En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 6 min 40 sec
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 1 heure 34 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 11 heures 6 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 12 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 16 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 17 heures 41 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 20 heures 29 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 21 heures 58 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 22 heures 58 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 23 heures 48 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 1 heure 8 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 10 heures 33 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 11 heures 48 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 13 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 16 heures 12 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 18 heures 23 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 21 heures 24 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 22 heures 22 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 23 heures 16 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 1 jour 6 min
© Metro
© Metro
L'interview Atlantico Business

Benoit Feytit - Metro Cash & Carry France : "Sortir de la crise en intensifiant le conseil et les services aux clients"

Publié le 31 juillet 2014
[REDIFFUSION] Metro Cash & Carry France a réalisé 30 milliards d’euros de CA en 2013. La filiale française du géant allemand de la distribution réalise 12% de l'activité du grossiste présent dans 30 pays. Afin de palier à la baisse de la consommation, la filiale hexagonale veut faire évoluer son image en communiquant sur la qualité des approvisionnements, ses relations avec les grands chefs et en développant les services autour de l'achat du produit.
Benoit Feytit est directeur général de Metro Cash & Carry France. D'origine allemande, le groupe Metro possède 4 activités : des grands magasins en Belgique, la filiale d'électrodomestique Saturn, les supermarché Real et la branche Metro Cash &...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoit Feytit
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoit Feytit est directeur général de Metro Cash & Carry France. D'origine allemande, le groupe Metro possède 4 activités : des grands magasins en Belgique, la filiale d'électrodomestique Saturn, les supermarché Real et la branche Metro Cash &...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
[REDIFFUSION] Metro Cash & Carry France a réalisé 30 milliards d’euros de CA en 2013. La filiale française du géant allemand de la distribution réalise 12% de l'activité du grossiste présent dans 30 pays. Afin de palier à la baisse de la consommation, la filiale hexagonale veut faire évoluer son image en communiquant sur la qualité des approvisionnements, ses relations avec les grands chefs et en développant les services autour de l'achat du produit.

Atlantico Business : 2013 fut une année difficile pour la consommation, avez-vous été impacté ?

Benoit Feytit : Nous avions anticipé la faiblesse du marché en jouant sur deux leviers : d’une part sur la compétitivité de nos prix afin de permettre à nos clients de continuer à faire leurs marges. Et, d’autre part, sur la largeur de l’assortiment : donner la possibilité aux clients d’avoir du choix pour qu’ils puissent se différencier les uns des autres. Cette stratégie a fonctionné puisque 65% du CA en 2013 provient de l’hôtellerie et de la restauration. Tout l'enjeu a été de faire comprendre à nos clients que l’on était plus seulement des vendeurs de produits mais des apporteurs de solutions. Dans une année en baisse, comme en 2013, nous avons progressé de manière significative.  Nous avons pris 1% de part de marchés sur certaines catégories de clients.
 

Suivre @atlanticobiz 

 

 

Quelle a été votre stratégie?

Nous avons surtout intensifié l'aspect conseil avec plusieurs outils. Tout d'abord le sur-mesure : si un restaurateur a un besoin d'un produit en particulier, nous sommes désormais en mesure de lui commander. Ensuite, nous avons travaillé sur l'après-caisse. Un chariot de produit Metro, ce n'est pas un chariot de supermarché, c'est beaucoup plus difficile à charger. Donc, quand un client achète ses produits, il peut maintenant passer en caisse et laisser le chariot afin qu'on le livre quelques heures plus tard. Une initiative qui va atteindre presque 100 millions d'euros d'activités. On constate d'ailleurs qu'avec ce service le chariot moyen a été multiplié par trois. Nous faisons aussi, sur certaines zones saisonnières difficiles d'accès de la livraison à domicile. Enfin, nous sommes également des concepteurs de cuisine professionnelle : avec notre équipe, dédiée nous les concevons, réalisons et sommes également capable de faire de l'aménagement des salles. Notre volonté c'est d'être de plus en plus un apporteur de solutions globales.

Plus globalement, comment la crise a modifié le comportement des consommateurs finaux, et donc de vos clients ?

Les restaurateurs veulent diminuer les coûts de production : on constate un retour au fait-maison, qui a un impact financier non négligeable. Nos clients ont donc favorisé l'extra-frais, les légumes, la marée et la boucherie : ils transforment plus qu'avant. Ce sont des rayons qui ont connu ces dernières années des développements à deux chiffres. On a donc mené un gros travail sur l'assortiment et, une fois encore, sur les services que l'on va apporter autour du produit que l'on vend. Nous avons, dans nos entrepôts, des chefs qui cuisinent nos produits frais afin de monter que l'on peut faire des plats à des prix de revient faible en utilisant des matières premières de qualité. On note également, un ralentissement de l’investissement. Nos clients étaient en période de "précaution". Des rayons non-alimentaires, comme le matériel de cuisine, ont souffert en 2011 et 2012 car nos clients décalent ces investissements à plus tard. Cependant, on constate que, sur 2013, on tend à revenir à l'équilibre sur ces segments de produit, signe que l'investissement repart un peu.

Comment allez-vous consolider cette stratégie à l'avenir ?

Nous avons plusieurs gros chantiers, prioritairement autour de la communication. Nous voulons davantage mettre en avant la collaboration avec les professionnels afin de rassurer nos clients sur la qualité de nos produits. Nous voulons chasser cette mauvaise, et fausse, image que l'on peut avoir de Metro, à savoir ce côté "plats préparés", notamment en s'appuyant sur nos équipes, celles qui sont en face du client et qui apportent le conseil. La communication, ça a du sens, cela permet de consolider nos relations avec nos clients qui nous disent, "enfin Metro sort de l’ombre." Cela va renforcer le trafic de nos entrepôts et faire en sorte que nos clients viennent avec plaisir. L'autre axe, c'est toutes les actions autour de la digitalisation de notre offre. Nous avons un peu de retard sur ce domaine, qui représente de bonnes opportunités de business à l'avenir. Enfin, nous allons continuer de travailler aussi bien avec des brasseries qu'avec des restaurants gastronomiques. Ces derniers représentent une part de marché en croissance, qui valorise l'ensemble de nos clients et de notre marque.

Propos recueillis par Julien Gagliardi

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires