En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Nucléaire : l’heure du débat n’est pas venue

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 22 min 35 sec
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 32 min 4 sec
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 48 min 39 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 1 heure 45 min
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 15 heures 28 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 18 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 19 heures 37 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 20 heures 39 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 21 heures 26 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 26 min 45 sec
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 42 min 13 sec
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 54 min 14 sec
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Politique
Vers quelle direction ?

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

il y a 1 heure 53 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 17 heures 14 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 18 heures 33 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 20 heures 8 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 21 heures 3 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 22 heures 38 min
© REUTERS/Gleb Garanich
© REUTERS/Gleb Garanich
L'ennemi intérieur

Ukraine : ces autres pays qui ont peur de leurs minorités russes

Publié le 30 mars 2014
Si la majorité de la population de Crimée pouvait se sentir culturellement plus proche de la Russie que de l'Ukraine, d'autres régions du monde ont aussi une partie de leurs habitants sensibles aux intérêts de Moscou.
Laurent Chamontin est écrivain. Il a publié  auteur de "L'empire sans limites - pouvoir et société dans le monde russe" (Éditions de l'Aube)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chamontin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chamontin est écrivain. Il a publié  auteur de "L'empire sans limites - pouvoir et société dans le monde russe" (Éditions de l'Aube)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la majorité de la population de Crimée pouvait se sentir culturellement plus proche de la Russie que de l'Ukraine, d'autres régions du monde ont aussi une partie de leurs habitants sensibles aux intérêts de Moscou.

Atlantico : La semaine dernière, une pétition intitulée "Alaska back to Russia" initiée par des descendants russes installés en Alaska et demandant le retour du territoire aux mains du Kremlin aurait récolté plus de 17 000 signatures en trois jours. S'il est difficile d'établir l'authenticité de ces signatures, il semblerait que certaines personnes prennent le sujet très au sérieux, soulignant les liens historiques entre cet Etat avec la Russie. Quels sont les autres territoires occupés par une forte diaspora qui pourraient être animés par une même volonté de rattachement à la Russie ?

Laurent Chamontin : Commençons si vous le voulez bien par dire deux mots de l’Alaska. Il s’agit d’un territoire que la Russie a cédé aux États-Unis par traité en 1867. Que le gouvernement américain accepte de revenir là-dessus est tout bonnement inimaginable ; en Crimée, l’armée russe était déjà sur place grâce à la location de la base navale de Sébastopol, et le Kremlin a su profiter de l’irrésolution ukrainienne. L’Alaska, c’est une autre histoire ! Pour en revenir à votre question, il y a des minorités russes dans toutes les anciennes républiques soviétiques, en particulier dans le nord du Kazakhstan et dans l’est de l’Ukraine, qui sont des zones frontalières de la Russie. Ce qui veut dire que dans la situation actuelle, hors du cas de l’Ukraine, la Russie doit éviter d’inquiéter ses autres voisins quant à d’éventuelles visées déstabilisatrices. En particulier au Kazakhstan et ailleurs en Asie Centrale, utiliser ce genre de levier reviendrait à donner à la Chine sur un plateau les moyens d’étendre son influence, alors qu’elle est déjà très présente – je suis sûr que Moscou en est très conscient.

Existe-t-il des tensions entre la diaspora russe et les locales dans tous ces territoires ? Constate-t-on un activisme pro-russe ?

Dans l’est de l’Ukraine, là où la population ethniquement russe est présente, la volonté de rattachement à la Russie est faible. C’est ce qui ressort de mon expérience personnelle (j’ai vécu 3 ans dans la région) comme de la littérature consacrée au sujet, et on le voit aujourd’hui quand on regarde les images des manifestations pro-russes à Kharkiv ou à Donetsk, qui ne rassemblent visiblement pas plus de 2 à 3000 participants.

Pour les autres territoires, je ne pense pas qu’il y ait de mouvements très virulents, d’autant moins que la liberté d’expression y est souvent lourdement contrôlée. Cependant je crois si vous me permettez que la question n’est pas là : l’annexion de la Crimée ne résulte pas d’un mouvement populaire (d’après un sondage mentionné par Anne De Tinguy, 23% seulement d’habitants souhaitaient un rattachement à la Russie en Mai 2013), mais d’un mélange entre propagande, intimidation, achat de votes et manipulations de scrutin dont on ne connaitra sans doute jamais les proportions.

D’autre part, nous sommes dans des pays où la position vis à vis de l’État est paradoxale : l’héritage de la période soviétique fait que la première demande de beaucoup de citoyens, c’est que l’État les laisse tranquilles. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de nationalistes : ce que fait aujourd’hui Vladimir Poutine, avec les JO de Sotchi et l’annexion de la Crimée, c’est caresser dans le sens du poil un électorat nostalgique de l’URSS. Mais le bruit des nationalistes ne doit pas faire oublier la masse des indifférents qui essaient de s’en sortir le plus loin possible de l’État.

