre générations ?

Le principe de régulation est basé sur la communication, le dialogue. Il faut que chacun soit capable d’entendre dans les arguments échangés jusqu’où il peut pousser ses demandes, et ce qu’il peut attendre des autres. On évite les dimensions conflictuelles lorsque les enfants comprennent que leurs parents ne sont pas à leur service, et quand les grands-parents identifient les moments où cela aidera réellement leurs propres enfants de garder les petits-enfants.

La durée du séjour, si elle est trop prolongée, peut-elle finir par poser problème ?

 

Pour certains grands-parents le fait de garder leurs petits-enfants sur de longues périodes ne pose  aucun problème. En la matière les zones d’habitation sont déterminantes : à la campagne ce n’est pas pareil que dans les grandes villes, la notion du temps, tout particulièrement, n’est pas la même. Ceux qui vivent à la campagne sont souvent moins mobiles, et acceptent donc leurs petits-enfants plus longtemps, tandis que les retraités citadins sont connus pour être plus mobiles, ce qui contraint forcément les périodes d’accueil. Les logiques de fonctionnements familiaux ne sont pas les mêmes. Certains privilégieront les séjours courts, quitte à ce qu’il y en ait plusieurs.

Qu’est-ce que cela révèle en creux des évolutions de la famille moderne ? Le rapport intergénérationnel est-il devenu plus complexe qu'auparavant ?

Cela dénote un passage à un fonctionnement plus démocratique, basé sur le dialogue et la communication, et en même temps une plus grande autonomie de chaque individu, moins pris dans le collectif qu’avant, ce qui génère des tensions entre l’individu et le groupe. Ce n’est pas toujours facile, car c’est sur cette donnée communicationnelle que les couples et les familles entrent en crise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires