En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Uberisation ?
Uber teste la voiture sans chauffeur à Pittsburgh
Publié le 19 août 2016
D'ici la fin du mois de juillet, la ville de l'acier sera le terrain d'essai des premières voitures sans chauffeurs.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'ici la fin du mois de juillet, la ville de l'acier sera le terrain d'essai des premières voitures sans chauffeurs.

C'est dans la Pennsylvanie, aux Etats-Unis, qu'Uber compte expérimenter ce qui a toujours été son projet : des taxis sans chauffeurs. Les progrès récents des prototypes de Tesla ou Google les ont convaincus d'innover en la matière, et de développer leur propre engin.

Travis Kalanick, le patron d'Uber a annoncé que la phase d'expérimentation scientifique était terminée, et qu'il allait entamer le test commercial. Il ne s'agira bien sûr que de quelques voitures au départ, mais le but est de rapidement monter à 100. La firme d'appuie sur un partenariat avec Volvo dans cette aventure.

Cette commercialisation est la première historiquement, devant Google et les 2,5 millions de kilomètres d'essais de Google Car. Comme la phase entamée est encore expérimentale, la voiture sera malgré tout occupée par un salarié de la firme, chargé de reprendre le contrôle en cas de problème et de collecter des données. 

A plus long terme, Kalanick veut mettre en place une flotte de taxis-robots qui permettrait de casser encore plus les prix et de tuer la concurrence humaine. Le PDG parle d'un million de véhicules dans la région de San Francisco. Le but final étant de rendre l'utilisation d'Uber moins coûteuse que l'achat d'une voiture. 

Evidemment, du côté des chauffeurs en chair et en os, la résistance commence à s'organiser. Une class-action avec des chauffeurs Uber avait abouti à une entente à l'amiable (les chauffeurs réclamant le statut de salarié). Mais un juge vient de faire annuler l'accord. Autant dire que pour Uber, il devient pressant de "remplacer" les chauffeurs.

 
Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
01.
Japon : des ONG renoncent
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 20/08/2016 - 14:20
Je plains les pays à forte démographie
Ils vont se retrouver dans la plus forte inadéquation entre les emplois disponibles et le nombre de demandeurs d'emploi