Les pays Baltes connaissent également une forte diaspora russe, en raison de son héritage soviétique. Qu'est ce qui pourrait motiver leur volonté de rattachement à la Russie ? Quelle est l'influence des pro-russes ?

Il peut subsister encore aujourd’hui des tensions linguistiques entre russophones et autochtones en Lettonie et en Estonie, où les russes ethniques représentent des minorités de l’ordre de 25 – 30%. Mais nous sommes là dans un autre monde : des sociétés démocratiques, avec des sentiments nationaux lettons et estoniens forts, et le parapluie de l’OTAN…

Ossétie du Sud, Abkhazie, Crimée... Pourquoi les rattachements à la Russie (qu'ils soient officiels ou officieux) s'arrêteraient-ils là ? Certains territoires, comme la Transnistrie, peuvent-ils être tentés d'attirer chez eux le "grand-frère" russe ?

Je dirais qu’effectivement la Transnistrie est le cas qui mérite le plus d’attention. Comme je l’ai déjà souligné, le coup joué en Crimée par Vladimir Poutine lui permet d’engranger un bénéfice sur le plan intérieur, de relativiser l’effet désastreux pour lui des images où les Ukrainiens découvrent la luxueuse villa de Yanoukovitch, le tout pour un coût minime.

S’il va plus loin, en Ukraine ou ailleurs, le coût diplomatique et économique, voire militaire va vite devenir insupportable… sauf en Transnistrie, où l’armée russe est déjà présente. Il peut donc faire à peu de frais une déclaration de rattachement, et ainsi augmenter la pression psychologique sur l’Ukraine, cette fois-ci sur sa frontière ouest. Mais il lui faut rester prudent, car l’Ukraine finira bien par se ressaisir, et la Transnistrie est un territoire enclavé entre cette dernière et la Moldavie.

Au total, je vois beaucoup de mise en scène dans ce spectacle de la Russie conquérante, mais il ne faut jamais oublier que le pays reste plombé par une économie poussive, par une démographie en déclin et des conditions sociales peu enviables. L’ère de l’expansion est derrière lui depuis 1989.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Nucléaire : l’heure du débat n’est pas venue

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le Lampiste
- 31/03/2014 - 02:11
Du grand n'importe quoi, entre gens sortis de l'Histoire...
C'est fabuleux, ces petits européistes qui se prennent pour le centre du monde et se croient autorisés à donner des certificats de démocratie à la Lettonie, entre autres. Tout en crachant sur l'opinion du peuple, ici, quand le référendum ne donne pas le même résultat que le dernier sondage bidonné !
Et l'Ukraine pourrait se ressaisir ? avec quoi??? Mais il serait temps, effectivement, que les ukrainiens se débarrassent de leurs politicrads dont ils ne peuvent même pas tirer un candidat pour une élection présidentielle dont on doute qu'elle ait lieu un jour !
Avec Princesse Leia ressuscitée, fausse tresse et décolorée de plus belle, pour meilleur cheval dans une course truquée !
Ça prouve que le monsieur, s'il a vécu là bas, n'a rien de rien compris au pays, mis à sac depuis des années par une bande de margoulins.
On comprend mal où Atlantico va chercher de tels éditos.
ignace
- 31/03/2014 - 01:04
@ravidelacreche permettez moi de vous appeler chéézus
commentaire excellent et plein d'humour..comme d'habitude
lucuis
- 30/03/2014 - 15:24
pitoyable et partial !!!
Pour bien comprendre qu' est monsieur Chamontin, il suffit de lire une petite phrase qui explique tout : "l'ère de l'expansion est derrière lui depuis 1989" ( a propos de la Russie)
je vais vous dire ce qu'est monsieur Chamontin, un bobo communiste qui fait partie de ces pseudo-experts russes qui n'ont pas supporté que la Russie de Poutine soit bien supérieur à celle de l'URSS
L'article multiplie les mensonges
Non l'économie russe n'est pas poussive, elle a connu une croissance extraordinaire et même si elle a ralenti, elle reste en progression
Non la démographie russe n'est pas en déclin, c'était le cas il y a quelques années, ce n'est plus vrai maintenant
J'ai moi aussi été dans l'Est de l'Ukraine (Donetsk) et le sentiment pro-russe y est très fort, contrairement a ce que vous dites...
La Russie est aujourd'hui un pays riche avec des classes moyennes dont le niveau se rapproche du notre
le PIB/habitant est la moitié de celui de France mais n'oublions pas qu'ils paient beaucoup de choses moins cher comme les carburants ou les vêtements, ce qui fait qu'a l'arrivée, je ne pense pas que l'écart entre la France qui s'écroule et la Russie qui monte soit si grand !!!!