En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Un p'tit verre ?
Auto-brassage : il serait possible de produire de la bière dans ses propres intestins
Publié le 18 septembre 2013
Une surabondance de levure de bière dans l'intestin d'un Texan a produit ce phénomène extrêmement rare.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une surabondance de levure de bière dans l'intestin d'un Texan a produit ce phénomène extrêmement rare.

Une drôle d'histoire pour une drôle de découverte. Un homme de 61 ans s'est récemment présenté titubant dans la salle d'attente d'un hôpital texan. Alors qu'il se plaignait de vertiges, les infirmières qui l'ont pris en charge l'ont fait souffler dans un éthylotest. Celui-ci a révélé alors un taux d'alcool de 0,37%, un chiffre cinq fois supérieur à la limite légale pour conduire au Texas. Le patient affirmait pourtant ne pas avoir touché à une seule goutte d'alcool au cours de la journée.

"Il pourrait être ivre soudainement - un dimanche matin après avoir été à l'église ou n'importe quand", a expliqué le doyen des soins infirmiers du Panola College à Carthage. Sa femme était tellement consternée à ce sujet qu'elle a même acheté un éthylotest". Les médecins ont toutefois douté de cette thèse et privilégié la thèse d'un alcoolisme que l'homme cacherait à ses proches. Une équipe a donc fouillé les affaires du patient pendant que celui-ci était isolé dans une chambre d'hôpital durant 24 heures. Alors qu'il était nourri en aliments riches en glucide tout au long de cette journée, son taux d'alcool a régulièrement été mesuré. Surprise : ce dernier a fini par augmenter de 0,12%.

Le gastro-entérologue Justin McCarthy a fini par identifier la cause de ce phénomène unique. Une surabondance de levure de bière dans l'intestin de ce Texan a créé une sorte de "brasserie" dans son propre corps ! Le patient a visiblement été infecté par le levure de bière, contenue dans de nombreux aliments (pain, vin, bière, etc). Selon un microbiologiste à l'Université Duke, "le saccharomyces peut se développer dans le tractus intestinal dans de très rares cas, bien qu'il soit difficile de savoir si le phénomène est associé à une maladie". Toujours est-il que l'intestin du patient s'est mis à produire de la bière lorsqu'il a mangé ou bu un tas d'amidon - bagel, pâtes, soda -, provoquant la fermentation des sucres en éthanol.

L'auto-brassage n'est visiblement pas une première, quelques cas ayant été recensés au Japon dans les années 1970. Dans la plupart des cas, les infections sont intervenues après une consommation d'antibiotiques, ces derniers permettant à des champignons comme la levure de se développer. La rareté du phénomène empêche toutefois les scientifiques de tirer des conclusions précises.

 

Vu sur : Lu sur NPR
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
02.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
France stratégie : le gaité fonction publique s’enferme dans ses dénis sur la dépense publique
05.
France/Allemagne, le match éco ou la preuve par 4 de l’inefficacité de la politique économique d’Emmanuel Macron
06.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
07.
« Mon Gilet jaune » est une marque déposée et appartient à une femme entrepreneur qui se frotte les mains
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires