Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Schengen : des gardes-frontières supranationaux pour endiguer la crise migratoire ?
©Reuters

Controversée

Schengen : des gardes-frontières supranationaux pour endiguer la crise migratoire ?

La Commission européenne veut empêcher le rétablissement des frontières européennes.

Comment l'Europe va-t-elle dénouer la crise migratoire ? Alors que certaines frontières se ferment au cœur du continent, la Commission européenne tente de reprendre la main avec une proposition qui s'annonce controversée : la création de gardes-frontières et de gardes-côtes pour gérer les venues des réfugiés.  Pour Bruxelles, il s'agirait de corps supranationaux qui pourraient donc agir avec ou sans l'aval des pays de l'Union européenne concernés. L'idée est avant tout de sauver la libre-circulation de Schengen.
 
L'idée avait déjà été évoquée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, début octobre, notamment car l'intervention de Frontex, l'agence européenne des frontières, reste "tributaire d'une demande expresse d'intervention des Etats membres et des moyens que les autres Etats membres veulent bien mettre à sa disposition."
 
Problème, de nombreux pays refusent de déléguer leurs pouvoirs en matière de frontières comme la Grèce qui a longtemps refusé l'intervention de Frontex, avant de finalement céder, devant l'ampleur des arrivées. Mais ce sont surtout les pays de l'Est, les plus méfiants. A commencer par la Pologne, qui a jugé la proposition "choquante." Pour le moment, difficile de savoir si ce corps qui pourrait réunir plus d'un millier de personnes d'ici 2020 verra, ou non, le jour.
 
Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !