Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©Reuters

Ça pique !

Se protéger des animaux les plus dangereux de l'été : mode d'emploi

Les vacances sont souvent l'occasion de rencontres avec des petites bêtes pouvant être douloureuses comme les moustiques et autres tiques. Pour s'en prémunir, il est nécessaire de connaître les astuces pour éviter les démangeaisons ou les infections dans le pire des cas.

Sauveur Boukris

Sauveur Boukris

Sauveur Boukris est médecin généraliste.

Enseignant à Paris, il participe à de nombreuses émissions de radio et de télévision sur les questions de santé. Il est l'auteur de plusieurs livres médicaux dont "Santé : la démolition programmée", aux Editions du Cherche Midi.

Il a écrit  "Médicaments génériques, la grande arnaque" aux Editions du Moment.

Son dernier livre s'intitule "La fabrique des malades" aux Editions du cherche midi.

Voir la bio »

Atlantico : Quels sont les animaux les plus dangereux que l'on peut rencontrer partout en France ? Comment peut-on se prémunir des désagréments qu'ils causent ?

Sauveur Boukris Contre les piqûres de petits insectes ou de moustiques, il faut anticiper et mettre dans sa valise des pommades anti inflammatoires. Une piqûre de moustiques dans un pays exotique peut être particulièrement dangereuse car elle peut propager des maladies comme Zika ou le Chikungunya. Pour Zika, il n'existe malheureusement pas de moyens de préventions. Les symptômes se manifestent quelques jours après, une fois que l'on a de la fièvre et que l'on est infecté. Cette maladie virale est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes, notamment à cause des risques de malformation chez le nourrisson. Le chikungunya est une maladie virale qu'on attrape généralement dans les îles. Les symptômes sont similaires à ceux de la grippe. Pour lutter contre ses effets, il faut prévoir des antipyrétiques ou des anti-inflammatoires. 

Contre les piqûres de méduses, le moyen le plus efficace consiste à rincer à grande eau et à frotter avec du sable de mer ou un objet comme une raclette afin de retirer les petites particules et sécrétions laissées par les méduses sur la peau. Appliquer du vinaigre sur la peau peut permettre de soulager les démangeaisons.

Contre les morsures de serpents communs, il faut tout de suite se faire une injection de cortisone pour éviter la propagation du venin et de l’inflammation. Cela permet d’avoir le temps de se rendre en service d’urgence pour d’autres examens.

 Les abeilles, guêpes ou frelons vont injectent leur dard dans le point d’injection, ce qui provoque une inflammation. Il faut donner tout de suite un anti inflammatoire de type corticoïde, comme du médrol, soit en comprimé soit sous formes injectables et donner un antihistaminique pour éviter les démangeaisons. Il est nécessaire d’agir sur la piqûre immédiatement car cela peut se compliquer et causer une lymphangite.

Concernant les tiques, ce qu’il faut savoir c’est qu'ils entraînent beaucoup de démangeaisons et restent collé aux poils et aux draps. Il faut non seulement traiter le corps et les tissus qui y ont été en contact comme les draps ou les serviettes. Les tiques peuvent être difficiles à traiter s'ils sont incrustés sous la peau et sont souvent très contagieux. Ce sont des insectes semblables aux puces qui volent et s’attachent à la peau. Il a des traitements locaux et des traitements par la bouche pour éviter certaines infections.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !