En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

06.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

07.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

ça vient d'être publié
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 37 min 4 sec
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 1 heure 5 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 1 heure 51 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 3 heures 43 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 4 heures 24 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 6 heures 46 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 51 min 54 sec
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 1 heure 23 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 3 heures 19 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 5 heures 36 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 6 heures 7 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 6 heures 41 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 15 heures 52 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Sondage exclusif Ifop-Atlantico

76% des Français estiment élevée la menace d’actes terroristes commis par des djihadistes isolés vivant sur notre territoire

Publié le 06 juin 2014
Selon un sondage exclusif Ifop-Atlantico, 73 % des Français estiment que la menace terroriste dans notre pays est élevée et ils sont encore plus nombreux (76%) à craindre les actes terroristes commis en France par des djihadistes isolés.
Frédéric Dabi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Dabi est directeur général adjoint de l'Ifop et directeur du pôle Opinion et Stratégies d’entreprise.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage exclusif Ifop-Atlantico, 73 % des Français estiment que la menace terroriste dans notre pays est élevée et ils sont encore plus nombreux (76%) à craindre les actes terroristes commis en France par des djihadistes isolés.

L'évaluation de la menace terroriste

Atlantico : Quels sont les principaux enseignements de ce sondage ?

Frédéric Dabi : L'évaluation de la menace terroriste par les Français reste élevée. C'est une question que l'on pose depuis le lendemain des attentats du 11 septembre. On constate, d'une part un avant et un après Merah. Et surtout, un avant et un après l'intervention au Mali car beaucoup de Français ont eu l'impression que François Hollande s'attaquait aux djihadistes et à l'islam radical. C'est d'ailleurs le seul moment de son quinquennat où sa cote avait remonté dans l'opinion publique. Trois quart des Français considèrent aujourd'hui que la menace terroriste dans notre pays est élevée. La question est forte car il ne s'agit pas de savoir s'ils ont peur mais bien si la menace est élevée. 16% de personnes considèrent qu'elle est très élevée. C'est un des records depuis la mise en place de ce baromètre. La part de personnes considérant que la menace terroriste est très faible est tout à fait marginale.

On constate que la perception du terrorisme comme une menace élevée avait baissé après la mort d'Oussama Ben Laden. Elle n'avait pas remontée après les attentats de Marrakech et n'avait pas remonté après l'affaire Merah non plus. Il y a une sorte de temps de digestion dans l'opinion publique qui fait que depuis l'affaire Merah le sentiment de menace ne fait que monter. Nous sommes actuellement parmi les prises de température les plus hautes depuis l'existence de ce baromètre. On est sur le 4e chiffre le plus fort.

 

_________________________________

(1) Sondage Ifop pour le Journal du Dimanche réalisé du 8 au 9 septembre 2010 auprès d’un échantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(2) Sondage Ifop pour le Journal du Dimanche réalisé du 3 au 5 mai 2011 auprès d’un échantillon de 1042 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(3) Sondage Ifop pour Dimanche Ouest France réalisé du 6 au 8 septembre 2011 auprès d’un échantillon de 1011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(4) Sondage Ifop pour Dimanche Ouest France réalisé du 22 au 23 mars 2012 auprès d’un échantillon de 977 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 
(5) Sondage Ifop pour Dimanche Ouest France réalisé du 9 au 11 octobre 2012 auprès d’un échantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 
(6) Sondage Ifop pour Dimanche Ouest France réalisé du 15 au 17 janvier 2013 auprès d’un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(7) Sondage Ifop pour Métro réalisé du 16 au 18 avril 2013 auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(8) Sondage Ifop pour Atlantico réalisé du 6 au 18 août 2013 auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
 
 

>>> A lire également sur Atlantico : Comment la peur grandissante de l’ennemi intérieur agit sur le lien social

 

Quelles sont les lignes de clivage au sein de la population sur cette question ?

