En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Historique

La jupe à travers l’histoire

Publié le 08 mars 2011
Contrairement aux idées reçues, la jupe n’a pas toujours été assimilée à la femme.
Emilie Coutant est sociologue, consultante en mode, médias, tendances, risques et addictions.Docteur de l’Université Paris V, elle a soutenu une thèse intitulée “Le mâle du siècle : mutation et renaissance des masculinités. Archétypes, stéréotypes, et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emilie Coutant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emilie Coutant est sociologue, consultante en mode, médias, tendances, risques et addictions.Docteur de l’Université Paris V, elle a soutenu une thèse intitulée “Le mâle du siècle : mutation et renaissance des masculinités. Archétypes, stéréotypes, et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contrairement aux idées reçues, la jupe n’a pas toujours été assimilée à la femme.

Terme dont l’étymologie arabe djoubba renvoie à différents types de robes qu’elles soient masculines ou féminines selon les régions et les cultures, la jupe désignait dans la période médiévale le pourpoint d’hommes à longues basques. De la même façon, si l’on s’intéresse à la signification du « jupon » (qui date du XIVème siècle) on constate que celui-ci qualifiait à l’origine les tuniques d’hommes à manches, et ce jusqu’à la fin du XIXème siècle.

L’étymologie de la robe (de l’ancien français rober signifiant « voler » et désignant par extension le butin de guerre) et son histoire (pièce utilisée durant de nombreux siècles par les hommes, des jeunes enfants aux magistrats en passant par les hommes d’Eglise) nous indiquent également que l’éradication de ces vêtements de la garde robe masculine et leur usage exclusif par les femmes sont choses récentes. Si l’on jette un œil sur les modes qui ont traversé les cultures et les siècles, force est de constater que la jupe a depuis toujours fait partie des parures vestimentaires masculines, depuis la peau de bête d’homo habilis aux costumes des courtisans du XVII et XVIIIème siècles, en passant par la tunique étrusque, grecque, byzantine ou gauloise, le pagne égyptien ou les toges romaines...

Pensons également aux divers saris, sarongs, djellabas et autres kimonos portés par les hommes dans différentes civilisations orientales, ou encore au fameux kilt écossais, pièce perçue par ceux qui le portent aujourd’hui comme la plus virile des tenues qu’ils possèdent. Incontestablement, la jupe n’est rien moins que masculine !

La « sexualisation » de la jupe : un phénomène récent

Si la distinction des genres par le vêtement est aujourd’hui assez ancrée dans nos esprits, elle n’en reste pas moins tout à fait tardive, associée en réalité à l’entrée dans le paradigme sociétal moderne et son lot de valeurs morales strictes. A l’heure de l’austérité du XIXème siècle, du fait que l’homme devait se distinguer de tout ce qui était féminin, toute parure, matière, couleur ou forme adoptée par les femmes se voyait dès lors interdite de séjour dans la garde-robe masculine, reléguant ainsi l’homme au sérieux de ses costumes sombres.

Pour autant, la jupe masculine n’a pas totalement disparu et si Jean-Paul Gaultier nous propose quelques modèles depuis 1985, l’on remarque depuis plusieurs saisons que celle-ci pénètre considérablement les défilés de mode masculine, notamment sous la forme du kilt : Marithé-François Girbaud, Vivienne Westwood, Agnès B, Yohji Yamamoto, Givenchy, Raf Simons ou encore quelques créateurs belges tels que Anders Ladinger, Sandra Kuratle ou Bruno Loodts ont tous choisi de parer leurs modèles de ce bout de tissu, leur conférant confort et légèreté de mouvement, et participant surtout au phénomène récent de mutations des masculinités.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

06.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

07.

Les épargnants français, bipolaires ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent