Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Selon le type de café que vous aborbez, vous révélez des traits de votre personnalité
©Reuters

Dans le marc

Sensible, audacieux ou perfectionniste : ce que votre type de café préféré révèle de votre personnalité

Un psychologue américain a découvert - très sérieusement - comment "lire" la personnalité dans une tasse de café.

Dis moi quel type de café tu bois, je te dirai qui tu es. Le psychologue clinicien Ramani Durvasula, basé à Los Angeles, a réalisé en janvier 2013 une étude sur la personnalité se basant sur... la consommation de café (dont les résultats sont détaillés dans "You are why you eat : Change your food attitude, change your life"). En fonction du petit noir que vous absorbez, il est possible de vous "classifier". Alors, êtes-vous un sensible ? Un audacieux ? Un vigilant ou encore un perfectionniste ? Voici quelques éléments de réponse décelés dans les grains de cacao que vous buvez.

Les amateurs de cappuccino sont plus susceptibles d’être obsessionnels que les autres. Ceux qui préfèrent le noir pur jus préfèrent les choses simples, mais peuvent aussi être de nature calme et morose - et leurs habitudes seraient également bien ancrées. Pour ceux qui ont une préférence pour un petit instantané (lyophilisé), cela révèle qu’ils peuvent être décontractés… du genre à procrastiner. Quant aux buveurs de café latte… ils seraient selon l’étude demandeurs de confort, et le nuage de lait ne serait qu’une métaphore d’une tendance à vouloir adoucir l’amertume de la vie. Une forte tendance à vouloir plaire aux autres se dégagerait également de ce "nuage" de lait.

Vous n’êtes toujours pas un buveur de ces types de café : seriez-vous donc amateurs de sucré ? Si c’est le cas et que c'est votre péché mignon, tant mieux pour votre entourage : en effet, ce type de consommation (cafés glacés, mélangés) révèle que vous seriez socialement audacieux. Pour les entreprises, toujours selon l’étude, mieux vaudrait avoir des buveurs de décaféinés ou de cafés avec mousse : ces buveurs seraient plus obsessionnels que les autres, et auraient le souci du détail. Un vrai plus pour compenser le temps des pauses café.

Cette enquête du docteur Durvasula concernait au départ les habitudes alimentaires. A partir de ce que les "cobayes" consommaient, il leur était demandé par la suite quel type de café ils absorbaient. Mais le psychologue clinicien le reconnait : cette enquête ne nous condamne ni nous enferme pour autant dans un trait de caractère : "Nous ne sommes pas plus définis par nos consommations de café que nous ne le sommes par nos signes astrologiques". En somme, nous y verrions aussi clair dans le zodiaque que dans le marc de café. Un programme plutôt corsé.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !