En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

04.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

05.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

07.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 1 heure 1 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique",
il y a 1 heure 10 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 2 heures 24 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 4 heures 19 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 1 heure 5 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 3 heures 15 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 4 heures 38 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 14 heures 47 min
© Reuters
© Reuters
Homo robotus

Vers une nouvelle sélection naturelle : l’humain est entré dans une nouvelle phase de son évolution

Publié le 03 juin 2014
L'évolution humaine, comme toutes les autres, se fait à travers la reproduction. L'Homme s'adapte ainsi continuellement à son environnement et évolue à travers les changements sociétaux.
Pascal Picq
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Picq est paléoanthropologue et maître de conférence au Collège de France. Il publie Un paléoanthropologue dans l'entreprise.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'évolution humaine, comme toutes les autres, se fait à travers la reproduction. L'Homme s'adapte ainsi continuellement à son environnement et évolue à travers les changements sociétaux.

Atlantico : L'évolution des espèces, et donc de l'homme, est guidée par la reproduction mais également par la constante adaptation de l'Homme à son environnement. Mais est-ce toujours le cas aujourd'hui ? Notre société moderne a-t-elle changé la donne ?

Pascal Picq : L'évolution des espèces n'est pas guidée. A chaque génération, la sexualité et la reproduction produisent de la diversité puisque chaque individu est une combinaison unique de gènes, qui se développera dans un environnement particulier et laissera une descendance plus ou moins nombreuse, ou pas. Mais depuis que l'homme nourrit l'espoir fou de contrôler ce qu'il est, ainsi que l'environnement, cela devient une entreprise délirante de domestication de la nature et des humains. Et nos sociétés modernes nous en donne les moyens avec toutes les formes de procréations assistées et de diagnostics pré-implantatoires. Or, à moins de contrôler l'évolution de nos environnements - ce qui est loin d'être le cas, notamment avec le réchauffement climatique et l'effondrement des biodiversités, il vaut mieux faire de la différence pour l'avenir de notre espèce. Nous nous mettons en danger, comme je l'explique dans mon dernier livre De Darwin à Lévi-Strauss : l'Homme et la Diversité en Danger (Odile Jacob 20013).

Ayant fini de nous adapter à notre environnement - à l'inverse, nous le plions à nos exigences - en sommes-nous arrivés au dernier stade de notre évolution ? Pourquoi ?

L'évolution ne s'arrête jamais. Le tout est de rester dans la course. Et on n'a jamais fini de s'adapter à l'environnement car l'environnement change à un moment ou un autre, sauf dans les abysses des fosses océaniques, au tréfonds des grottes ou dans des déserts isolés. La grande caractéristique de l'homme, c'est sa placidité morphologique, cognitive et sociale et d'avoir aussi assuré ses adaptations en modifiant à dessein ses environnements par les cultures et les techniques. Le fait que les deux-tiers de l'humanité vivront d'ici un demi-siècle dans des villes - soit plus de 6 milliards d'individus - risque d'ouvrir une ère nouvelle, d'autant que, comme vous le savez, les activités des hommes depuis des millénaires ont façonné une nouvelle ère géologique appelée Anthropocène. Le défi est, non plus de nous adapter à des environnements qui changent "naturellement", et que nous avons encore tant mal à comprendre et à assumer, mais de s'adapter à nous même.

Pour certains, notre capacité par exemple à digérer le lactose, serait le signe que nous continuions de nous adapter à notre environnement. Qu'en est-il des recherches sur ce point ?

On a fini par comprendre que les espèces co-évoluent au sein de leurs écosystèmes. On comprend aussi que les choix faits par les sociétés d'hier et d'aujourd'hui sur les modes de vie, et tout particulièrement les régimes alimentaires, exercent aussi une sélection sur nos organismes : c'est la co-évolution culture/biologie. La question de la fertilité masculine ; les pollutions (devenues première cause de mortalité dans le monde) ; la sédentarité et l'espérance de vie; l'alimentation et l'obésité ; les activités sociales, culturelles et intellectuelles en relation avec les maladies neuro-dégénératives; la résistance aux antibiotiques... font l'objet d'études de plus en plus précises dans une perspective évolutionniste, ce qu'on appelle la médecine évolutionniste (cf. Pascal Picq Il était une Fois la Paléoanthropologie Odile Jacob 2010). Les changements que nous connaissons actuellement proviennent des modifications très brutales de nos environnements depuis nos maisons à l'ensemble de la planète. Mais les médias préfèrent vendre des utopies du genre "on va tous vivre 120 ans et en forme" alors que les statistiques ne sont pas encourageantes ; hélas. Si nous continuons ainsi, il y aura de plus en plus d'inégalités entre les individus et les sociétés, c'est-à-dire du fait des choix de vie des individus au sein des sociétés et des choix de ces sociétés.

A partir de nos connaissances sur l'évolution humaine, dans quelle mesure peut-on envisager ce à quoi ressembleront nos descendants ? A quel horizon pourrait-on observer des changements significatifs ?

L'évolution ne se prédit pas, elle se constate. Evidemment, il y a eu des avancées formidables en un demi-siècle sur la santé et l'espérance de vie. La question est de savoir si cela va continuer ainsi. Si on regarde l'évolution humaine sur une échelle de 2 millions d'années, il y a eu augmentation de la taille du cerveau et du corps et un allongement de la vie en bonne santé. Mais c'est beaucoup plus chaotique dans les détails. L'homme de Cro-Magnon - vous et moi - mesurait plus d'un mètre soixante-dix et avait un cerveau plus gros que le nôtre. Mais avec les inventions des agricultures, tous ces paramètres ont considérablement régressé. Les populations actuelles ont retrouvé une grande stature comme celles de nos ancêtres immédiats, une espérance de vie supérieure, mais un corps plus gracile et un cerveau toujours plus petit. Aucun évolutionniste sérieux ne peut vous dire ce que sera l'humanité de demain. A titre personnel, la perspective de milliards d'humains dans des mégalopoles et leurs problèmes de stress, de pollution, de mobilité et d'épidémies potentielles renvoient l'avenir de l'humanité chez les derniers peuples dits traditionnels qui survivre dans les derniers écosystèmes encore préservés et, quelle ironie, hors des sociétés dites développées. Ce n'est pas du pessimisme; c'est tout simplement l'évolution.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 07/05/2017 - 14:45
Niches de riches écolos
Prédictions du psychanalyste christian nots qui parlait déjà de la pyramide inversée du Louvres comme symbole satanique. Et comme par Hasard. Macron y fêtera sa Victoire.
sandhom
- 03/06/2014 - 09:42
"s'arrêteraient-elles"
"s'arrêteraient-elles"
sandhom
- 03/06/2014 - 09:39
De l’obscurantisme
Vision écolo/pessimiste alarmiste classique.
Pourquoi l'évolution et l'adaptation s'arrêterait-elle maintenant parce que les changements ne seraient pas souhaitables ou seraient forcement destructeurs. De l’obscurantisme.