Il y a peu de clivages selon les critères de population. L'opinion n'est pas fracturée selon le sexe, la catégorie socio-professionnelle. En revanche, il y a un clivage générationnel. Plus on monte en âge, plus on a le sentiment que la menace terroriste est élevée. Mais cela reste majoritaire chez les moins de 24 ans. On est sur un niveau très élevé chez les personnes les plus âgées. Nous n'avons pas de clivages particuliers selon la profession de l'interviewé. Le sentiment de menace terroriste est toujours plus fort dans les communes rurales alors qu'elles sont pourtant très rarement exposées à des attentats terroristes. C'est la crainte des campagnes silencieuses. Le clivage politique est quant à lui très léger. Il n'y a que 7 points de différence entre les sympathisants de gauche et les sympathisants de droite. Cela cache le fait qu'à Europe Ecologie-Les Verts et au Parti socialiste, le sentiment de menace est très élevé. Ce sont en fait les sympathisants du Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon qui minimisent la menace terroriste.

A droite, il y a une vraie crainte de la menace terroriste. Les clivages sont relativement légers sur cette question, preuve qu'il s'agit d'une prise de conscience collective.

Les Français craignent-ils davantage les actes de djihadistes isolés sur le territoire français ?

C'est sur ce type de menace que se cristallise l'inquiétude du public. La preuve c'est que sur la crainte d'une menace terroriste globale le chiffre est de 73% et sur ce type d'acte terroriste, on atteint les 76%. Bien sûr, l'effet contextuel est massif en raison de l'attentat au musée juif de Bruxelles et l'arrestation de Mehdi Nemmouche. On voit bien que c'est sur les actes commis par des djihadistes isolés que se cristallise aujourd'hui le sentiment d'inquiétude sur la menace d'actes terroristes. Une fois de plus ceux qui jugent la menace la plus important sont 22% alors qu'au global, il n'était que 16%. On retrouve des clivages plus atténués. Sur la question générationnelle, les jeunes sont à plus des deux tiers à considérer qu'il y a une vraie menace terroriste. Alors que sur la question de la menace terroriste au global, on était à 60% à peine et là on est à 68% chez les plus jeunes. La spécificité des communes rurale est relativement atténuée, le clivage générationnel est également moins fort.

Sur la menace terroriste commise par des djihadistes isolés, les clivages politiques sont plus marqués. Au-delà du Partis socialiste où le score s'élève à 77%, on a tendance à minimiser au Front de gauche et à Europe Ecologie-Les Verts. En revanche, à l'UDI, au Front de gauche et au Front national, les différences sont faibles (88%, 82%, 84%). Cela traduit une réelle inquiétude.

L’évaluation de la menace d’actes terroristes commis par des djihadistes isolés vivant en France

 

Méthodologie

Ce document présente les résultats d’une étude réalisée par l’Ifop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage. Les enseignements qu’elle indique reflètent un état de l’opinion à l’instant de sa réalisation et non pas une prédiction.

Aucune publication totale ou partielle ne peut être faite sans l’accord exprès de l’Ifop.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 06/06/2014 - 21:16
Voir la proportion d'extrémistes dans les pays musulmans !
En appliquant la proportion d'intégristes et de djihadistes dans les pays musulmans, même en les minorant, on peut arriver à une orientation sur ce qui nous attend.
Les français sont justes réalistes.
vangog
- 06/06/2014 - 19:25
Marrant: le sondage sur le sentiment
de menace djihadiste, vu de côté, ressemble à un minaret de mosquée...qui ne fait que s'ajouter aux 2400 mosquées déjà présentes en France. Actuellement: 2 constructions de mosquées par semaine et Taubira l'anti-française a habilement transformé les prisons françaises en centres de recrutement djihadiste hyper-efficaces (c'est bien la seule chose efficace qu'ait fait cette femme...)
Bientôt, le pèlerinage à La Mecque va devenir obligatoire pour tous!