En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
© Reuters
ADN
Les gènes de Néandertal témoignent de l’évolution du cerveau humain
Publié le 14 décembre 2018
Une étude scientifique récente vient de révéler des éléments fascinants liés à notre héritage ADN.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude scientifique récente vient de révéler des éléments fascinants liés à notre héritage ADN.

Des chercheurs viennent de publier une étude dans la revue Current Biology. Ces travaux démontrent que les humains porteurs actuellement de fragments d’ADN néandertaliens particuliers ont une tête légèrement moins arrondie. Ces indices génétiques dévoilent l’évolution de la forme et des fonctions du cerveau moderne. 
 
Les personnes portant deux gènes hérités de Neandertal ont une tête plus plate et plus allongée, comme celle des Néandertaliens. L'effet est trop petit pour être visible à l'œil nu. Ces éléments apparaissent en revanche sur les scanners du cerveau. 

Les Néandertaliens n'étaient pas les ancêtres directs de notre propre espèce, mais nos cousins ​​éloignés . Ils vivaient déjà en Europe au moment de l'arrivée de nos ancêtres, il y a environ 40.000 ans, et il semble y avoir eu un métissage, car la plupart des Européens ont des gènes de Néandertal cachés dans leur ADN - entre 1 et 2 % du total.

Simon Fisher de l'Institut de psycholinguistique Max Planck aux Pays-Bas s'est interrogé sur l’effet de ces gènes sur la forme de la tête. 

Les crânes de Néandertal - et ceux de nos derniers ancêtres communs avec les Néandertaliens - sont moins en forme de boule que les crânes des individus aujourd'hui. Le cerveau de l'homme de Néandertal est "écrasé" par rapport à notre cerveau. 

L'équipe scientifique de Simon Fisher se base sur une analyse des crânes de près de 4.500 Européens dans un scanner cérébral. Ils ont également séquencé leur génome pour rechercher près de 6.700 fragments d'ADN supposés avoir été transmis par des Néandertaliens. Des êtres vivants d’ascendance européenne portent des fragments rares d’ADN de Néandertal dans leur génome. 

Deux fragments étaient liés à un crâne plus plat chez les Européens de nos jours. Ces deux éléments jouent un rôle dans le développement du cerveau. Pour l'un d'entre eux, la version humaine moderne rend les cellules nerveuses mieux isolées dans une partie du cerveau appelée cervelet. La variante humaine moderne de l'autre gène peut stimuler la croissance des cellules nerveuses dans une autre structure.

Les chercheurs soulignent que les effets de la présence de ces rares fragments de Néandertal sont subtils et ne peuvent être détectés que dans un très grand échantillon. Les variantes de Néandertal entraînent de petits changements dans l’activité des gènes et poussent légèrement les gens vers une forme de cerveau moins globulaire selon Simon Fisher.

Vu sur : New Scientist
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
02.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Ces deux personnalités que testent Renault et Bercy pour succéder à Carlos Ghosn même s’il n’est officiellement question de rien
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Petit mémoire sur le prix que la France a dû payer pour sortir de la phase sans-culottes
07.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
03.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
04.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
05.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
06.
Le Cac 40 a versé 57,4 milliards d’euros à ses actionnaires, de quoi encore enflammer certains ronds-points encore occupés par les Gilets jaunes
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
06.
Les Républicains ont-ils un autre choix pour survivre que d’aller au bout de la logique de rupture avec le “cercle de la raison” ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 14/12/2018 - 23:30
Mon grand-père Néandertal
Néandertal n'était pas "un cousin éloigné" de Sapiens, mais un frère: ils avaient les mêmes parents. Les chimpanzés sont des cousins éloignés.
Néandertal n'étaient effectivement pas l'ancêtre de Sapiens, puisqu'ils étaient contemporains.
Son cerveau n'était pas "écrasé", mais de forme légèrement différente, et avait un volume supérieur à celui de Sapiens. Il avait la même intelligence que Sapiens, et un niveau de vie comparable; il avait un langage évolué, des croyances, une maîtrise technologique équivalente aux mêmes époques. Les deux races avaient à peu près 99,8% de gènes en commun.
Les Blancs et les Jaunes d'aujourd'hui sont les descendants directs de Sapiens et Néandertal (et d'autres moins connus). Néandertal n'a pas disparu : il fait partie de nos ancêtres, et ses gènes sont en nous.
Nous ressemblons plus à Sapiens qu'à Néandertal puisque ces derniers étaient moins nombreux.
Mais qu'ont donc les "chercheurs", depuis toujours, à animaliser sans cesse notre grand-père (ou notre grand-mère) ? Au début, ils le présentaient comme un gorille agressif; et maintenant, il est un sous-homme qui aurait disparu pour des raisons mystérieuses.