Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
©Reuters

Horreur

Un attentat déjoué en France : ils voulaient filmer la décapitation d'un militaire

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, a précisé que les quatre suspects avaient entre 16 et 23 ans.

C’est un beau coup de filet pour les autorités anti-terroristes. Quatre individus soupçonnés de commanditer un attentat ont été interpellésr. Selon France 2, les interpellations auraient eu lieu le 14 juillet dans les Bouches-du-Rhône, le Rhône et les Yvelines. Bernard Cazneuve a indiqué que les quatre suspects prévoyaient "des actions contre des installations militaires". Le principal investigateur aurait été repéré grâce à son activisme sur les réseaux sociaux et "ses velléités de départ en Syrie", a ajouté le ministre de l’Intérieur. L’ouverture d’une enquête à son encontre le 23 juin, a permis l’arrestation des trois autres suspects.

Plus grave encore, selon une source policière, l’objectif de cet attentat (prévu semblerait-il pour le mois de janvier prochain) était de filmer la décapitation d’un gradé d’une base militaire. "Un des quatre suspects est lui-même un ancien militaire, réformé en 2013", a expliqué Bernard Cazeneuve. Les quatre suspects ont été placés en garde à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Ils sont âgés de 16 à 23 ans. Le plus jeune aurait été relâché (mais pas innocenté) ce jeudi matin. 

Lu sur France tv infos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !