En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

04.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

07.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 3 heures 33 min
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 5 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 6 heures 41 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 7 heures 28 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 10 heures 15 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 11 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 11 heures 15 min
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 4 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 6 heures 37 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 6 heures 46 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 8 heures 1 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 9 heures 55 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 11 heures 14 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 19 heures 44 min
Oui, chef !

Quand la cuisine fait son show

Publié le 04 avril 2011
Ce lundi 4 avril a été diffusée sur M6 la finale de Top Chef, programme vedette de la chaîne : trois jeunes chefs ont dû rivaliser d'ingéniosité pour remporter ce concours culinaire.
Julien Tort
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julien Tort est bloggueur, photographe, chroniqueur gastronomique et traque l'excellence culinaire. Guide et professeur de cuisine, il se refuse à opposer la santé et le plaisir.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce lundi 4 avril a été diffusée sur M6 la finale de Top Chef, programme vedette de la chaîne : trois jeunes chefs ont dû rivaliser d'ingéniosité pour remporter ce concours culinaire.

Alors que la France (et moi le premier !) est suspendue à la finale de Top Chef ce lundi soir, on peut quand même se demander comment on en est arrivé là : des Français qui ne savent plus cuisiner, mais qui sont obsédés par la cuisine ; et des chefs qui posent dans les magazines et deviennent des personnages de série télé.

La semaine dernière, le Culinary Institute of America a couronné Paul Bocuse « Chef du siècle », et aussi « premier cuisinier vedette de l’époque moderne ». Avant Bocuse, on identifiait un restaurant par son propriétaire, pas par son chef – voyez par exemple Louis de Funès dans Le Grand restaurant. Mais « l’empereur des gueules », s’il fut le premier chef moderne, est à contre-courant de la modernité culinaire actuelle, qu’il a d’ailleurs dénoncée à plusieurs occasions.

Cuisiner ne suffit plus, il faut innover !

Or, qu’est-ce que c’est que cette modernité ? Comme vous le voyez dans Top Chef, c’est d’abord une modernité dans laquelle le concept d’innovation a pris une place absolument centrale. C’est bien si c’est bon, mais il faut que ce soit nouveau, audacieux et original. Au-delà des chefs qui posent pour GQ, la cuisine est devenue une branche de la mode. Une saison chasse l’autre, et moquons-nous de ces ploucs qui cuisinent encore comme on cuisinait l’année dernière.

Qu’est-il arrivé à la cuisine de Paul Bocuse ? Les bons produits, les bonnes recettes, et la capacité d’un chef (et d’une équipe de cuisiniers) de les comprendre en profondeur pour recréer, encore et encore, un plat exceptionnel ? Quand j’étais petit, je croyais qu’un grand restaurant, c’était un endroit où les meilleurs produits étaient cuisinés de façon exceptionnelle. S’il y avait de l’innovation, ce n’était pas de l’innovation pour l’innovation : c’était la recherche du meilleur goût possible, évoluant avec les techniques de cuisson, les méthodes de conservation, et les procédés agricoles.

Croyez-en le gourmand que je suis : le grand restaurant, ce n'est plus çà. Les produits sont mieux dans quelques bistrots d’exception comme l’Ami Louis, Chez l’Ami Jean (Paris) ou Le Lion d’Or (Arcins) que dans la plupart des triple étoilés, les cuissons plus soigneuses, les assaisonnement plus précis et plus efficaces.

La gastronomie du spectacle

Alors, bien sûr, il y a la société du spectacle. Il y a l’égo des chefs, et plus encore celui des critiques qui s’ennuient à mourir quand on leur ressert la même excellence jour après jour, et à l’œil en plus.

Mais il y a aussi un modèle économique. La grande cuisine comme je l’aimais, c’était un artisanat de luxe. C’était difficilement reproductible et très intensif en main d’œuvre. Les chefs n’en pouvaient plus d’être aussi stressés que les candidats de Top Chef, mais sans grand prix ni starisation à la clef. La main d’œuvre est devenue chère, et la « bouffe normale » l’est, elle, devenue beaucoup moins. Alors, un vrai bon poulet est devenu un produit de luxe. Ce que je m’en vais appeler la « vraie » grande cuisine est devenue un anachronisme.

Et comme dans la mode, la succession des saisons est une ruse pour revendre plusieurs fois la même chose. Bien cuisiner, bien choisir ses produits, ne suffit plus. Ce n’est probablement même plus nécessaire. Pour attirer du monde dans sa boutique, pour pouvoir afficher des prix qui permettent de gagner sa vie, et pour générer des revenus supplémentaires, il vaut mieux être jury de Top Chef. Quatre chefs expérimentés (Piège, Constant, Marx et Arabian) qui ont d’ailleurs en commun d’être tous les trois passés tout près de la troisième étoile, viennent de rejoindre dans cette prise de conscience un beau gosse entreprenant et déjà bien installé. Bonne chance tout de même aux candidats Stéphanie, Fanny, et à Pierre Sang. Et qu’on ne me dérange pas ce lundi soir !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires