En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

07.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

ça vient d'être publié
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 44 min 55 sec
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 1 heure 44 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 3 heures 32 sec
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 4 heures 21 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 9 heures 34 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 9 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 10 heures 57 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 13 heures 47 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 1 heure 17 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 2 heures 17 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 3 heures 43 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 12 heures 14 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Economie
Réalité des chiffres

Hôpitaux, retraites ou inégalités : la fiscalité, ce verrou français qui étrangle toute vraie réforme.

il y a 14 heures 5 min
info atlantico
© wikipédia
© wikipédia
Sondage exclusif Atlantico-Ifop

Gifle du 1er mai : seuls 32% des Français font encore confiance aux syndicats

Publié le 02 mai 2014
D'après un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, actuellement seul un Français sur trois accorde sa confiance aux syndicats. Un record de défiance sachant qu'en 2002, ils étaient encore 56%.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, actuellement seul un Français sur trois accorde sa confiance aux syndicats. Un record de défiance sachant qu'en 2002, ils étaient encore 56%.

 La confiance accordée aux syndicats

(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Atlantico : Selon le sondage Ifop pour Atlantico, en Avril 2014, seuls 32% des Français font encore confiance aux syndicats alors qu'en décembre 2002 ils étaient 56%. Comment expliquer cette défiance ?

Jérôme Fourquet : Le premier constat de ce sondage est que nous sommes face à un record de défiance vis-à-vis des syndicats tout à fait spectaculaire. En 12 ans, jamais une telle défiance n'avait été observée. Deux Français sur trois ne font pas confiance aux syndicats. Cette défiance est-elle propre aux syndicats ? Une partie de cette perte de confiance est générale. Les Français ne font plus confiance à la "France d'en-haut". Baromètres après baromètres, la cote des politiques s'érode. La crise économique provoque également une perte de confiance en l'avenir. Les syndicats ne sont pas exempts de cette critique.

A lire également sur Atlantico : Syndicats sous influence : sectes trotskystes, partis politiques, françs-maçons, entreprises… ceux qui agissent dans l’ombre

Néanmoins, certains éléments sont directement imputables aux syndicats et expliquent ce désamour important. Le rôle des syndicats étant de défendre les intérêts des salariés, de s'opposer au gouvernement lorsque cela est nécessaire, de proposer des solutions alternatives sur la sortie de crise. Et sur ces différents éléments, le grand public estime que les syndicats n'ont pas permis d'avancées décisives.

Sur la mission de défense des intérêts des salariés, on le voit bien sur les fiches de paie, que ce soit dans le public ou dans le privé, c'est "la soupe à la grimace". La défense des salariés se fait également face au licenciement. On peut aujourd'hui faire la liste des grands conflits, tous ont été perdus, qu'il s'agisse de Petro Plus ou de Florange. Même sur ces combats symboliques, les syndicats ne sont pas parvenus à inverser la courbe ou à sauver l'emploi.  

____________________________

[1] Sondage Ifop pour le Journal du Dimanche réalisé par téléphone du 5 au 6 décembre 2002 auprès d’un échantillon de 953 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
[2] Sondage Ifop pour le Journal du Dimanche réalisé par téléphone du 29 au 30 janvier 2004 auprès d’un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
[3] Sondage Ifop pour le Journal du Dimanche réalisé par téléphone du 29 au 30 septembre 2005 auprès d’un échantillon de 959 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
[4] Sondage Ifop pour Dimanche Ouest France réalisé par téléphone du 20 au 21 avril 2006 auprès d’un échantillon de 1008 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
[5] Sondage Ifop pour Sud Ouest Dimanche réalisé par téléphone du 26 au 27 mars 2009, auprès d’un échantillon de 960 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
[6] Sondage Ifop pour la Lettre de l’Opinion réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 16 au 18 juin 2010 auprès d’un échantillon de 1035 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus
[7] Sondage Ifop pour France Soir réalisé par téléphone du 8 au 9 octobre 2010 auprès d’un échantillon de 955 

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)
 

En octobre 2010, la confiance des Français dans les syndicats étaient encore à 53%. Quels événements peuvent expliquer une telle chute en quatre ans ?

Sur les réformes considérées comme reniant un certain nombre d'acquis sociaux, la confiance des Français dans les syndicats a connu une forte baisse depuis octobre 2010. Par exemple sur la réforme des retraites menée et votée par la droite, les syndicats se sont mobilisés et ont connu à ce moment-là une remontée dans leur cote de confiance. Malgré ces efforts, la loi a été promulguée. La deuxième loi a également été combattue par les syndicats, même si la mobilisation fut moins virulente.  

Le mouvement syndical, à l'échelle nationale, ne parvient pas de manière significative à imposer ses vues aux autres partenaires sociaux, au gouvernement et aux entreprises. Que ce soit sur le pacte de cohésion sociale ou le pacte de compétitivité, les syndicats ne sont jamais parvenus à enrayer ces réformes.

Ce qui se passe en 2010 est particulièrement intéressant car nous sommes en plein conflit des retraites et la crise n'a débuté que depuis deux ans. Aujourd'hui, la crise a bien évidemment eu plus d'impact, ce qui accentue la perte de confiance dans un contexte où le taux de chômage est élevé.

Olivier Besancenot, disait que le "mouvement social" ne relèvera la tête que le jour où la grève et la mobilisation dans la rue seraient parvenues à obtenir un résultat tangible. Et hormis le CPE, toutes les réformes de ces dernières années sont passées.

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Cette défiance est-elle la même auprès de tous les Français ?

On constate une confiance plus forte à gauche qu'à droite ainsi qu'un découpage entre le public et le privé. Un salarié sur deux dans le public fait confiance aux syndicats contre un tiers seulement dans le privé. Cela s'explique par le fait que les syndicats sont perçus comme défendant les "insiders des insiders" du marché de l'emploi, c'est-à-dire les salariés du public.

Par ailleurs, la gauche est aujourd'hui au pouvoir, ce qui complique la mobilisation des syndicats.

De plus, deux des principaux leaders syndicaux à la CGT et à la CFDT ont quitté leurs fonctions. Un Syndicat comme un parti politique a besoin d'être incarné. Ce changement de leaders a causé une visibilité moindre, médiatiquement.

Methodologie

Précisions relatives aux marges d'erreur

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

07.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerem
- 02/05/2014 - 07:43
un sondage ATLANTICO ... bravo
Encore du fric a foutre en l'air au lieu de faire (pardon de payer) des articles de fond sur les elections européennes ....

on attend le sondage sur l'abstention avec le commentaire: ca n'interesse pas les francais ....

et vous nous remettrez le couvert sur cette jeunesse sacrifié qui souhaite quitter la france et qui elle a le gout de l'ailleurs ....
jerem
- 02/05/2014 - 07:41
@ciceron - 01/05/2014 - 20:46
c'est sans compter les betes a corne de la permanence politique.

a tout va 500.000 , tous partis confondus pour un corps electoral de 42 millions d'electeurs ..... 0,11% ....

et ce sont des sacres cadors pour la plupart .... le chef a dit on defend le chef quelles que soient les questions qui dérangent et les sujets auxquels on n'a rien compris , le chef a parlé ....
jerem
- 02/05/2014 - 07:38
De quoi tu t'occupes ?.
le sondage de la grosse arnaque .
si on doit demander qui fait confiance aux syndicats ... on pose la question a ceux qui sont concernés .... les salariés ...; on demande pas aux retraités qui sont contre les 35h (qui va payer ma retraite) ou a des patrons (ils nous gonflent continuellement avec leurs revendications) ou des professions liberales (il m'ont encore empeche de partir a mon golf a 15h apres mes consults) ....

voila voila .....

et puis apres on demande si c'est le principe du syndicat de salarié ou l'offre disponible qui est un probleme .....

et apres cela on verra .

Et on attend le sondage aupres des patrons sur leur sentiment pour les syndicats patronaux (medef et cgpme en tete): histoire de voir la bonne entente