En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Innovation
Agressions sexuelles : un vernis à ongles comme nouvelle arme anti-viol
Publié le 26 août 2014
La start-up américaine Undercover Colors est en train de mettre au point un vernis qui changerait de couleur quand il entrerait en contact avec des psychotropes tels le Rohypnol ou le Xanax.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La start-up américaine Undercover Colors est en train de mettre au point un vernis qui changerait de couleur quand il entrerait en contact avec des psychotropes tels le Rohypnol ou le Xanax.

"La première entreprise de mode qui donne le pouvoir aux femmes pour empêcher les agressions sexuelles". C'est ainsi que quatre jeunes chimistes américains de la start-up Undercover Colors décrivent le produit qu'ils sont en train de mettre au point : le "vernis à ongles anti-viol". Ce dernier serait en effet capable de détecter la présence de substances comme le GHB (la "drogue du violeur") dans un verre. Il suffit de plonger un doigt dans son breuvage et d’observer : si le vernis se trouve en contact avec des psychotropes tels le Rohypnol ou le Xanax, il change de couleur. "Nous voulons faire passer la peur du camp des victimes à celui des agresseurs", déclarent les créateurs du projet sur leur page Facebook.  

Dans une interview accordée au site Higher Education Works, un des membres de l’équipe raconte que chacun a connu une femme qui s'était déjà fait agresser. L'idée est partie de là. "Quand nous pensions à d’importants problèmes de société, le sujet des drogues pouvant faciliter une agression a surgi (…). Nous voulions nous concentrer sur des solutions préventives, surtout celles qui pourraient être intégrées dans des produits que les femmes utilisent déjà", explique Ankesh Madan.

Mais si l'entreprise parait tout à fait louable, elle n'est pas du goût de tou(te)s. "Je pense que tout ce qui peut aider à empêcher la violence sexuelle est une très bonne chose. Mais je crois que nous devons réfléchir de façon critique à pourquoi nous plaçons la responsabilité d’empêcher les agressions sexuelles sur les épaules des jeunes femmes", déclare notamment Tracey Vitchers, de l’association Students Active For Ending Rape au site ThinkProgress. Pendant que les vernis sont élaborés, "est-ce qu’on est en train de parler aux jeunes hommes de l’importance du respect des limites de l’autre et de ce que veut dire le consentement ?", interroge-t-elle. Rebecca Nagle, une autre militante, s'insurge quant à elle à l'idée que ce sont les femmes qui doivent toujours faire attention à leurs faits et gestes. "Je ne veux pas tester mon p... de verre quand je suis dans un bar. Ce n’est pas le monde dans lequel je veux vivre". 

A l'heure actuelle, aucune date de commercialisation du super-vernis n'a été avancée. Si Undercover Colors a déjà récolté près de 75 000 euros, elle espère encore lever 100 000 euros afin de pouvoir développer son produit. Si vous souhaitez les aider, rendez-vous sur leur page de donation ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
07.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires