Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©Reuters

Atlantico Santé

Libido : le sport intense réduirait le désir sexuel masculin ; Un hybride homme-mouton obtenu en laboratoire

Et aussi : Diabète : et si les virus jouaient un rôle ? ; Science décalée : quand l’amour brise les cœurs ; Les aliments ultra-transformés augmentent le risque de cancer

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Libido : le sport intense réduirait le désir sexuel masculin

Le sport intense ne ferait pas seulement fondre la graisse, il aurait aussi un impact négatif sur la libido. C'est ce que suggère une étude américaine publiée en mars 2017 qui a interrogé un millier d'hommes sur leur activité physique et leur vie sexuelle.

A lire sur Futura Sciences

Un hybride homme-mouton obtenu en laboratoire

Lors d'un congrès à Austin, au Texas (États-Unis), un chercheur de l'université de Californie a annoncé la création d'une chimère homme-mouton contenant 0,01 % de cellules humaines. C'est le deuxième hybride controversé de ce genre, après la chimère homme-cochon obtenue en 2017.

A lire sur Futura Sciences

Diabète : et si les virus jouaient un rôle ?

Des chercheurs ont trouvé que des virus produisaient des molécules proches de l'insuline et capables de stimuler des cellules humaines. Cette découverte pose de nombreuses questions sur l'origine de certaines maladies, comme le diabète ou le cancer.

A lire sur Futura Sciences

Science décalée : quand l’amour brise les cœurs

Quand une histoire d'amour prend fin, ça peut faire mal. Et si la douleur ressentie se limite généralement à une souffrance psychologique, il peut arriver qu'elle devienne littéralement physique. C'est ce que nous appelons communément : avoir le cœur brisé.

A lire sur Futura Sciences

Les aliments ultra-transformés augmentent le risque de cancer

100.000 volontaires de la cohorte NutriNet-Santé ont répondu à des questionnaires alimentaires. Le suivi sur huit années montre qu'en augmentant de 10 % la part des aliments ultra-transformés dans son régime, on accroît aussi d'au moins 10 % son risque de cancer.

A lire sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !