En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© DR
Caprice

Publicité : plus les enfants en regardent et plus ils deviennent matérialistes

Publié le 11 septembre 2012
La publicité montre aux enfants que posséder accroît le bonheur, message auquel serait sensibles les enfants de 8 à 11 ans, en particulier les plus insatisfaits.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La publicité montre aux enfants que posséder accroît le bonheur, message auquel serait sensibles les enfants de 8 à 11 ans, en particulier les plus insatisfaits.

Se faire offrir la dernière poupée tendance vue entre deux dessins animés, avoir le jeu vidéo en vogue montré pendant les publicités, voici les exigences de beaucoup d’enfants nourris à la publicité. Car chez les 8-11 ans, les spots publicitaires exacerberaient le matérialisme. C’est en tout cas ce que démontre une étude menée par des chercheurs du Centre sur les enfants, les adolescents et les médias, de l'université d'Amsterdam.

Lorsque les enfants atteignent cette tranche d’âge de 8-11 ans, ils passeraient par une phase analytique pendant laquelle ils développent leur sens de consommateur. "Les enfants deviennent conscients de la signification symbolique des objets. Contrairement aux plus jeunes, ils commencent à vouloir acquérir des produits non seulement pour le plaisir de les avoir mais aussi dans le but d'accroître leur bonheur et leur statut social", explique au Figaro le Dr Suzanna Opree, principal investigateur de l’étude.

Il semblerait que la publicité apprenne aux enfants que la possession d’objets est un moyen d’être plus heureux. Et ce sont les bambins les plus insatisfaits de leur vie sont aussi les plus sensibles au matérialisme mais ce, seulement s’ils sont exposés à la publicité.

Pour déroger à ce phénomène, les auteurs de cette étude proposent tout d’abord aux parents de veiller à réduire le temps d’exposition à la publicité de leurs enfants. Ils suggèrent aussi de développer leur approche critique sur la construction d’un spot publicitaire et les mécanismes mis en œuvre pour créer le besoin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

04.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

05.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

06.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

07.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 14/09/2012 - 12:53
Arrets sur image - le retour
" Ils suggèrent aussi de développer leur approche critique sur la construction d’un spot publicitaire et les mécanismes mis en œuvre pour créer le besoin."
jerem
- 14/09/2012 - 12:51
dingue !
"la possession d’objets est un moyen d’être plus heureux" vous nous sortez aussi l'etude sur ces malheureux enfants gates , à la carte gold , tellement gavés et biens prote bonheur qu'il poursuivent avec leur spleen direction le vendeur de stups ?
carredas
- 11/09/2012 - 18:56
Parents que faites-vous ?
" les auteurs de cette étude proposent tout d’abord aux parents de veiller à réduire le temps d’exposition à la publicité de leurs enfants.
Ils suggèrent aussi de développer leur approche critique sur la construction d’un spot publicitaire et les mécanismes mis en œuvre pour créer le besoin."
Incroyable que les parents n'aient pas d'eux-mêmes le réflexe de donner à leurs enfants les clés de la publicité.
Cela fait partie du rôle de parent, d'autant que les pubs sont souvent des pépites d'intelligence, d'humour ou d'esthétisme et qu'elles séduisent infiniment car elles ne sont faites que pour cela...